En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5588-ROMMAR-002 - Postdoctorant H/F physique, ANR ScienceFriction

Postdoctorant H/F physique, ANR ScienceFriction

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5588-ROMMAR-002
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : lundi 8 octobre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2530 et 2920 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Modéliser et simuler les écoulements à pression imposée de suspensions denses (en particulier rhéo-épaississantes), avec un accent sur les phénomènes transitoires et les écoulements non constants en temps. Comprendre dans ce contexte l'interaction entre dilatance et pression de pores sur la phase particulaire.

Activités

Tâches principales:

- Le/La postdoctorant(e) concevra et implémentera un algorithme de simulation de cisaillement sous pression imposée de suspensions denses, de type Méthode des Eléments Discret + interactions hydrodynamiques. L'équipe d'accueil possède déjà un code fonctionnant à volume imposé, qu'il s'agira donc d'adapter à ce projet. Un soin tout particulier sera dévolu au développement d'une méthode novatrice de simulation de la pression de pores.

- Le/La postdoctorant(e) utilisera ce code dans des situations modèles ("startup flow", inversion de cisaillement, etc), dont les résultats lui serviront à développer et tester des modèles constitutifs pour suspensions denses incluant la physique de la dilatance, en collaboration avec Matthieu Wyart, de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne.

- Le/La postdoctorant(e) comparera et validera ses résultats avec les expériences de rhéométrie à pression imposée menées par Bloen Metzger et Yoël Forterre à l'IUSTI, Marseille, au sein du même projet.

- Le/La postdoctorant(e) présentera et valorisera ses résultats dans des conférences nationales et internationales.

Compétences

Techniques:
- solides connaissances de physique requises
- idéalement connaissances en rhéologie et/ou physique de la matière molle
- familiarité avec le C++, ou au moins le C
- familiarité avec l'environnement UNIX ou LINUX

Humaines:
- autonomie de travail
- capacité à travailler en équipe, en particulier bonne communication

Contexte de travail

Le LIPhy est un laboratoire situé sur le campus de l'Université Grenoble-Alpes, à St Martin d'Hères. Il rassemble environ 120 chercheurs dont 70 permanents, regroupés en 7 équipes, et dont les thématiques couvrent les fluides complexes, la biophysique, la physique statistique et la spectroscopie.

Grenoble est une agglomération de 500000 habitants, dont 65000 étudiants, située au coeur des Alpes.

Le/La postdoctorant(e) travaillera avec Romain Mari (CR, CNRS) au sein de l'équipe "Physique Statistique et Modélisation" dont les thématiques contiennent, entre autres, la rhéologie des suspensions denses et la plasticité des systèmes amorphes.

Le/La postdoctorant(e) sera financée par le projet collaboratif ANR ScienceFriction, porté par Bloen Metzger de l'IUSTI à Marseille. Le projet a pour but de développer des lois constitutives et une description hydrodynamique pour les suspensions rhéo-épaississantes. Dans ce but, des expériences et simulations innovantes, à pression particulaire imposée, seront développées, pour caractériser et modéliser les écoulements de suspensions rhéo-épaississantes tels qu'ils apparaissent le plus couramment dans le domaine applicatif.

Au sein de ce projet, le/la postdoctorant(e) interagira prioritairement avec le groupe "Écoulements de particules" de l'IUSTI (expériences par B. Metzger, Y. Forterre et H. Lhuissier) et le groupe de Matthieu Wyart à l'EPFL, Lausanne (théorie). Le projet ANR implique également l'entreprise Chryso (P. Boustingorry).

Informations complémentaires

Financement ANR ScienceFriction.

Veuillez déposer un CV, une lettre de motivation et deux lettres de recommendation.

On en parle sur Twitter !