En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5629-DANTAT-004 - H/F Post-doctorant.e dégradation biocatalytique de plastiques récalcitrants

H/F Post-doctorant.e dégradation biocatalytique de plastiques récalcitrants

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 31 janvier 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5629-DANTAT-004
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : lundi 20 décembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2663 et 3069€ bruts mensuels selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce projet collaboratif et multidisciplinaire, entre le LCPO à Bordeaux et le laboratoire BBF à Marseille, est financé par le CARNOT 3BCAR. Il concerne un sujet qui revêt une très grande importance sociétale, à savoir la réduction de l'empreinte des plastiques sur l'environnement, avec comme objectif de positionner les plastiques au centre d'une économie circulaire. Il s'agit en l'occurrence de recourir à des outils biocatalytiques hautement sélectifs, tout en opérant dans des conditions douces.
Le projet a ainsi pour but d'étudier la dégradation des « plastiques récalcitrants » via l'utilisation d'enzymes fongiques. Cette approche pourrait ouvrir la voie à un recyclage chimio-enzymatique des plastiques à grande échelle. Une attention particulière sera portée à l'analyse des produits de dégradation, aux mécanismes sous-jacents des réactions mises en jeu, ainsi qu'à la corrélation entre les caractéristiques physico-chimiques du polymère constitutif du plastique, et sa capacité à être dégradé par les enzymes.

Activités

Synthèse de polymères sur mesure
Étude de la dégradabilité des polymères par des enzymes fongiques
Évaluation des propriétés physico-chimiques des polymères avant et après traitement enzymatique
Rédaction des rapports et des articles

Compétences

Aptitude en chimie organique et en synthèse macromoléculaire.
Connaissance des procédés de polymérisation (solution, émulsion, …).
Connaissance des techniques de caractérisation des polymères (SEC, DSC, RMN, etc.).
Des connaissances en biocatalyse seraient appréciées.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO) est une unité mixte de recherche rattachée au CNRS, à l'Université de Bordeaux et à l'Institut Polytechnique de Bordeaux (http://www.lcpo.fr) . Le LCPO est composé de 4 équipes de recherche et comprend près de 150 personnes, incluant environ 50 personnels permanents.

Fort d'une expérience de plus de 30 ans en chimie des polymères, les recherches du LCPO visent à :
- mettre au point des méthodologies innovantes de synthèse de précision des polymères, en utilisant notamment des approches biomimétiques et/ou relevant des principes de la chimie verte
- développer des matériaux polymères fonctionnels par ingénierie macromoléculaire et auto-assemblage, notamment dans les domaines des matériaux renouvelables, de la santé et de l'énergie
- établir des liens pérennes avec le monde socio-économique.

Le candidat ou la candidate recruté(e) sera sous la supervision de Daniel Taton au sein de l'équipe 1 du LCPO, en étroite collaboration avec Bastien Bissaro et Jean-Guy Berrin à BBF. Il/elle sera titulaire d'un doctorat en science des polymères ou en biocatalyse.

L'équipe 1, intitulée « Catalyses et Ingénierie de Polymérisation », est dirigée par Frédéric Peruch. L'équipe développe des stratégies alternatives pour la synthèse de polymères « sur mesure » avec comme orientations principales :
- la conception de systèmes d'activation ou de catalyse pour des réactions de polymérisation hautement sélectives
- l'élaboration de nano-réacteurs catalytiques recyclables et bio-inspirés opérant en milieu aqueux
- l'ingénierie de polymères, de nanoparticules ou de nanostructures pour des fonctions et applications ciblées.

On en parle sur Twitter !