En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6534-AURGON-012 - CDD Chercheur (H/F) : Recherche de couplages exotiques tensoriels dans la décroissance bêta de 6He

CDD Chercheur (H/F) : Recherche de couplages exotiques tensoriels dans la décroissance bêta de 6He

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 19 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6534-AURGON-012
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : mardi 7 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2675,27 € et 3055,27€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'objectif de ce projet est d'effectuer la mesure la plus précise jamais réalisée de la forme du spectre en énergie des particules bêta émises par le noyau de 6He. Cette mesure permettra de déterminer un paramètre, appelé « terme de Fierz », sensible à une possible contribution d'interactions exotiques de type tensoriel. Une telle contribution serait une signature de physique au-delà du modèle standard électrofaible. Le choix de ce noyau particulier résulte de plusieurs critères importants mais en particulier, de la possibilité de faire une description théorique précise de l'observable mesurée. La difficulté instrumentale principale, liée à la rétrodiffusion des électrons dans la matière, sera éliminée ou très fortement réduite par la conception de géométries de détection qui entourent totalement la source d'émission bêta. Les mesures ont lieu au GANIL, Caen, en utilisant deux types de faisceaux radioactifs, de basse et haute énergie, et deux dispositifs expérimentaux, adaptés à l'énergie du faisceau. La possibilité de réaliser des mesures complémentaires avec ces deux dispositifs permet d'étudier des effets systématiques qui sont très différents avec ces deux énergies.
Le GANIL est le seul laboratoire au monde capable de produire des faisceaux de noyaux de 6He rapides, issus de réactions de fragmentation dans la ligne LISE ainsi que des faisceaux de 6He de basse énergie, extraits de l'ensemble cible-source de l'installation SPIRAL.

Activités

La personne retenue participera :
- aux simulations du dispositif expérimental,
- aux tests des systèmes de détection et du système d'acquisition des données,
- aux campagnes de mesures,
- à une analyse préliminaire des données.

Compétences

Nous cherchons des candidat(e)s talentueux(ses), fortement motivé(e)s pour travailler dans un projet compétitif et dans un groupe de recherche bien établit.
Les candidat(e)s devront être titulaires d'un doctorat en Physique Nucléaire Expérimentale.
Une expérience dans des sujets liés à l'interaction faible ou aux mesures de précisions à basse énergie serait un atout supplémentaire.

Contexte de travail

Sur le plan recherche, le(a) candidat(e) retenu(e) sera affecté(e) au groupe MPBE (Mesures de Précision à Basse Energie) du Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen. Le laboratoire mène des recherches en physique nucléaire, physique des particules et interactions fondamentales et conduit aussi des recherches à caractères plus appliqués.

Contraintes et risques

- Travail sous rayonnements ionisants,
- Déplacements en France et à l'international.

Informations complémentaires

Les personnes intéressées devront déposer une courte lettre de motivation, un CV comprenant les activités de recherche et publications ainsi que deux lettres de recommandation.

On en parle sur Twitter !