En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7178-REGSOM-106 - H/F Assistant-e ingénieur-e en écologie, suivi télémétrique en milieu naturel dans le cadre des renforcements de population de hamster commun

H/F Assistant-e ingénieur-e en écologie, suivi télémétrique en milieu naturel dans le cadre des renforcements de population de hamster commun


Date Limite Candidature : mardi 17 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-106
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 1 avril 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 1967,03 et 2099,48€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'assistant-e ingénieur-e fera partie de l'équipe ADaptation des Animaux et Gestions Environnementales (ADAGE) de l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (UMR CNRS 7178 UniStra), au sein du Département d'Ecologie, Physiologie et Ethologie (DEPE).
Son travail consistera à l'organisation et la réalisation de différentes expérimentations de terrain menées sous la supervision d'Yves Handrich (YH) et de Julie Fleitz (JF), dans le cadre de la thèse de JF sur les renforcements de populations du Hamster commun (Cricetus cricetus), espèce menacée liste Rouge IUCN. Ces actions sont l'objet d'une collaboration avec l'Office Français de la Biodiversité (OFB) et la DREAL-Grand Est (PNA Grand Hamster 2019-28).

Activités

- Participer au suivi télémétrique de 3 groupes de hamsters lâchés sur des parcelles agricoles du Bas-Rhin
- Constituer les trois groupes d'hamsters adultes ayant séjournés dans un milieu semi-naturel avant les lâchers (groupe enclos) et de hamsters âgés de 3mois lors des lâchers (groupe juvénile)
- Déterminer la position et la survie des hamsters issus de ces différents groupes
- Assurer le suivi de ces trois groupes qui débutera mi-juin et se poursuivra jusqu'à l'entrée en hibernation des hamsters en novembre
- Participer au suivi de la reproduction via l'utilisation de pièges photos et la mise en place d'un protocole de captures nocturnes des jeunes nés sur le terrain
- Récolter des données régulièrement
- Analyser des données dans un but de raffinement des futurs protocoles de renforcement des populations, mais aussi à des fins de publication scientifique

Compétences

• avoir des connaissances approfondies en écologie et éthologie, biologie de la conservation et écologie
• avoir de l'expérience dans le suivi d'animaux grâce à l technique du radio-tracking et l'analyse par piège photo
• avoir des connaissances dans le fonctionnement des puces RFID
• avoir une bonne pratique en statistiques
• avoir un bon sens de l'organisation
• avoir une bonne aisance rédactionnelle (saisine éthique, rapport de projet)
• savoir travailler en équipe et être autonome

Contexte de travail

Le laboratoire d'accueil (IPHC) est par essence pluridisciplinaire : trois laboratoires de cultures scientifiques différentes (écophysiologie, chimie et physique subatomique) se sont en effet regroupés en un institut unique, en 2006. Les trois laboratoires originels constituent aujourd'hui trois départements de l'IPHC : le Département d'Ecologie, Physiologie et Ethologie (DEPE), le Département de Recherches Subatomiques (DRS) et le Département des Sciences Analytiques (DSA). En 2016 est né le Département Radiobiologie, Hadronthérapie et Imagerie Moléculaire (DRHIM). Au sein du Département d'Ecologie, Physiologie et Ethologie, l'équipe ADAGE vise à améliorer la compréhension du fonctionnement des socio-écosystèmes en précisant les adaptations écophysiologiques de la faune sauvage face aux conditions environnementales et aux modes de gestion pour apporter aux gestionnaires et aux politiques une aide à la prise de décision.

Contraintes et risques

La majeure partie des expérimentations auront lieu sur le terrain, supposant un travail en équipe (minimum de deux personnes) et de nombreux déplacements, de jour comme de nuit de mars à octobre 2022.

On en parle sur Twitter !