En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7086-DELSCH-001 - Post-doc dans le domaine des nanomatériaux (H/F)

Post-doc dans le domaine des nanomatériaux (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 7 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7086-DELSCH-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : mardi 17 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2889 € et 4082 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le chercheur post doctoral aura pour mission le développement de nouvelles stratégies de synthèse pour le contrôle et l'amélioration de la compréhension des propriétés de fluorescence des carbon dots (CDs).

Activités

Le chercheur post-doctoral aura en charge dans un premier temps la mise au point de nouvelles stratégies de synthèse de CDs, via une approche top-down, en particulier par méthode électrochimique (électrolyses à haut voltage sur des
électrodes de graphite) ou par ablation laser (sur des suspensions de graphite). Les paramètres et précurseurs utilisés lors de ces synthèses seront modulés dans le but de varier et contrôler les CDs obtenus, qui seront ensuite caractérisés par différentes techniques (microscopie électronique, XPS, spectroscopie Raman et IR…) et dont leurs propriétés de fluorescences (couleur de fluorescence, rendement quantique, durée de vie…) seront étudiées.
Dans un second temps, le chercheur post-doctoral explorera la possibilité de moduler post-synthèse les propriétés de fluorescence de ces CDs, notamment en les fonctionnalisant via des greffages de sels d'aryl diazonium. L'influence de groupes électroattracteurs vs. électrodonneurs, de groupes pi-conjugués vs.
saturés… sur leurs propriétés de fluorescence sera en particulier étudiée.
Enfin, leur fonctionnalisation avec des matériaux présentant des propriétés physico-chimiques commutables (polymères conducteurs, polymères thermorétractables, dérivés d'azobenzène photoisomérisables…) pourra également être étudiée dans le but de moduler in fine la fluorescence des CDs réversiblement sous l'action d'un
stimulus externe.

Compétences

- synthèse de nanoparticules
- fonctionnalisation de nanoparticules (greffages de sels de diazonium par exemple)
- techniques de caractérisation : microscopie électronique en transmission (MET), spectroscopie de photoélectrons X (XPS)
- mesures de fluorescence

Contexte de travail

Depuis leur émergence il y a une quinzaine d'années, les CDs sont au centre d'un intérêt croissant. Ces nanoparticules de carbone ont en effet révolutionné le paradigme du carbone qui, en tant que matériau « noir », est incapable d'émettre de la lumière. En effet, les CDs possèdent une fluorescence très intense, sans équivalent dans les autres familles de nanomatériaux carbonés. Ils paraissent donc aujourd'hui très prometteurs, puisqu'ils offrent les mêmes perspectives que les quantum dots mais avec les avantages supplémentaires d'un matériau à base de carbone. Leur étude plus approfondie pourra sans aucun doute à terme conduire à leur utilisation pour un large champ d'applications, à l'instar des autres familles de matériaux nanocarbonés comme les fullerènes, le graphène, les nanotubes… qui ont toutes révolutionnées la chimie des matériaux durant ces dernières décennies.
Les CDs ont en effet déjà montré leurs preuves dans de nombreux domaines d'applications, tels que la catalyse, l'optoélectronique, l'imagerie, la détection… Cependant, nous sommes encore très loin d'exploiter pleinement le potentiel des CDs. Malgré leurs performances prometteuses, la compréhension actuelles des CDs est encore très médiocre, et limite sérieusement leur utilisation pratique pour des applications commerciales. La littérature est fragmentée et de nombreuses études sont le fruit d'une approche heuristique. Le mécanisme de fluorescence est en particulier encore très débattu. Une compréhension, un contrôle et une amélioration
beaucoup plus approfondis de leurs propriétés sont donc à présent nécessaires pour développer pleinement leurs applications.
Ce projet vise en particulier à acquérir de meilleures connaissances sur les propriétés physico-chimiques, et en particulier optiques, des CDs, en mettant notamment en évidence des relations entre structure et propriétés. La taille des CDs influe-t-elle leurs propriétés de fluorescence ? Quel est le rôle des groupements de surface sur la fluorescence des CDs ? Comment évolue leur fluorescence en présence de dopants (de type hétéroatomes) ? De telles études purement fondamentales sur les propriétés de fluorescence des CDs n'ont en effet encore
jamais été reportées dans la littérature.

Contraintes et risques

/

On en parle sur Twitter !