En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6502-JULTRA-001 - Post-doc sur la caractérisation électrique avancée des mémoires de Mott pour des applications de « In Memory Computing » (H/F)

Post-doc sur la caractérisation électrique avancée des mémoires de Mott pour des applications de « In Memory Computing » (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 24 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doc sur la caractérisation électrique avancée des mémoires de Mott pour des applications de « In Memory Computing » (H/F)
Référence : UMR6502-JULTRA-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : mercredi 13 mars 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 934 € et 4 122 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Micro et nanotechnologies, micro et nanosystèmes, photonique, électronique, électromagnétisme, énergie électrique

Missions

Ce contrat post-doctoral s’intègrera dans le projet IPCEI (Important Project of Common European Interest) Nano2025 « Mott-IMC » porté par l’IMN en partenariat avec STMicroelectronics. Ce partenariat vise à investiguer le potentiel de la mémoire émergente de Mott pour des applications de « In memory computing ». Découverte à l’IMN, la mémoire de Mott est une nouvelle classe de mémoires non-volatiles basées sur la transition résistive dans les isolants de Mott. Dans ce cadre, le (la) candidat(e) aura en charge l’optimisation des couches minces d’isolants de Mott pour réaliser des dispositifs sélecteurs (1S) et mémoires de Mott (1R) de type crossbar 1R ou 1S1R. Il / Elle assurera en outre les mesures électriques sur les mémoires de Mott et le test de tâches de calcul en mémoire sur le crossbar.

Activités

- Dépôt, recuit et caractérisation structurale de couches minces d’isolant de Mott sur dispositifs sélecteur et mémoire miniaturisés
- Caractérisation électrique avancée des performances de composants sélecteurs et mémoires de Mott, individuels et en matrice crossbar
- Implémentation de tests de calcul en mémoire sur le crossbar : fonctions logiques et multiplication vecteur-matrice

Compétences

Le (la) candidat(e) devra être titulaire d’un doctorat en électronique ou en sciences des matériaux. Il / elle devra avoir une expérience significative dans l’un des deux domaines suivants :
- Elaboration/intégration de matériaux oxydes fonctionnels pour des dispositifs, notamment mémoires non-volatiles ou Memristors
- Caractérisation électrique de dispositifs miniaturisés, notamment pour la microélectronique
Un profil « matériaux oxydes fonctionnels » (CNU sections 28, 33, 63… ; CNRS sections 3, 5, 8, 10, ou 15) est approprié pour ce poste. De bonnes connaissances en électronique seront un avantage pour mener à bien la mission.
Par ailleurs, le (la) candidat(e) devra avoir une bonne aptitude à travailler en interaction avec plusieurs équipes sur des sujets pluridisciplinaires, des capacités à communiquer et à valoriser la recherche, et une bonne maîtrise de la langue anglaise (compréhension, expression orale, écrite)

Contexte de travail

Ce contrat post-doctoral est financé dans le cadre du projet IPCEI-ME-CT Nano2025 « Mott-IMC » porté par l’Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel en partenariat avec STMicroelectronics à Crolles.
Le projet se déroulera principalement à l’Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel (IMN, UMR 6502, http://www.cnrs-imn.fr), unité mixte de recherche CNRS – Nantes Université, composée de plus de 200 personnels dont environ 120 permanents et 80 doctorants et post-doctorants. Le/la chercheur(euse) postdoctoral(e) bénéficiera de l’interaction avec de nombreux collègues travaillant dans plusieurs domaines de la science des matériaux. Au quotidien, il / elle interagira directement avec les chercheurs, doctorants et post-doctorants du groupe de recherche, dans l’équipe « Physique des Matériaux et Nanostructures ».


Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Risques habituels liés aux tests électriques. Une habilitation électrique BE essais sera à prévoir.
Déplacements hors région auront lieu pendant le contrat.