En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5821-CHRVEL-083 - Post-doctorant sur le développement d'un système d'imagerie gamma-prompt par mesure de temps de vols (H/F)

Post-doctorant sur le développement d'un système d'imagerie gamma-prompt par mesure de temps de vols (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 8 mars 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5821-CHRVEL-083
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 15 février 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2648.79 euros brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le(a) chercheur(e) recruté(e) prendra en charge le développement instrumental, le test et l'exploitation des données expérimentales d'un nouveau détecteur (TIARA) gamma pour le contrôle en ligne de la protonthérapie

Activités

- prise en charge du développement du détecteur TIARA, de la R&D sur les pixels jusqu'à l'assemblage et test du prototype.
- participation aux tests sous faisceau de protons au CAL (Centre Antoine Lacassagne) de Nice et dans d'autres établissements.
- Analyse de données et idéalement simulations Monte Carlo des expériences.
- Rédaction d'articles scientifiques et rapports.

Compétences

- Doctorat en physique / physique médicale ou équivalent, avec un focus sur le développement de détecteurs de particules ;
- Connaissance approfondie de la physique de la détection des rayonnements (rayons gamma, particules chargées) ;
- Bonne connaissance des techniques de traitement du signal et d'acquisition de données ;
- Expérience antérieure avec les photomultiplicateurs au silicium et / ou des scintillateurs ;
- Analyse des données avec des logiciels scientifiques (python et / ou ROOT) ;
- Une expérience en simulation Monte-Carlo (Geant4, GATE…) serait appréciée ;
- Bonnes compétences en anglais écrit et oral ;
- Capacité à travailler dans un environnement collaboratif.

Contexte de travail

Le laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (LPSC) (http://lpsc.in2p3.fr) est une unité mixte de recherche associant le CNRS-IN2P3, l'Université Grenoble Alpes (UGA) et l'école Grenoble INP, pour un effectif moyen d'environ 230 personnes.
Le(a) post-doctorant(e) sera rattaché(e) à l'équipe de Physique nucléaire et Applications médicales et placé(e) sous la responsabilité de Madame Sara Marcatili.

Le projet TIARA (Tof Imaging ARrAy) vise au développement d'un nouveau système d'imagerie de gamma prompt par mesure du temps de vol, pour le contrôle en ligne de la protonthérapie.
Afin d'exploiter pleinement le potentiel de cette technique, nous développons actuellement un nouveau système de contrôle en temps réel de la thérapie par particules avec une résolution temporelle de 100 ps. Le système sera composé d'un ensemble de détecteurs de pixels ultra-rapides de petite taille (~ 1 cm3) fixés sur un support rigide entourant le volume irradié pour obtenir une couverture 3D. Chaque pixel consistera en un radiateur monolithique Cherenkov lu par un ou plusieurs photomultiplicateurs au silicium.
Ce projet pluridisciplinaire a récemment été financé par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) pour une durée de trois ans. Des physiciens, ingénieurs, mathématiciens et physiciens médicaux cliniciens de trois instituts français (deux laboratoires du CNRS, le LPSC et le CPPM et le centre de protonthérapie CAL) contribueront au développement et au test du détecteur TIARA et à la conception d'un algorithme de reconstruction d'image dédié.

On en parle sur Twitter !