En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7010-FABMOR-001 - Localisation des ondes électromagnétiques dans des métamatériaux topologiques désordonnés (Post-doc H/F)

Localisation des ondes électromagnétiques dans des métamatériaux topologiques désordonnés (Post-doc H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 29 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7010-FABMOR-001
Lieu de travail : NICE
Date de publication : vendredi 8 octobre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2690€ et 3800€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'objectif principal du projet ANR Lolitop, dans lequel s'inscrit cette offre, est d'étudier l'interaction entre la physique topologique et les effets induits par le désordre pour la lumière dans les métamatériaux bidimensionnels constitués de résonateurs sub-longueur d'onde. La topologie et le désordre sont tous deux activement étudiés depuis des années et sont connus pour donner lieu à des phénomènes physiques passionnants tels que les états topologiquement protégés et la localisation d'Anderson.
Les expériences micro-ondes bidimensionnelles sont bien adaptées pour étudier l'interaction entre la topologie et le désordre car un désordre même faible peut conduire à des effets forts. Pour les ondes électromagnétiques, les modes TM (champ électrique perpendiculaire au plan de l'échantillon) et TE (champ électrique dans le plan de l'échantillon) se découplent et peuvent être décrits par des équations d'onde indépendantes. Cette particularité ouvre une possibilité d'explorer une riche variété de couplages entre les `atomes' artificiels (résonateurs diélectriques) dont le métamatériau est constitué.
La mission principale confiée au chercheur recruté sera de réaliser expérimentalement le premier isolant topologique d'Anderson dans un système photonique. Pour obtenir une topologie non triviale, il est nécessaire de briser l'invariance par renversement du sens du temps. Cet effet sera obtenu à l'aide de matériaux gyromagnétiques dans un champ magnétique externe, et/ou en utilisant une déformation non uniforme du réseau pour créer un champ de jauge artificiel. Le ou la post-doc bénéficiera d'une collaboration étroite avec l'équipe de théoriciens partenaire du projet.

Activités

- effectuer un état des lieux des performances des matériaux gyromagnétiques
- concevoir le nouveau dispositif expérimental
- réaliser les expériences et analyser les données
- animer la collaboration avec l'équipe partenaire

Compétences

- solides connaissances en physique générale
- compétences en physique des ondes, de préférence électromagnétiques mais sans exclusive
- expertises dans le développement expérimental
- interêt pour la physique fondamentale
- aptitudes au travail en équipe

Contexte de travail

L'Institut de Physique de Nice (INPHYNI) est rattaché à l'Université Côte d'Azur (UCA) et au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Les activités de l'INPHYNI s'articulent autour de trois axes principaux : Ondes et physique quantique ; Photonique ; et Physique non linéaire, fluides complexes et biophysique. Les projets développés autour de ces thèmes s'étendent de la physique fondamentale aux applications, et mobilisent des approches théoriques et expérimentales. Ces projets bénéficient de l'appui de plateformes technologiques, et de services communs administratifs et techniques efficaces.
Le groupe Ondes en Milieux Complexes s'intéresse au contrôle des propriétés de transport des ondes classiques dans divers systèmes allant des milieux homogènes à géométrie complexe aux matériaux structurés de façon périodique ou désordonné. Grâce à des plateformes expérimentales polyvalentes en optique et micro-ondes, et à une forte expertise en simulations numériques en théorie du chaos ondulatoire (hamiltonien effectif, théorie des matrices aléatoires), le groupe étudie des thèmes variés : dynamique mixte dans les fibres optiques multimodes, chambres de réverbération chaotiques électromagnétiques, superfluidité et condensation de la lumière, approches analogiques des effets topologiques en matière condensée, diffusion ou localisation d'ondes. Si les études entreprises sont motivées par la volonté de répondre à des questions fondamentales, elles n'en donnent pas moins lieu à de nombreux développements applicatifs. Le chercheur recruté travaillera en collaboration avec le chef d'équipe et un chercheur junior du CNRS. Il/elle bénéficiera également des nombreuses interactions avec les autres membres de l'équipe : 7 chercheurs ou enseignants-chercheurs et 4 doctorants.

On en parle sur Twitter !