En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6634-CHRVUR-032 - Chercheur/euse - Etude par sonde atomique du vieillissement sous irradiation neutronique d'aciers de cuve de réacteurs à eau pressurisée (H/F)

Chercheur/euse - Etude par sonde atomique du vieillissement sous irradiation neutronique d'aciers de cuve de réacteurs à eau pressurisée (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 24 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6634-CHRVUR-032
Lieu de travail : ST ETIENNE DU ROUVRAY CEDE
Date de publication : mardi 13 juillet 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 15 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 648 et 3768 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Les aciers des cuves des réacteurs à eau pressurisée sont constitués d'aciers faiblement alliés bainitique. Lors du fonctionnement du réacteur, cet acier est irradié aux neutrons, ce qui entraine une évolution de sa microstructure (notamment la formation d'une forte densité numérique d'amas de solutés nanométriques) engendrant une dégradation de ses propriétés mécaniques (durcissement et fragilisation sous irradiation). Un des objectifs du programme européen STRUMAT est d'évaluer l'influence de la composition nominale de l'acier sur l'évolution des microstructures sous irradiation. Pour cela, différents aciers irradiés aux neutrons seront analysés par sonde atomique tomographique au GPM. Les résultats seront comparés à ceux obtenus par les partenaires du projet au moyen de techniques complémentaires (microscopie électronique, diffusion de neutrons aux petits angles, essais mécaniques). Le (la) candidat (e) retenu (e) mènera les expériences de sonde atomique (préparation des échantillons, analyses et traitement des données), présentera les résultats lors des réunions d'avancement du programme européen et contribuera à la rédaction des livrables.

Activités

- Synthèse bibliographique sur les aciers de cuves irradiés
- Préparation des échantillons (polissage mécanique et électrochimique, usinage par faisceau d'ion focalisé)
- Caractérisation des microstructures (sonde atomique tomographique)
- Analyse et interprétation des données
- Participation aux réunions d'avancement
- Contribution à la rédaction des livrables
- Rédaction d'articles scientifiques

Compétences

- Solides connaissances en métallurgie physique (diffusion, transformation de phase).
- Des connaissances complémentaires sur le vieillissement sous irradiation des alliages métalliques sont un atout supplémentaire
- Compétences techniques requises en microscopie (MEB/FIB et/ou APT)
- Travail en équipe

Contexte de travail

Le Groupe de Physique des Matériaux (GPM, UMR 6634) est un laboratoire rattaché à l'Université de Rouen Normandie (URN), le Centre National de la recherche Scientifique (CNRS) et l'INSA Rouen Normandie. Il est situé sur le Campus Sciences et Ingénierie Rouen Normandie à Saint-Etienne du Rouvray.
Le GPM est structuré en 5 départements :
- Instrumentation Scientifique,
- Métallurgie, Microstructure, Mécanique
- Matériaux fonctionnels et nanostructures
- Systèmes désordonnés et polymères
- Ouvertures thématiques et Innovations
Il rassemble 160 personnels dont 60 Enseignants-Chercheurs/Chercheurs, 30 ITA et 70 Doctorants, chercheurs en CDD et stagiaires.
Le / la chercheur/euse recruté (e) sera rattaché (e) au département "Métallurgie, Microstructure, Mécanique" qui comprend 4 équipes thématiques :
- Matériaux du nucléaire
- Transformations de phase Microstructures
- Modélisation multi-échelle des transformations de phase
- Mécanique des matériaux
Il/elle travaillera au sein de l'équipe thématique "Matériaux du Nucléaire". Cette équipe travaille sur la compréhension des mécanismes de vieillissement (en température ou sous irradiation) des matériaux utilisés dans les réacteurs actuels (génération II), sur le développement de nouveaux matériaux pour les réacteurs du futur (Génération IV, fusion) et sur les relations entre les microstructures et les propriétés mécaniques. Elle regroupe aujourd'hui 3 enseignants chercheurs, 5 doctorants et est soutenue par 8 ingénieurs de recherche, Ingénieurs d'étude et techniciens.

Contraintes et risques

- Travail en zone règlementée (radioprotection)
- Risque chimique (polissage électrolytique d'échantillons)

On en parle sur Twitter !