En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7178-REGSOM-074 - H/F Post-doctorant en mesure et instrumentation pour l'étude des réactions (n,xn) d'intérêt pour les réacteurs nucléaires

H/F Post-doctorant en mesure et instrumentation pour l'étude des réactions (n,xn) d'intérêt pour les réacteurs nucléaires

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 3 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-074
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 22 mars 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2675,27 et 3805,92 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le projet de recherche concerne 2 volets instrumentaux/expérimentaux des activités de recherche de l'équipe d'accueil :
- Participer à la préparation des expériences auprès de la nouvelle installation SPIRAL2/NFS prévues pour 2023. Le-a candidat-e aura en charge dès son arrivée la préparation du premier test à NFS qui devra valider la faisabilité des mesures (n,xn ) auprès de ce faisceau de neutrons (temps faisceau prévu à l'automne). Un résultat positif lui permettra d'élaborer une proposition d'expérience qu'il-elle soumettra au PAC GANIL.
- Participer au développement instrumental du système DELCO auprès de JRC-GELINA (Geel, Belgique). Il s'agira alors de réaliser des tests de détecteurs silicium dans le cadre de la mesure des réactions 238U(n,n'). Une proposition d'expérience pourra être rédigée en cas de test positif avec le système actuel, sinon des propositions d'amélioration seront à envisager.

Activités

- la réalisation de tests et leur analyse,
- la préparation d'expérience,
- la rédaction de proposition d'expériences à soumettre au PAC des installations visées,
- le développement instrumental et l'optimisation de système de détection d'électrons,
- la rédaction d'article et la présentation des résultats obtenus dans les workshops et conférences du domaine.

Compétences

- un excellent Master (ou équivalent) et un doctorat achevé (ou en voie d'achèvement) en physique nucléaire expérimentale.
- une expérience dans les systèmes de détection au semi-conducteur (Détecteur Germanium et Silicium) et l'analyse des données enregistrées avec ces dispositifs.
- Une expérience en structure nucléaire serait un atout supplémentaire pour la bonne réalisation du projet de recherche.
- De bonnes compétences en communication orale et écrite en anglais, adaptées à la préparation de publications scientifiques dans des revues de renommée mondiale et à la présentation de recherches lors de conférences et workshops internationaux.

Contexte de travail

Mots clés : données nucléaires pour l'énergie, mesures de sections efficaces, instrumentation, détecteurs semi-conducteurs, spectroscopie gamma prompte, électron de conversion, détecteur silicium, analyse de données, EC/JRC/GELINA, GANIL/NFS
Les activités du Groupe Données Nucléaires pour les réacteurs (DNR) s'inscrivent dans le cadre des mesures de données nucléaires appliquées aux réacteurs du futur. L'étude et l'optimisation précises des potentialités de ces nouveaux systèmes et cycles de combustible, nécessitent d'élever le niveau de qualité des bases de données nucléaires évaluées, utilisées pour les simulations. Cette amélioration requiert de travailler conjointement sur les aspects expérimentaux et théoriques des processus nucléaires mis en jeu dans un réacteur. Un des enjeux est la réduction significative des incertitudes associées aux nouvelles données expérimentales. Dans ce contexte, notre équipe a focalisé ses efforts sur l'amélioration des connaissances du processus (n,xn). Pour cela, nous utilisons la méthode de la spectroscopie gamma prompte associée à la technique du temps de vol qui nous permet de mesurer les sections efficaces de réactions (n,xn ). En combinant le résultat de ces mesures avec les prédictions de modèles théoriques pour combler les informations manquantes, nous déduisons les sections efficaces de réactions (n,xn) .
Nos programmes de mesures concernent plus particulièrement les réactions mettant en jeu des actinides. Jusqu'à maintenant, les expériences se déroulent auprès du faisceau de neutrons « blanc » de GELINA (EC-JRC à Geel, Belgique) où nous avons développé le dispositif GRAPhEME , constitué d'un ensemble de détecteurs HPGe planaires et d'une chambre à fission. Une attention particulière a été portée pour minimiser toutes les sources d'incertitudes liées à nos instruments de mesures et à l'environnement. L'installation GELINA délivre un faisceau de neutrons dont la gamme en énergie est bien adaptée à l'étude des réactions de diffusion inélastique - (n,n') - des neutrons.
Avec l'arrivée de la nouvelle installation SPIRAL2/NFS (Neutrons For Sciences) du GANIL , un nouveau champ d'investigation devient possible. En effet, les neutrons délivrés par cette installation permettent d'étudier des processus à plus haut seuil comme les réactions (n,2n) et (n,3n). L'équipe DNR, en collaboration avec l'EC-JRC Geel et l'IFIN-HH Bucarest, propose donc de réaliser des campagnes de mesures des sections efficaces (n,2n) et (n,3n) sur les actinides en utilisant la méthode de la spectroscopie gamma prompte. La méthodologie, éprouvée pour l'étude des réactions (n,n') à GELINA, pourra être adaptée à NFS. La collaboration a déjà obtenu du temps faisceau en 2021 pour vérifier les conditions expérimentales de la nouvelle installation.
Par ailleurs, nous développons le système de détection DELCO (Detector of ELectron of COnversion), constitué de compteurs silicium, auprès de JRC-GELINA dédié à la mesure des électrons de conversion émis lors des diffusions inélastiques du neutron sur l'238U et provenant de la désexcitation des niveaux de faible énergie d'excitation (quelques dizaines de keV). En effet, ces états décroissent principalement par voie électronique et la méthode de la spectroscopie gamma prompte devient alors beaucoup moins précise. La mesure des électrons de conversion émis permettrait de compléter les informations recueillies via la désexcitation gamma avec GRAPhEME et de gagner ainsi en précision pour ces transitions de première importance.
Pendant les deux ans du contrat, plusieurs occasions de présenter ses travaux seront offertes au candidat, notamment lors des workshops ou conférences de notre domaine mais également aux réunions JEFF qui ont lieu deux fois par an. L'équipe s'engage également à aider le-a candidat-e dans sa recherche d'emploi sur des postes académiques (concours CNRS, université, …) à la suite de son contrat.
-----------------------------------------
1. http://www.iphc.cnrs.fr/-Donnees-Nucleaires-pour-les-Reacteurs-.html
2. M. Kerveno et al. European Physical Journal A, EDP Sciences, 2015, 51 (12), pp.167.
3. M.Kerveno et al., EPJ Web of Conferences 239, 01023 (2020)
4. https://www.ganil-spiral2.eu/scientists/ganil-spiral-2-facilities/experimental-areas/nfs/

Contraintes et risques

Des déplacements courts sont à prévoir en France et à l'étranger (Belgique) pour la réalisation des expériences.

Informations complémentaires

Expérience souhaitée en instrumentation nucléaire et en structure nucléaire

On en parle sur Twitter !