En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7031-SANGUE-025 - Chercheur (H/F) sur la caractérisation du rayonnement de la voix humaine

Chercheur (H/F) sur la caractérisation du rayonnement de la voix humaine

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 30 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7031-SANGUE-025
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : lundi 9 mai 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 20 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2743,70 et 3896,74 € brut/mois selon niveau d'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'offre d'emploi s'inscrit dans le cadre du projet RAYOVOX portant sur la caractérisation du rayonnement de la voix humaine depuis le conduit vocal vers le champ lointain et soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche (2022-2025).
Ce projet collaboratif associe le Laboratoire de Mécanique et d'Acoustique (UMR7031 Aix Marseille Univ. – CNRS – Centrale Marseille) et l'Institut ∂'Alembert (UMR7190, Sorbonne Univ. – CNRS) et vise à développer une instrumentation permettant d'accéder conjointement aux caractéristiques de directivité en champ lointain, aux structures de rayonnement en champ proche et à l'impédance de rayonnement présentée au conduit vocal, le tout sur des réalisations uniques sans s'appuyer sur des hypothèses de répétabilité pour le sujet ou de stationnarité pour les signaux mesurés.
Le/la candidat·e retenu·e sera impliqué·e sur plusieurs aspects du projet RAYOVOX, en particulier ceux concernant les instrumentations de champs proche et lointain ainsi que les applications sur chanteurs.

Activités

- Il/Elle participera tout d'abord à la conception des deux antennes de microphones et des outils numériques de post-traitement permettant d'estimer les différentes quantités d'intérêt.
- Dans le cas de l'antenne de champ lointain, il s'agira de mettre en œuvre les méthodes proposées par l'Institut d'Alembert pour étalonner les capteurs (en position et en réponse), d'en optimiser le placement et de développer les outils de représentation parcimonieuse des champs acoustiques en harmoniques sphériques. Les mesures seront validées sur une source à directivité pilotée disponible au LMA.
- Concernant l'antenne de champ proche, la représentation s'appuiera sur la matrice impédance et les modes de rayonnement qu'il faudra au préalable calculer par méthode BEM (ou équivalent) sur des maillages surfaciques morpho-réalistes. Ces données couplées aux mesures de pression au voisinage du locuteur permettront de remonter à la distribution de vitesse au niveau des lèvres, au champ de pression en champ proche mais aussi en champ lointain.
- Une dernière étape consistera en l'intégration des deux antennes précédentes avec le dispositif de caractérisation du conduit vocal développé dans le cadre de la thèse de Timothée Maison et de mettre en œuvre cette instrumentation sur chanteur. Le/la chercheur-euse pourra alors étudier la redondance d'information apportée par l'instrumentation, puis en tester le pouvoir discriminant intra- et inter-locuteur.

Compétences

- Très forte motivation pour le travail expérimental
- Expérience préalable en acoustique de la voix, acoustique musicale et/ou acoustique des salles
- Solides connaissances en traitement du signal

Contexte de travail

Ce contrat s'inscrit dans le cadre d'un projet collaboratif.
Le/La chercheur·euse sera principalement basé·e dans les locaux du LMA situés sur le Technopôle Chateau-Gombert, (Marseille 13e) et hébergeant de l'ordre de 110 personnes travaillant sur des sujets variés en lien avec la mécanique et l'acoustique : dynamique des structures, matériaux hétérogènes et composites, interfaces et adhésion, propagation d'ondes en milieux structurés, poreux ou aléatoires, ultrasons, contrôle de champ, acoustique musicale, perception auditive. En collaboration avec Fabrice Silva, Marc Pachebat, Cédric Pinhède et Patrick Sanchez (équipe Sons), il/elle s'appuyera sur les plateformes MAS (Musique Audio Sons) et PSIVA (Plateforme Science Innovation Vibro-Acoustique, incluant les chambres anéchoïques et semi-anéchoïques).
Des interactions fortes sont prévues avec l'Institut ∂'Alembert, avec des séjours prévus sur les deux sites de l'Institut : le campus Jussieu (Paris 5e) et le site de Saint-Cyr l'École. Au sein de l'équipe MPIA (Modélisation, Propagation et Imagerie Acoustique), il/elle interagira avec François Ollivier, Hélène Moingeon, Christian Ollivon et Matthieu Hartenstein (doctorant).

On en parle sur Twitter !