En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7266-THOLAC-002 - Ingénieur de Recherche (H/F): radioécologie et modélisation des processus de bioaccumulation (modèle TK)

Ingénieur de Recherche (H/F): radioécologie et modélisation des processus de bioaccumulation (modèle TK)


Date Limite Candidature : jeudi 2 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7266-THOLAC-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : LA ROCHELLE
Date de publication : jeudi 12 janvier 2023
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 5 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2580 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre du projet ANR APPROVe, le CNRS recherche un ingénieur / une ingénieure de recherche pour le laboratoire UMR 7266 Littoral, Environnement et Sociétés (UMR LIENSs) de La Rochelle, à compter du 1 mars 2023 pour une durée de 5 mois. Le projet porte sur la bioaccumulation des éléments traces dans les organes d'une espèce bioindicatrice, le gammare. La problématique du projet est de définir le rôle des organes dans la gestion des métaux accumulés, et les effets de variables biotiques et abiotiques sur l'organotropisme.

Activités

La personne aura la charge de mener des expérimentations en radioécologie, avec l'utilisation de radiotraceurs de type gamma (65Zn, 109Cd, 110mAg) pour exposer des gammares par voie dissoute et/ou trophique, puis de suivre l'accumulation au cours du temps dans les différents organes du gammare. Les données acquises devront ensuite être utilisées pour l'élaboration de modèles toxicocinétiques mono et multi-compartiments. La personne aura ensuite la charge de valoriser les résultats sous forme d'articles scientifiques.

Compétences

La personne devra être formée à la radioécologie et avoir de l'expérience dans l'utilisation des radiotraceurs gamma. Elle doit aussi avoir de l'expérience dans l'élaboration et l'utilisation des modèles toxicocinétiques à un ou plusieurs compartiments et d'excellentes qualités rédactionnelles. La personne doit avoir un sens aigu de l'organisation dans son travail, du travail de coordination d'équipe et un bon sens pratique. Une expérience en environnement aquatique sera un plus, ainsi que d'excellentes qualités de communication.

Contexte de travail

Le laboratoire LIENSs est une unité mixte de recherche interdisciplinaire (UMRi 7266 La Rochelle Université – CNRS). Ce laboratoire met l'interdisciplinarité au service des enjeux du développement durable en lien avec le littoral. Parmi les 6 équipes qui le compose, l'équipe AMARE étudie les réponses des organismes aux variations de l'environnement et plus particulièrement les processus de bioaccumulation et le devenir des contaminants dans les organismes. Le laboratoire dispose d'un plateau de raidioécologie et de plusieurs infrastructures permettant la maintenance d'organisme aquatique.

Contraintes et risques

Les activités de la personne recrutée se feront sous la supervision des Personnes Compétentes en Radioprotection responsables du plateau de radioécologie de l'UMR LIENSs, dans un laboratoire spécifique dédié à la manipulation des radioisotopes. Le port des équipements de protection individuelle (blouse, gants, surchausse, masque, lunettes) sont obligatoires. L'exposition de la personne aux rayons ionisants (émis par les radiotracerus gamma) sera suivi par dosimétrie trimestrielle.

On en parle sur Twitter !