En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6634-CHRVUR-004 - Modélisation atomistique de la précipitation des carbides métastables dans des aciers martensitiques H/F

Modélisation atomistique de la précipitation des carbides métastables dans des aciers martensitiques H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6634-CHRVUR-004
Lieu de travail : ST ETIENNE DU ROUVRAY CEDE
Date de publication : lundi 6 mai 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 643 et 3 766 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Modélisation atomistique des transformations de phases dans les aciers martensitiques. L'objectif de ce projet est de comprendre la cinétique des atomes du carbone à basse température en développant un modèle à l'échelle atomique basé sur la méthode de la fonctionnelle de la densité atomique.

Activités

L'objectif de ce projet est de comprendre la cinétique de la précipitation du carbone dans des aciers martensitiques à basse température. Le post-doc participera dans le développant d'un modèle à l'échelle atomique basé sur la méthode de la fonctionnelle de la densité atomique (FDA). Les équations de la FDA seront résolues numériquement et l'agent prendra en charge le développement et l'optimisation du code de simulations.
Il s'agit de tâches principales de ce projet.

Compétences

Le (ou la) candidat(e) retenu(e) possèdera une thèse de doctorat en physique des matériaux ou en physique théorique. Il/elle doit avoir de très bonnes connaissances en physique du solide. Une expérience en simulation en Champ de Phases sera appréciée. Le (ou la) candidat(e) jouera un rôle principal dans l'échange entre l'expérience et modélisation et participera dans l'interprétation des résultats expérimentaux.

Contexte de travail

Ce post-doc sera financé par le projet ANR/DFG « C-TRAM » . Le projet « C-Tram » sera conduit en collaboration avec le groupe du Professeur J. Neugebauer du l'Institute Max-Planck en Dusseldorf. Le travail du post-doc se déroulera en grande majorité au GPM UMR 6634, Université de Rouen Normandie. Quelques déplacements entre le GPM et l'Institut Max-Planck à Düsseldorf seront programmés sur l'année de post-doc.
Le GPM (Groupe de Physique des Matériaux, UMR CNRS 6634) est structuré en 5 départements: Matériaux-Vieillissement-Mécanique, Instrumentation Scientifique, Nanosciences, Systèmes Désordonnés-Polymères et Nano-Santé-Physique. Il rassemble 160 personnels dont 60 Enseignants-Chercheurs/Chercheurs, 30 ITA et 70 Doctorants/PostDoct/Stagiaires. Le laboratoire est situé sur le Campus Sciences et Ingénierie Rouen Normandie (à Rouen), au sein de l'Université de Rouen Normandie et de l'INSA Rouen Normandie (7000m2).
Le chercheur recruté sera rattaché(e) au département Science et Mécanique des Matériaux au sein de l'équipe ERAFEN (aspects fondamentaux des transformations de phases à l'échelle nanométrique (9 enseignants et chercheurs, 1 IR, 1 PDoc et 4 Doctorants). Le lien microstructure - propriétés physiques des matériaux est au cœur des préoccupations de l'ERAFEN. Dans de nombreux projets de l'équipe, les modélisations (Champ de Phases, La fonctionnelle de la densité atomique, Monte Carlo) sont couplées à des expériences (sonde atomique tomographique, METHR, spectrométrie Mössbauer,). Ce couplage simulation expérience réalisé aux mêmes échelles permet de paramétrer les modèles qui une fois validés permettent d'acquérir une compréhension fine des mécanismes physiques à l'origine du comportement des matériaux.

Informations complémentaires

- Quelques déplacements entre le GPM et l'Institut Max-Planck à Düsseldorf seront programmés sur l'année de post-doc
- CDD renouvelable 1 fois

On en parle sur Twitter !