En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6534-AURGON-004 - CDD chercheur (H/F) - Recherche d'oscillation de neutrino à très courte distance, expérience SoLid

CDD chercheur (H/F) - Recherche d'oscillation de neutrino à très courte distance, expérience SoLid

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6534-AURGON-004
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : mardi 2 octobre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 3 décembre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2540 et 2931 € brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le/la candidat(e) sélectionné(e) intégrera le projet SoLid.
Cette expérience consiste en la recherche d'oscillation de neutrino à très courte distance (6 à 9 m) du réacteur de recherche BR2 (SCK-CEN, Mol, Belgique). L'objectif de l'expérience est de confirmer/infirmer l'anomalie réacteur (RAA) et de tester in fine l'hypothèse de nouvelles saveurs) de neutrino, dites stériles, pour des masses proche de 1 eV/c2.

Les principales missions sont :
- la calibration du détecteur,
- l'analyse de données,
- la mesure précise du spectre en énergie des neutrinos issus de la fission de l'Uranium 235,
- la recherche du signal d'oscillation à très courte distance.

Activités

La construction du détecteur à Gent (Belgique) et son installation auprès du réacteur BR2 s'est déroulée au cours de l'année 2017. La prise de donnée physique a débuté, après deux mois de commissionning, en ce début d'année 2018. Dans un premier temps, il s'agira donc de caractériser au mieux les performances du détecteur (efficacité de détection, résolution,…). A ce titre, le LPC CAEN a conçu et construit un système robotisé, CROSS, permettant l'insertion de sources radioactives (neutron, gamma,..) en tout point du détecteur. Le(a) candidat(e) sélectionné(e) prendra part à cette activité, à travers l'analyse des données de calibration et la confrontation à des simulations Geant4/MCNP menées en parallèle.

Il s'agira ensuite de participer activement à l'analyse des données physiques (reconstruction des événements IBD, analyse de bruit de fond,…), pour extraire proprement le spectre en énergie des neutrinos émis par le réacteur. Ce travail aboutira sur la recherche du signal d'oscillation à très courte distance pour tester l'hypothèse de l'existence de neutrino(s) stérile pour des masses proche de 1 eV/c2.

En parallèle, il pourra être mené des calculs cœurs (MCNP) afin de déterminer les distributions spatiales de fissions, ou encore les effets hors-équilibre ; ceci de manière à affiner la modélisation du flux de neutrinos émis par le réacteur BR2. A ce titre, une étude spécifique sur la distorsion du spectre en énergie, (5 MeV Bump), pourrait être menée, par comparaison des différents spectres obtenus auprès de réacteurs sensiblement différents.

Compétences

Il est attendu du/ de la candidat(e) d'être détenteur(trice) d'une thèse en physique nucléaire et/ou physique des particules expérimentales. Des compétences solides en détection nucléaire, en simulation Monte-Carlo (Geant4, MCNP, …) et en analyse de données sont requises.

En outre, des compétences en physique des réacteurs et/ou physique de l'interaction faible (spectre bêta/neutrino) seraient grandement appréciées.

- Langue anglaise : au minimum niveau B2 (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues)

Contexte de travail

Le/la candidat(e) retenu(e) sera affecté(e) à l'équipe SoLid du Groupe GRIFON (Groupe Interactions Fondamentales et Nature du Neutrino) au sein du Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen (UMR6534).

L'équipe SoLid est composée de 2 enseignant-chercheurs (maître de conférences, professeur d'université), de deux chargés de recherche CNRS (CR et DR) et d'un doctorant ayant débuté sa thèse en Octobre 2016.

Le LPC CAEN, comptant environ 88 personnels, est une unité mixte de Recherche (UMR 6534) dépendant de trois tutelles : le CNRS, l'Université de Caen Normandie (UCN) et l'Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Caen (ENSICAEN). Il est situé sur le Campus 2 de l'Université de Caen (Campus Côte de Nacre) et fait parti du parc de recherche de l'ENSICAEN (www.lpc-caen.in2p3.fr/).

En outre, l'expérience SoLid est menée par une collaboration internationale (France, Belgique, Grande-Bretagne) regroupant une quarantaine de physiciens répartis dans 12 laboratoires. Le/la candidate sera donc amené(e) à se déplacer en Angleterre et en Belgique, en particulier auprès du réacteur de recherche BR2 (SCK-CEN à MoL).

Contraintes et risques

Travail sous rayonnements ionisants possible.

Déplacements en France, Belgique et Grande-Bretagne.

Informations complémentaires

Le contrat sera financé par l'Agence Nationale pour la Recherche
(ANR-16-CE31-0018-02).

Veuillez déposer une lettre de motivation, un CV détaillé et deux lettres de recommandation.

On en parle sur Twitter !