En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5600-ANTFON-002 - Ingénieur d'études (H/F) - géographie et écologie politique

Ingénieur d'études (H/F) - géographie et écologie politique


Date Limite Candidature : mercredi 17 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur d'études (H/F) - géographie et écologie politique
Référence : UMR5600-ANTFON-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : mercredi 27 mars 2024
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2304€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 7 - (Bac+5 et plus)
Expérience souhaitée : Indifférent
BAP : Sciences Humaines et Sociales
Emploi type : Ingénieur-e d’études en production, traitement, analyse de données et enquêtes

Missions

La moitié de l’énergie consommée en Europe sert à produire de la chaleur ou du froid, en grande partie pour le chauffage et la climatisation. Cette production contribue à une partie substantielle des émissions de CO2 européennes. De plus, d’importantes quantités de chaleur sont en permanence perdues et contribuent au réchauffement des milieux naturels et/ou des villes. En cela, la régulation des flux thermiques, omniprésents et pourtant largement invisibles, constitue un enjeu fondamental dans la perspective d’une transition écologique.
A la croisée de la géographie de l’énergie, de la « political ecology » et de l’écologie territoriale, le projet METABOL'HEAT entend contribuer à l’émergence d’une politique systémique de la chaleur et du froid par la mise en évidence des problèmes qui entravent son développement et la mise en réseau des acteurs susceptibles de définir les solutions à ces problèmes. En croisant ces approches, la recherche interrogera les conséquences de l'émergence de nouvelles pratiques de chauffage et de climatisation sur la réorganisation des territoires et des systèmes énergétiques.
Pour cela, trois approches méthodologiques complémentaires seront mobilisées pour contribuer à la mise en visibilité des flux thermiques et de leurs effets dans les territoires. La personne recrutée mènera plus spécifiquement un travail d’analyse du fonctionnement du métabolisme thermique et des enjeux techniques, sociaux, environnementaux et politiques de la circulation de la chaleur et du froid au sein de plusieurs territoires urbains. La personne recrutée procèdera en priorité par la conduite d’enquêtes de terrains au sein de villes en France et en Europe. Ces enquêtes de terrain permettront d’interroger par entretiens semi-directifs les acteurs en charge et affecté par le fonctionnement des systèmes sociotechniques de chauffage et de climatisation, d’analyser les représentations métaboliques et les formes d’inégalités (sociales et environnementales) découlant de la mise en œuvre de nouvelles cultures du chauffage et de la climatisation par le biais d’observations (participantes) et d’analyses de documents. Les terrains d’enquêtes où la personne recrutée pourra s’investir sont situés en Grèce (Athènes), en Autriche (Vienne), en France (Lyon, Marseille) et au Danemark (Copenhague).

Activités

Missions principales :
- Conduite des enquêtes de terrains en France et en Europe
- Identification de bases de données utiles pour le volet quanti de l’enquête lors des terrains en Europe
Missions secondaires possibles :
- Prise en charge d’enseignements en écologie, géographie, urbanisme et/ou aménagement du territoire au sein des écoles et universités lyonnaises.

Compétences

Le.la candidat.e recherché.e est titulaire d’un master en sciences humaines et sociales, prioritairement en géographie, en écologie territoriale, en « political ecology » ou en sociologie des sciences et des techniques. Il.elle démontre un fort intérêt pour la question du métabolisme urbain et le sujet de l’énergie, ainsi qu’une première expérience dans la conduite d’enquêtes de terrains. Il.elle dispose de bonnes capacités de communication à l’oral comme à l’écrit, en français et en anglais, et d’une aptitude à travailler en équipe comme en autonomie. De manière complémentaire, le jury de sélection sera attentif aux candidatures présentant des compétences linguistiques en grec, allemand ou danois, permettant de faciliter la conduite des enquêtes dans ces pays.

Contexte de travail

Le poste sera accueilli au sein du laboratoire Environnement Ville Société à Lyon. L’UMR EVS regroupe des chercheur.es représentant un large spectre disciplinaire au sein des sciences humaines et sociales, des sciences de l’environnement et des sciences de l’ingénieur. Les différentes composantes du laboratoire regroupent 162 personnels statutaires et autant de doctorant.es. L’UMR analyse les dynamiques de changement entre environnement, ville et société. Elles sont étudiées en interdisciplinarité à la lumière des interactions entre acteurs et actants du changement, intégrant des entités de natures diverses, humaines ou non, pouvant conduire, interdire, orienter celui-ci. L’UMR EVS est ainsi reconnue internationalement pour ses travaux portant sur la transition environnementale, sociale dans laquelle doivent s’engager les sociétés et leurs territoires.
La personne recrutée sera en particulier accueillie au sein de l’équipe de recherche « Flux et circulations » qui réunit une trentaine de chercheur.es spécialistes des questions de déchets, d’énergie et de circulations de matières, et qui échange autour de séminaires locaux réguliers.
Plus spécifiquement, la personne recrutée travaillera en étroite collaboration avec Antoine Fontaine, le coordinateur de l’ANR METABOLHEAT, et l’ensemble de l’équipe du projet.

Contraintes et risques

La personne recrutée sera amenée à conduire des enquêtes longues dans des pays européens nécessitant possiblement de vivre sur place quelques semaines/mois. Pendant son temps de travail en France, il.elle bénéficiera d’un bureau sur l’un des sites de l’UMR EVS à Lyon. Une présence physique à Lyon est requise pour les réunions de travail et les manifestations scientifiques en lien avec le projet. Le télétravail est possible le reste du temps.

Informations complémentaires

Projet METABOLHEAT - ANR-23-CE05-0018