En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7178-REGSOM-093 - Post-doctorant-e - Synthèses de nouveaux composés organiques pour la physique et la chimie H/F

Post-doctorant-e - Synthèses de nouveaux composés organiques pour la physique et la chimie H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 6 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-093
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : mercredi 15 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2675,27 et 3084,60 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'étude des noyaux superlourds fait usage de faisceaux et de cibles particulières dont la préparation demande d'associer l'excellence disciplinaire de physiciens et de chimistes. L'IPHC est actuellement le laboratoire de référence pour la synthèse de composés MIVOC destinés à la production de faisceaux métalliques intenses pour la physique nucléaire. Ainsi, par exemple, les composés organométalliques de 50Ti et de 54Cr isotopiques préparés par l'IPHC sont utilisés pour les expériences visant à produire un nouvel élément atomique Z=120 à Dubna (russie). Les composés isotopiques pour les expériences au Grand Accélérateur National d'Ions Lourds (GANIL) de Caen sont également préparés par notre équipe. Le succès de cette thématique de recherche scientifique est le fruit d'une collaboration pluridisciplinaire conduite au niveau international.
Le(a) chercheur(se) aura en charge la synthèse des composés MIVOC pour les expériences menées par les chercheurs de l'IN2P3 et leurs collaborations. Il/elle aura une implication particulière dans les développements de nouveaux composés MIVOC, avec une priorité pour les éléments magnesium, sélénium, thorium, uranium et zinc discutés dans le cadre du master projet faisceau stable de l'IN2P3. Il/elle réalisera aussi les synthèses de composés MIVOC isotopiques pour lesquels les protocoles de synthèses ont déjà été établis. Vu le coût de ces composés isotopiques hautement enrichis, une attention particulière sera également donnée au développement de protocoles de séparation des résidus de synthèse isotopiques notamment basées sur des résines échangeuses d'ions afin de pouvoir recycler un maximum de ces éléments. Les développements de méthodes à haute température ont également conduit l'équipe à produire des pastilles métalliques isotopiques. Le(a) chercheur(se) travaillera à l'amélioration de nos protocoles de préparation de ces pastilles en étroite collaboration avec les autres membres du projet MIVOC.
Le(a) chercheur(se) développera la synthèse de nouvelles molécules à base d'éléments de transition et/ou d'ions lanthanide en étroite collaboration avec les autres membres de l'équipe SynPA. Cette partie du projet concernera plus particulièrement de nouvelles sondes luminescentes capables de générer un phénomène de conversion ascendante de photons en solution pour lesquelles l'équipe est actuellement l'une des leaders mondiales (Nature Commun. 2016, 7:11978; J. Am. Chem. Soc. 2017,139, 1456, J. Am. Chem. Soc. 2019, 141, 1568).

Activités

- Participer au master projets faisceaux stables de l'IN2P3,
- Proposer, lorsqu'il le jugera nécessaire des développements instrumentaux
- Présenter ses travaux de recherche via la publication d'articles scientifiques et de communication à des congrès nationaux et internationaux.

Compétences

Le/la candidat(e) doit être titulaire d'un doctorat dans le domaine de la chimie organique. Il/elle doit avoir de fortes compétences :
- en synthèse organique,
- en chimie de coordination et en spectroscopie de RMN et de luminescence
- en réactions à haute température (calcination, carbochlorination ou réduction)

Le/la candidat(e) doit maîtriser :
- les méthodes classiques de caractérisation
- les techniques de synthèse sous atmosphère inerte
- les techniques de purification de composés instables à l'air
- les méthodes de séparation à l'aide de résines échangeuses d'ions

Le/la candidat(e) doit :
- Savoir communiquer à l'oral et à l'écrit en anglais scientifique,
- Avoir au moins 2 articles publiés en 1er auteur dont 1 au moins dans le champ du poste.
- Faire preuve d'autonomie
- Avoir de bonnes aptitudes à travailler au sein d'une collaboration internationale (contributions à un projet collectif, réunions et missions hors du laboratoire)

Contexte de travail

L'IPHC est un laboratoire qui allie l'excellence disciplinaire et pluridisciplinaire avec des travaux de recherche et développement conduits par ses équipes au niveau international. Le post-doctorat proposé comprend des activités complémentaires en partenariat serré avec deux équipes de recherche :
- Équipe Du noyau aux étoiles (DNE) – Département de recherches subatomiques (DRS)
Resp. Benoît GALL
L'équipe du noyau aux étoiles (DNE) regroupe des physiciens expérimentateurs qui étudient les réactions nucléaires stellaires, les mécanismes de réactions, réalise la spectroscopie de noyaux exotiques et recherche de nouveaux isotopes ou éléments superlourds dont il fait la spectroscopie lorsque c'est possible. Le groupe DNE a également une grande tradition de développements instrumentaux.
- Équipe Synthèse Pour l'Analyse (SynPA) – Département des Sciences Analytiques (DSA)
Resp. Loïc CHARBONNIERE
L'équipe de synthèse pour l'analyse (SynPA) est spécialisée dans la synthèse de ligands et leur utilisation en chimie de coordination et en chimie organométallique. L'un des axes de l'équipe consiste notamment à développer la synthèse des composés MIVOC (composés organométalliques volatils), les autres thématiques étant dédiées à l'utilisation des complexes pour l'imagerie (IRM, microscopie, TEP et SPECT).

Un partage du temps de travail est prévu à parts égales entre les deux équipes, avec des variations possibles selon les besoins de service ou des activités expérimentales.

Contraintes et risques

Missions en France et à l'étranger (Russie, Finlande et Japon), selon les besoins des expériences. Durée selon les besoins pour l'avancement du projet (de 1 semaine à 1 mois).

Informations complémentaires

Le dossier de candidature doit inclure les documents suivants :
• Une lettre de motivation
• Un CV détaillé, avec mentions des stages ou projets en microélectroniques
• Les fichiers pdf de ses deux articles en 1er auteur qu'il jugera les plus appropriés.
• Les résultats académiques des années de Master (pour les semestres complétés)
• Lettres de recommandation envoyées directement par les référents (non obligatoire)

Expérience souhaitée : moins de deux ans après la thèse

On en parle sur Twitter !