En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6226-MIKKEP-002 - Postdoctorant en chimie/physique computationelle (H/F)

Postdoctorant en chimie/physique computationelle (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 6 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR6226-MIKKEP-002
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : jeudi 15 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2800€ et 3960€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Un contrat de postdoctorant de 18 mois est disponible au sein de l'équipe Chimie Théorique Inorganique (CTI) de l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes (ISCR) sous la supervision des Dr. Arnaud Fihey et Mikaël Kepenekian. Le contrat est financé par le projet ANR 'Boosting efficiency and selectivity in ORR and CO2RR by coupling metallic nanomaterials and molecular' (MARCEL) pour une durée de 18 mois.

L'activation de O2 et du CO2 par réduction électrochimique (ORR, oxygen reduction reaction; CO2RR carbon dioxide reduction reaction) a récemment montré des résultats prometteurs. Les objectifs de MARCEL sont de développer de nouveaux électrocatalyseurs de ORR et CO2RR basés sur un concept de molécules@matériaux. L'idée est d'associer les efficacités catalytiques de nanomatériaux basés sur Au, Ag et Cu avec un contrôle moléculaire de l'interface obtenu par leur fonctionnalisation avec des cavités moléculaires, les molécules de calixarène, équipées de co-catalyseurs. De plus, les propriétés plasmoniques de nanomatériaux métalliques sera exploitée pour développer une approche de catalyse assistée par plasmonique.

Activités

Le candidat choisi utilisera les approches basées sur la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT) ainsi que les approches paramétrisées (DFTB) pour :
- caractériser les molécules de calixarène fonctionnalisées,
- caractériser les molécules ancrées sur différents nanomatériaux,
- étudier leurs propriétés catalytiques,
- explorer le rôle des plasmons.

Le projet se déroulera en collaboration étroite avec les équipes expérimentales en charge de la synthèse des systèmes et leur caractérisation par différentes spectroscopies.

Compétences

Un doctorat de chimie, sciences des matériaux, physique est requis. Nous cherchons un(e) candidat(e) avec une solide formation en chimie et/ou physique computationnelle ainsi qu'une expérience en codes de DFT et/ou DFTB. Une précédente expérience dans l'étude de molécules supportées serait appréciée. Des compétences complémentaires en sciences des matériaux computationnelle telles que le développement de code ou l'utilisation de MATLAB constituent un avantage.
Le(a) candidat(e) doit être capable de partager ses résultats par le biais de publications dans des journaux du premier quartile ou des communications orales dans des congrès internationaux.
Un excellent niveau d'anglais, à l'oral et à l'écrit est indispensable.
Une bonne autonomie et des compétences de communication sont également attendues.

Contexte de travail

Le postdoctorant travaillera dans l'équipe Chimie Théorique Inorganique (CTI) à l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes (ISCR). Cette équipe réunit des chimistes théoriciens (15 membres permanents, environ 15 étudiants) avec des compétences complémentaires et travaillant avec une gamme variée d'outils de la chimie quantique allant des méthodes basées sur la fonction d'onde aux approches semi-empiriques. Les membres de CTI s'intéressent à divers systèmes tels que les molécules isolées, les matériaux massifs ou les surfaces. L'équipe CTI fournit ainsi un environnement scientifique stimulant avec des réunions d'équipes et les interventions régulières d'invités extérieurs de réputation internationale. Des moyens considérables de calcul sont disponibles aussi bien localement que sur les centres nationaux de calcul pour la conduite de nos projets scientifiques.

Contraintes et risques

RAS

On en parle sur Twitter !