En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7093-NATVIG-002 - Ingénieur d'Etude en Géochimie (H/F)

Ingénieur d'Etude en Géochimie (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7093-NATVIG-002
Lieu de travail : VILLEFRANCHE SUR MER
Date de publication : mercredi 16 octobre 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2100 et 2500 bruts mensuels environ selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'ingénieur(e) développera et mettra en application des protocoles chimiques et analytiques en lien avec les analyses élémentaires et isotopiques prévues dans le cadre du projet ANR ISO2MET (https://anr.fr/Projet-ANR-18-CE34-0002). Ce projet vise à analyser et utiliser les isotopes stables de métaux traces mesurés dans les espèces marines afin de mieux appréhender l'impact des contaminations liées aux activités humaines.

Activités

Les principales activités concernent la mise en place du protocole chimique de séparation et de purification du cuivre et du zinc par chromatographie solide/liquide (résines échangeuses d'ions), en salle blanche, en vue de leurs analyses isotopiques par MC-ICP-MS.
Apres validation, ce protocole sera appliqué à des échantillons marins biologiques et inorganiques.
Le/La candidat(e) sera également formé(e) pour la séparation chimique du lithium sur colonnes par chromatographie solide/liquide (résines échangeuses d'ions - protocole déjà établi), afin de
participer aux analyses de rapports isotopiques du lithium par MC-ICP-MS.
Il est prévu d'analyser les concentrations d'éléments majeurs et traces par ICP-AES et ICP-MS de ces mêmes échantillons, de contrôler les protocoles et leur réplicabilité, ainsi que d'assurer la mise à jour des bases de données géochimiques du groupe ISO2MET et du site web du projet.
Dans le cadre de ces activités, l'ingénieur(e) participera à la gestion de la salle blanche (commandes, gestion des stocks,…), à l'encadrement et la formation des stagiaires et des utilisateurs ISO2MET. Il/Elle pourra s'impliquer dans l'interprétation et les implications des résultats obtenus en collaboration avec l'équipe du projet.

Compétences

- Bonnes connaissances en géochimie inorganique, soit avec des éléments traces, soit avec les
isotopes dits « non traditionnels »
- Expérience en laboratoire : dissolution par acides concentrés, chromatographie solide/liquide,
analyses élémentaires et/ou isotopiques
- Grande facilité à communiquer et à partager ses résultats et son expérience avec des étudiants,des ITA, chercheurs, collaborateurs, grand public et scolaires
- Capacité à travailler dans une équipe pluridisciplinaire et à interagir en anglais
- Intérêt pour la biologie marine ou l'écotoxicologie

Contexte de travail

Le Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-mer (LOV) est une Unité Mixte de Recherche du CNRS et de Sorbonne Université. Il fait partie d'une station marine historique qui a récemment pris le nom de l'Institut de la Mer de Villefranche (IMEV) et qui est reconnue dans l'écologie du plancton marin, l'acidifcation des océans, et l'étude des cycles biogéochimiques. Au LOV, l'Ingénieur(e) fera partie de l'équipe CHimie-Océan-Climat, qui inclut 8 chercheurs, des ingénieurs, une technicienne, et doctorants.
Le projet auquel sera rattaché le lauréat est un projet ANR (projet ISO2MET), qui inclut d'autres laboratoires tels que le LP2M (Nice), l'IAEA-Monaco, le LIENSs (LaRochelle) and ENS-Lyon (https://anr.fr/Project-ANR-18-CE34-0002).

Contraintes et risques

L'Ingenieur(e) sera tenu(e) de respecter les protocoles classiques de non contamination et de sécurité mis en place au laboratoire quant à la manipulation de produits chimiques tels que des acides concentrés, ainsi que ceux concernant l'utilisation de spectromètres et l'utilisation des salles blanches.

On en parle sur Twitter !