En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7178-REGSOM-134 - Post-doctorant en analyse de Cycle de Vie appliquée à la gestion des déchets nucléaires (H/F)

Post-doctorant en analyse de Cycle de Vie appliquée à la gestion des déchets nucléaires (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : samedi 28 janvier 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-134
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 25 novembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2833,40 et 4003,62 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le candidat ou la candidate aura pour mission de réaliser une modélisation prospective des impacts environnementaux de différents scénarios de gestion de déchets TFA issus du démantèlement du CNPE de Fessenheim par la méthodologie de l'Analyse du Cycle de Vie.

Activités

- Elaborer un état de l'art sur les questions de seuils de libération nucléaire et de gestion des déchets TFA
- Construire des scénarios de gestion des déchets TFA en fonction du seuil de libération
- Construire des modèles de cycle de vie des scénarios de déchets
- Evaluer des impacts générés par ces scénarios (méthodes de calculs d'ACV)
- Exploiter des résultats
- Rédiger des rapports et publications

Compétences

- Connaissance des ACV fortement souhaitée
- Pratique des logiciel d'ACV (SIMAPRO) recommandée
- Initiative et capacité à travailler en équipe et à s'adapter à un projet collaboratif auquel participent des partenaires européens
- Connaissance du domaine des centrales nucléaires appréciée
- Niveau B2 en anglais (oral et écrit) selon le cadre européen commun de référence pour les langues
- Capacité de rédaction et communication
- PhD en Sciences de l'Ingénieur/Physique/ Physique et éco-conception

Contexte de travail

L'IPHC, unité mixte de recherche sous cotutelle du CNRS et de l'Université de Strasbourg (UMR7178), est un laboratoire pluridisciplinaire où des équipes de recherche de cultures scientifiques différentes (écologie, physiologie et éthologie, chimie et physique subatomique) développent des programmes de très haut niveau avec pour socle l'instrumentation scientifique. L'IPHC est structuré en 4 départements et comptabilise un effectif total de 393 agents (H/F) dont 257 agents permanents (soit 119 chercheurs/chercheuses et enseignants chercheurs/enseignantes chercheuses et 138 ingénieurs/ingénieures et techniciens/techniciennes), 46 agents/agentes en CDD et 90 doctorants/doctorantes.
Le candidat ou la candidate intègrera l'équipe de Radiochimie de l'IPHC qui entreprend des recherches fondamentales et appliquées dans des domaines à forte demande sociétale. Cette offre de poste s'intègre dans le cadre d'un Projet Européen Interreg intitulé « CO2 Inno » impliquant des partenaires universitaires allemands et français, et ayant pour objectif général la valorisation territoriale d'un site nucléaire en cours de démantèlement (Fessenheim -68-). L'objectif spécifique de ce travail de recherche est l'étude comparée des options de stockage et recyclage des déchets TFA en relation avec leur seuil de libération nucléaire.
Concrètement, cette recherche fournira des données qui permettront aux autorités régionales d'évaluer l'impact du stockage et du recyclage éventuel des matériaux issus de la centrale nucléaire de Fessenheim.
L'équipe de Radiochimie est composée de 2 chercheuses, 5 enseignants/chercheurs, 5 ingénieurs et 4 doctorants et les travaux du candidat ou de candidate seront réalisés sous la responsabilité de Mesdames BOLTOEVA et QUARANTA.

On en parle sur Twitter !