En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5821-CHRVEL-129 - Post-doctorant Expérience ATLAS sur la recherche de QCD sombre et la jouvence du détecteur interne (H/F)

Post-doctorant Expérience ATLAS sur la recherche de QCD sombre et la jouvence du détecteur interne (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 11 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5821-CHRVEL-129
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mardi 20 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2805.35 euros brut
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La recherche de modèles alternatifs de matière noire, comme la QCD sombre, génère un intérêt croissant dans la communauté. Dans certains modèles de QCD sombre, des hadrons sombres stables peuvent être candidats à la matière noire et il existe un médiateur permettant au Modèle Standard de communiquer avec ce secteur. La personne choisie travaillera en collaboration avec d'autres membres du groupe à la recherche de hadrons sombres dans les données du Run-3 d'ATLAS au LHC, en se basant sur les jets aux caractéristiques particulières prédits par ces modèles qui peuvent contenir des particules à long temps de vie, et à la compréhension de la complémentarité des diverses recherches de hadrons sombres.
Après un engagement couronné de succès sur la première jouvence du détecteur à pixels d'ATLAS (introduction de l'IBL), le groupe ATLAS du LPSC est également impliqué dans la phase II de la jouvence. Le trajectographe interne actuel sera remplacé par un trajectographe tout silicium appelé ITk, qui sera composé de 5 couches de pixels et 4 couches de détecteurs à piste, et d'anneaux dans les bouchons. L'engagement principal du groupe est dans l'intégration des modules de détection sur les structures mécaniques pour les trois couches les plus externes de pixels (« baril externe »). Le groupe a également des responsabilités au niveau des services sur le détecteur et de la mécanique globale. En plus du travail d'analyse, il est attendu que la personne choisie travaille sur l'ITk, à hauteur d'un maximum de 50 % de son temps, en contribuant aux activités actuelles ou encore possiblement sur les logiciels reliés à l'ITk, si la personne possède une expérience préalable dans ce domaine.

Activités

-Participation active à l'analyse dark QCD au sein de la collaboration ATLAS
-Développement du code et des méthodes d'analyse, interprétation statistique
-Exploration des modèles de QCD sombres en terme de complémentarité de l'analyse développée avec les analyses de QCD sombres existantes
-Participation à l'activité ITk, que ce soit au niveau de l'intégration des modules, des contrôles de qualité à effectuer, des services ou encore des logiciels, tout dépendant de l'expérience du candidat
-Présentation et discussion des résultats dans les groupes de travail reliés
-Rédaction de documents internes ou publics sur ces travaux
-Collaboration avec les membres du groupe ATLAS et encadrement des étudiants

Compétences

-Savoirs/connaissance : Bonne connaissance du Modèle Standard de physique des particules, des méthodes de recherche expérimentale et des techniques de détection des particules, bonne maîtrise de la langue anglaise
-Savoir-faire : Mise en œuvre d'une analyse avec les données d'ATLAS incluant des compétences en programmation et en analyse statistique
-Savoir-être : Collaboration active avec les membres de l'équipe locale (une dizaine de personnes), capacité de présenter des résultats et d'interagir au sein d'une large collaboration internationale

Contexte de travail

Le laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (LPSC) (http://lpsc.in2p3.fr) est une unité mixte de recherche associant le CNRS-IN2P3, l'Université Grenoble Alpes (UGA) et l'école Grenoble INP, pour un effectif moyen d'environ 230 personnes.
Le post-doc sera affecté(e) à l'équipe ATLAS composée de 8 chercheurs, 2 post-doctorants et 2 doctorants et sera placé(e) sous l'autorité hiérarchique directe du responsable de l'équipe.

On en parle sur Twitter !