En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6523-SOLGUE-014 - Ingénieur développement et traitement de données océanographiques (H/F)

Ingénieur développement et traitement de données océanographiques (H/F)


Date Limite Candidature : lundi 17 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6523-SOLGUE-014
Lieu de travail : PLOUZANE
Date de publication : lundi 26 avril 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 4 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2109 et 2228 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre du projet SUMOS/CNES, l'ingénieur polyvalent (électronique, traitement de données) travaillera au sein de l'équipe SIAM/LOPS avec les chercheurs pour le traitement des données océanographiques et la préparation d'instrumentation. Le projet inclut l'intégration de nouveaux capteurs dans des plateformes existantes, le développement de stratégie d'échantillonnage, le déploiement en mer, le contrôle qualité, et le traitement de donnée scientifique.

Activités

Exploiter d'algorithmes de traitement de données vidéo, acoustiques et bouées (vagues, turbulence, flux air-mer)
Intégrer des capteurs (installation, gestion de flux de données, déclenchement électronique, etc)
Contribuer aux essais en bassin et à la mer.

Compétences

Ingénieur généraliste ou spécialisé électronique ou robotique.
Une année d'expérience dans le domaine de l'océanographie physique serait un plus incluant l'exploitation d'instrument acoustique pour mesurer la turbulence dans l'océan et l'utilisation de bouées pour faire des mesures de vagues, turbulence, et flux air-mer.

Contexte de travail

Unité Mixte de recherche du CNRS, de l'UBO, de l'Ifremer et de l'IRD, le Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale compte 140 agents répartis sur 4 équipes de recherche et 3 services d'appui à la recherche (technique, informatique et administratif). L'ingénieur exercera son activité au sein de l'équipe Satellites et Interface Air-Mer (SIAM). Le laboratoire est installé sur 2 sites mitoyens, l'IUEM et l'IFREMER, situés sur le technopôle Brest Iroise de Plouzané.

Contraintes et risques

Prévoir des missions en mer

On en parle sur Twitter !