En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7327-MARROU0-042 - Chercheur en hydrogéophysique & imagerie du sous-sol pour la transition écologique & protection/gestion des eaux souterraines H/F

Chercheur en hydrogéophysique & imagerie du sous-sol pour la transition écologique & protection/gestion des eaux souterraines H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 29 février 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Chercheur en hydrogéophysique & imagerie du sous-sol pour la transition écologique & protection/gestion des eaux souterraines H/F
Référence : UMR7327-MARROU0-042
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : jeudi 8 février 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2905,76 € bruts
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Terre et planètes telluriques : structure, histoire, modèles

Missions

Au CNRS, à l'ISTO à Orléans, la mission du postdoc est de concevoir et réaliser des mesures de terrain et des modèles numériques permettant la caractérisation des hétérogénéités de la ZNS et l'exploitation des données géophysiques disponibles pour des mesures quantitatives des propriétés de transfert d'eau et des (bio-)barrières rédox dans un milieu poreux/ structure carbonatée fissurée. L'hypothèse de travail est d'utiliser la sensibilité des paramètres géophysiques à différentes propriétés géologiques, géo-bio-chimiques et hydrologiques afin de développer une approche hydrogéophysique multi-méthodes capable de fournir des images haute résolution des complexités de la zone vadose (lithologie, fractures, etc.) et des paramètres hydrodynamiques (i.e., teneur en eau, débit préférentiel, etc.) qui aident à paramétrer les modèles de transport réactif.
Par ailleurs, le projet vise également à identifier les phénomènes électrocinétiques associés au transport réactif multiphasique ainsi que les transferts d'électrons le long des interfaces, impliquant les spécificités des propriétés interfaciales. En effet, diverses avancées ont été réalisées au cours des 15 dernières années pour rapprocher les caractérisations électrocinétiques (double couche, potentiel redox et activité électronique) et les techniques géophysiques telles que le potentiel spontané (SP) et la polarisation induite spectrale (SIP). L'observatoire (plateforme O-ZNS) basé sur un puits exceptionnel (profondeur - 20 m et diamètre - 4 m) permet de fédérer géophysiciens, géochimistes, microbiologistes et modélisateurs numériques avec des mesures de laboratoire afin de tester la validité de différentes approches. Ce site offre un support unique pour décrypter, aux échelles pertinentes, les phénomènes couplés en géosciences de l'environnement à partir de capteurs spatialisés non intrusifs à différents niveaux dans l'ensemble de la ZNS.
Le candidat intégrera l'équipe de la plateforme O-ZNS et le groupe « GéoEnergies & Environnement » de l’ISTO. Elle/il sera responsable de l'acquisition/traitement et de l'interprétation des données géophysiques, permettant d'étudier les phénomènes couplés géophysiques-physico-chimiques et parfois microbiologiques. Le chercheur bénéficiera d'un réseau de spécialistes dans les trois domaines clés : i) géophysique, ii) physico-chimie des interfaces & iii) modélisation du transport réactif multiphasique.
Le postdoctorant devra également effectuer des inversions conjointes avec des compétences multidisciplinaires en appui aux concepts de la modélisation numérique. Il/elle contribuera au choix des outils intelligents de surveillance environnementale qui seront installés dans le puits O-ZNS à Villamblain (35 km au nord-ouest d'Orléans, Centre Val de Loire, France).

Activités

Le postdoc recherché interagira avec les porteurs du projet O-ZNS (ISTO) et les équipes de géophysique du BRGM pour mener les activités suivantes :
- Analyse critique des données géophysiques déjà acquises sur le site O-ZNS.
- Organiser les campagnes de mesures géophysiques sur le terrain, en coordination avec les chercheurs du BRGM et de l'ISTO, pour tester différentes techniques de suivi et d'imagerie géophysiques en laboratoire.
- Organiser les bases de données hétérogènes et multi-domaines pour assurer leur interopérabilité en vue de développer le jumeau numérique O-ZNS.
- Interpréter les données à l'aide de modèles numériques de transfert masse/chaleur en ZNS, inversion de signaux géophysiques pour les propriétés pétro-physiques ; évaluer les propriétés de transfert de masse/chaleur.
- Contribuer à la mise en œuvre des outils géophysiques, électrochimiques et physico-chimiques dans le puits O-ZNS et dans les forages autour du puits principal.
- Contribuer à la valorisation scientifique et à la présentation des résultats du projet dans des séminaires spécialisés et des conférences internationales.
- Interagir de manière constructive et continue avec le réseau de partenaires géophysiques du projet O-ZNS et être force de proposition pour les futurs montages de projets ANR, Région Centre, Horizon Europe.

Compétences

- Compétences avérées dans l'acquisition, le traitement et l'interprétation de données géophysiques (GPR, tomographie à résistivité électrique, potentiel spontané, sismique réfraction, gravimétrie)
- Connaissances en modélisation numérique/Géologie numérique et traitement de données géophysiques, logiciels d'inversion (ReflexW, res2Dinv, Matlab, COMSOL Multiphysics, etc.), et en logiciels de présentation et de modélisation de données 3D (Voxler, Surfer, Paraview, etc.).
- Compétences approfondies dans l'analyse théorique des résultats acquis et l'interprétation conjointe de différents types de données (géophysique, hydrogéologie, géologie, etc.).
- Des connaissances (hydro)géologiques et (hydro)géochimiques seront un plus.
- des compétences en mesure des propriétés physiques, chimiques, électrocinétiques et électrochimiques des corps géologiques et des fluides associés.
- Goût pour le travail en équipe et forte curiosité scientifique pour interagir avec des spécialistes de domaines connexes (ou aux interfaces) en géophysique et en géochimie.
- Bon niveau en langages de programmation informatique (Fortran, C, C++, etc.).
- Facilité de rédaction d'articles scientifiques pour la valorisation des résultats.
- Excellentes compétences linguistiques en anglais (écrit et parlé).

Contexte de travail

Le laboratoire ISTO développe un observatoire (plateforme O-ZNS) sur la zone non saturée (ZNS), dans le cadre des programmes régionaux PIVOTS et JUNON, afin de comprendre les interactions eau-roche-biosphère évoluent dans le temps et l'espace dans un milieu à double porosité avec les transferts de masse (eau et contaminants) et de chaleur. L'objectif principal de ce projet est de caractériser la zone vadose et d'améliorer la compréhension de sa dynamique hydro-bio-chimique, depuis la surface du sol jusqu'à la partie saturée de la nappe phréatique de Beauce, sur toute l'épaisseur de la ZNS (environ 20 m). L'objectif à long terme est d'identifier les processus clés favorisés par la pression anthropique et les voies des fluides le long du continuum sol-aquifère, pierre fondatrice d'une nouvelle génération d'outils de modélisation prédictive efficaces pour les décideurs politiques et/ou industriels.