En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5814-CLABOM-072 - CDD Ingénieur-e tests & validation de cartes électroniques (H/F)

CDD Ingénieur-e tests & validation de cartes électroniques (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 6 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5814-CLABOM-072
Lieu de travail : ANNECY LE VIEUX
Date de publication : lundi 4 avril 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 109 € et 2 226 € bruts par mois, selon formation et expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le LAPP propose un emploi d'ingénieur-e d'étude électronicien-ne afin de participer aux développements de l'électronique de calibration du calorimètre électromagnétique à argon liquide d'ATLAS (Lar), l'une des expériences du Large Hadron Collider (LHC) du CERN à Genève. Intégré.e au service électronique du laboratoire et au sein de l'équipe des physiciens et ingénieurs d'ATLAS, l'ingénieur-e recruté-e participera au développement et à la production de la version finale de ce nouveau système. Le travail sera concentré sur l'étude et la mise au point de l'architecture du système faisant intervenir des ASICS spécifiques développés par les laboratoires de la collaboration, des interfaces analogiques ainsi que des interfaces numériques (LpGBT, Asic…). L'ingénieur-e réalisera les tests des nouveaux circuits dédiés à la partie calibration et mettra en place les tests de production pour ces composants. Il-elle réalisera également les tests des cartes électroniques développées pour le contrôle de ces ASICs. Il-elle sera notamment responsable du développement et à la mise en place de bancs de tests automatisés incluant le contrôle des appareillages de mesure, à l'aide de LabVIEW, et au besoin avec d'autres langages (Python, C/C++). Il-elle sera responsable de la mise au point des futures versions des cartes de calibration 128 voies produites par un laboratoire de la collaboration et en relation avec les concepteurs des circuits et les spécialistes du laboratoire. L'ingénieur-e devra être capable de réaliser des architectures numériques et analogiques à faible bruit (CAN, CNA, amplis), la schématique des cartes, leur routage CAO et leur production en relation avec les fournisseurs. Il-elle pourra participer à la production de ces cartes et de leur intégration.

Date d'embauche prévue : juin ou septembre 2022 en fonction de votre disponibilité.

Activités

- Assister les physiciens du laboratoire sur les aspects techniques des architectures électroniques utilisées,
- Mettre au point le fonctionnement des cartes de calibration en relation avec les acteurs de la collaboration,
- Concevoir des architectures mixtes analogiques-numériques utilisant des composants programmables, interfaces de communication et interfaces analogiques pour l'injection des signaux de calibration.
- Mettre en place une gestion de nomenclature et traçabilité des composants/cartes pour des petites séries.
- Etablir les spécifications fonctionnelles et techniques des systèmes de test et qualification des composants électroniques (10000 ASICs) et des cartes de calibration développés pour le projet (150 cartes),
- Concevoir et mettre en œuvre des plans de test et de qualification associés,
- Concevoir et mettre en place les bancs de tests associés : réaliser l'interfaçage matériel et logiciel des appareils d'instrumentation de laboratoire et des cartes électroniques d'injection des signaux de calibration, programmation LabVIEW + Python, mise en œuvre de bus de communication numérique,
- Réaliser les tests et exploiter les résultats (rédaction des compte-rendu, présentation),
- Réaliser la schématique des cartes électroniques et leur simulation. Routage CAO des cartes en appliquant les règles de CEM pour ces développements particulièrement sensibles.
- Gérer les relations avec les fournisseurs pour l'approvisionnement des composants et le suivi des réalisations en externe, notamment pour la production des cartes électroniques.
- Interagir avec l'équipe et la collaboration afin de mettre en place des solutions pour l'amélioration du fonctionnement du système. Réaliser les développements dans le souci de leur intégration dans l'expérience. La personne sera amenée à se déplacer régulièrement sur le site de l'expérience (CERN) à une cinquantaine de km du LAPP (déplacement en journée).
- Diffuser et valoriser les travaux sous forme de rapports, publications et présentations, principalement en anglais.

Compétences

- Connaissances approfondies en architectures électroniques mixtes analogiques-numériques,
- Connaissances approfondies en développement LabVIEW,
- Savoir définir et mettre en place un plan de test et vérification
- Connaissances générales des outils d'instrumentation et de banc de tests automatisés,
- Caractérisation et qualification de cartes et sous-ensembles électroniques,
- Savoir piloter un projet, une production de cartes électroniques (cahier des charges, relation fournisseurs, réception/recette)
- Connaissances des composants programmables (CPL, FPGA, µC…) et de leur programmation ainsi que des composants analogiques (CAN, CNA, amplificateurs…),
- Connaissances de la conception des cartes électroniques : schématique, dessin CAO, règles de dessins et utilisation des logiciels (Cadence ou autre),
- Notions des outils de simulation,
- Connaissances des règles de CEM des circuits sensibles,
- Bonnes capacités rédactionnelles et de communication orale en français et en anglais,
- Savoir rédiger une documentation technique,
- Bonnes capacités relationnelles au sein d'une équipe internationale et pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens),
- Rigueur, autonomie, créativité et esprit d'initiative.

Niveau d'études souhaité : Diplôme universitaire de niveau master ou école d'ingénieur en électronique et instrumentation/mesure physique, selon expérience.

Expérience souhaitée : une première expérience en management projet de production et test de cartes électroniques est souhaitée.

Au vu du contexte local concernant le coût de la vie, le salaire brut mensuel peut être négocié.

Contexte de travail

Créé en 1976, le LAPP est l'un des 20 laboratoires de l'Institut de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3) du CNRS. Il compte près de 150 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, étudiants et visiteurs étrangers. Les travaux menés au LAPP ont pour but l'étude de la physique des particules élémentaires et de leurs interactions fondamentales, ainsi que l'exploration des connexions entre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Le LAPP est impliqué dans les expériences du LHC (ATLAS, LHCb), celles des neutrinos (SuperNEMO, STEREO, DUNE, ...), d'astrophysique (HESS, CTA, LSST) ou des ondes gravitationnelles (Virgo). La localisation du laboratoire à 50 kms du CERN, et la présence d'un laboratoire de physique théorique dans les mêmes locaux, en font un laboratoire très attractif pour les scientifiques de ce domaine de recherche. Le LAPP héberge également un mésocentre de calcul et de stockage de taille intermédiaire qui contribue de manière significative aux traitement de données des grandes expériences de physique telles que ATLAS, LHCb ou CTA.

L'expérience ATLAS a été conçue pour étudier les collisions entre les faisceaux de protons du Large Hadron Collider (LHC) du CERN. L'un des buts principaux de cette étude était la recherche du boson de Higgs, qui devait apporter la réponse à la question fondamentale de l'origine de la masse des particules élémentaires. Ce projet a été couronné de succès en juillet 2012, avec l'annonce de la découverte du boson de Higgs. L'équipe du LAPP travaille sur différents projets pour les deux upgrades successifs, l'actuel upgrade de phase I et le futur de phase II : nouveau système de trigger du calorimètre Lar, futur système de distribution du timing, futur trajectographe silicium et futur système de calibration du calorimètre Lar. Le groupe ATLAS du LAPP compte 10 physiciens, 14 ingénieurs ainsi que 5 doctorants et post-doctorants. Le service électronique du LAPP compte 14 agents et participe activement à l'étude et à la réalisation des projets des différentes expériences de physique du laboratoire.
Fort de son expertise et de sa participation passée à la réalisation des cartes électroniques de calibration actuellement en fonctionnement dans le calorimètre LAr d'ATLAS, le groupe du LAPP poursuit un développement similaire pour l'upgrade phase-II du calorimètre.
La personne retenue sera encadrée par la physicienne responsable du projet et par les experts électroniciens. Au besoin, il-elle pourra être amené.e à encadrer des stagiaires, doctorants ou assistants ingénieur.e.s pour réaliser les tests.

Contraintes et risques

Déplacements à la journée sur le site du CERN.

Informations complémentaires

NB : Au vu du contexte local concernant le coût de la vie, le salaire brut mensuel peut être négocié.

On en parle sur Twitter !