En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6296-PIEBUS-003 - Post-doctorat : Etude de la dégradation abiotique de matériaux à base d'élastomères diéniques (H/F)

Post-doctorat : Etude de la dégradation abiotique de matériaux à base d'élastomères diéniques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mardi 12 décembre 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doctorat : Etude de la dégradation abiotique de matériaux à base d'élastomères diéniques (H/F)
Référence : UMR6296-PIEBUS-003
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : AUBIERE
Date de publication : vendredi 22 septembre 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2 847 € bruts mensuels selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
Section(s) CN : Chimie physique, théorique et analytique

Missions

Le projet porte sur de nouveaux domaines d'applications des recherches menées au laboratoire, privilégiant autant l'acquisition des connaissances que le développement de nouvelles techniques. Les travaux de recherche auront pour objectif de comprendre l'impact du vieillissement sur la structure chimique d'élastomères diéniques. Les études qui seront menées devront permettre de comprendre l'influence de la lumière (essentiellement) et de la température sur la (bio)dégradation des élastomères afin d'identifier des marqueurs (espèces oxydées, architecture macromoléculaire…) essentiels permettant de mieux comprendre/d'améliorer la biodégradabilité de ces matériaux. La démarche suivie s'appuiera sur l'étude, depuis l'échelle moléculaire à l'échelle macroscopique, du comportement des élastomères (allant d'élastomères non réticulés à des formulations modèles) avec comme objectif majeur de dépasser le simple constat visuel ou la seule évaluation de propriétés d'usage. Une attention particulière sera portée à l'évolution de l'architecture et de la microstructure des élastomères qui peuvent être fortement modifiées par les réactions de réticulations et/ou de coupures de chaînes au cours du vieillissement, ces changements étant un des paramètres clés pour comprendre la biodégradabilité.

Activités

Les modifications chimiques et l'évolution de l'architecture résultant du vieillissement du polymère seront analysées à l'aide des techniques « conventionnelles » (spectroscopies IR et UV-visible, chromatographie d'exclusion stérique SEC, DSC et GC-MS, LC-MS pour l'identification des produits de dégradation), DMTA, les analyses de surface seront menées grâce à la microscopie à force atomique (AFM). Dans ce contexte, le développement de la microscopie à force atomique (AFM) pour l'étude de la dégradation des polymères est un objectif majeur affiché par le laboratoire. Des investissements récents ont permis au laboratoire de s'équiper en mode nano-mécanique et nano-thermique (Vita).
Le but du post-doctorat sera de développer ces différentes techniques, afin de compléter et mettre en évidence les relations structure/propriétés au cours du vieillissement.

Compétences

Le (la) candidat(e) devra être titulaire d'un doctorat dans le domaine des matériaux ou de la chimie analytique.
Plusieurs compétences seront primordiales pour mener à bien ce projet :
- Des connaissances théoriques solides sur les propriétés physico-chimiques des matériaux polymères ainsi que des qualités et un goût affirmé pour l'expérimentation.
- De bonnes connaissances en matériaux polymères, spectroscopies et en chimie analytique seront nécessaires.
- Des bases solides concernant les techniques de caractérisation des matériaux polymères et leur vieillissement seraient également appréciées.
- Nous recherchons un candidat travailleur, enthousiaste et autonome. Rigoureux(se), méthodique avec un excellent relationnel pour pouvoir travailler avec différentes équipes.
- Le (la) candidat(e) présentera une grande affinité avec le monde industriel. Un très bon niveau d'anglais (écrit et oral) est demandé.
Le post-doctorant sera amené à publier ses travaux de recherche dans des journaux de référence et à présenter ses résultats dans des congrès internationaux.

Contexte de travail

MICHELIN est engagée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de pneumatiques, matériaux de haute technologie et solutions de mobilité et de services ; MICHELIN mène des activités de recherche et de développement afin de développer des solutions au travers de ses produits et services pour favoriser une mobilité durable. Dans ce cadre, MICHELIN et l'Institut de Chimie de Clermont-Ferrand (ICCF) avec son large spectre d'activités (Chimie et Environnement, Chimie et Matériaux, Chimie pour le Vivant) se sont associés pour créer un laboratoire commun « BioDLab » ayant pour ambition le développement de méthodes d'évaluation de la dégradation abiotique et biotique d'élastomères diéniques et la compréhension des mécanismes associés.

Le postdoctorat se déroulera au sein de l'équipe Photochimie (thématique POPPI) de l'ICCF qui développe une approche physico-chimique du comportement photochimique/thermique et de la durabilité des polymères. Une méthodologie multi-échelle de la dégradation des polymères permet de caractériser l'évolution de la structure chimique des polymères à l'échelle moléculaire jusqu'à la dégradation des propriétés macroscopiques.