En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6523-SOLGUE-007 - Contrat Post-doctoral “Etude de la variabilité pluri-décennale des états de mer” H/F

Contrat Post-doctoral “Etude de la variabilité pluri-décennale des états de mer” H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6523-SOLGUE-007
Lieu de travail : PLOUZANE
Date de publication : mercredi 15 juillet 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2675.27 et 3084.60 € bruts mensuels selon expérience (0 à 2ans d'expérience)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce projet concerne l'étude de la variabilité des états de mers aux échelles pluri-décennales à partir d'un jeu de données inédit de hauteurs de vagues mesurées par altimétrie spatiale (1992-2020). Il s'agira en particulier d'étudier les contribution des différents modes de variabilité climatique sur le signal afin de caractériser la signature du changement climatique sur les états de mer. Ce sujet s'inscrit dans le projet de recherche Sea State Climate Change Initiative, financé par l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Le programme Climate Change Initiative a pour objectif de retraiter les archives d'observations de la Terre depuis l'espace afin de reconstruire des séries climatiques pour les Variables Climatique Essentielles. Depuis 2018, le Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale de Brest pilote la composante « États de mer » du CCI (superviseur scientifique : Fabrice Ardhuin), qui implique également 15 partenaires européens (http://cci.esa.int/seastate).

Activités

Le.la chercheur.se utilisera un nouveau jeu de données altimétrique d'états de mer, en cours de production au LOPS. Ce produit bénéficie de nombreuses améliorations (algorithme de retracking, inter-calibration, débruitage) développées dans le cadre du projet Sea State CCI, qui permettront d'améliorer la robustesse des statistiques à long-terme. L'étude de la variabilité des états de mer se fera à l'échelle du bassin Nord-Atlantique et s'appuiera également sur l'analyse statistique des champs de vent et de pression issues de la réanalyse ERA5 (ECMWF). Ce projet permettra d'améliorer la compréhension de la variabilité des états de mer, en découplant les composantes naturelles et anthropiques du signal d'états de mer, et d'explorer les interactions océan-atmosphère aux échelles pluri-décennales.

Compétences

- doctorat en océanographie physique, en météorologie, en sciences du climat ou dans une discipline associée;
- connaissances sur la physique des vagues, la climatologie des états de mers, et/ou la variabilité climatiques aux échelles décennales;
- maîtrise des méthodes statistiques pour l'analyse de données géospatiales, et un ou plusieurs langages de programmation (python, matlab et/ou fortran);
- maîtrise de l'anglais, à l'aise pour communiquer aussi bien à l'écrit qu'à l'oral.

Contexte de travail

Le.la chercheur.se sera accueilli.e au Laboratoire d'Océanographie Physique et Spatiale (LOPS), au centre Bretagne IFREMER où il interagira principalement avec les équipes « Satellite et Interface Air-Mer » et « Océans et Climat » du LOPS (directeur : Jérôme Paillet).

Contraintes et risques

Des participations aux réunions de projets avec l'ESA et les partenaires du projet CCI sont prévues.

Informations complémentaires

Pour être éligible, le/la candidat(e)devra avoir passé au minimum 18 mois à l'étranger lors des 3 dernières années.(Bourse SAD- région Bretagne pour l'accueil de chercheuses et chercheurs internationaux en post-doctorat).
Le salaire proposé a été estimé pour un chercheur expérimenté de moins de deux ans. Les candidats ayant une plus grande expérience peuvent postuler pour un contrat de plus courte durée

On en parle sur Twitter !