En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5563-JEALEM-002 - Etude de faisabilité d'une solution du champ de gravité variable à haute résolution temporelle et basse résolution spatiale (H/F)

Etude de faisabilité d'une solution du champ de gravité variable à haute résolution temporelle et basse résolution spatiale (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 4 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5563-JEALEM-002
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 13 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2663 et 3953 € brut mensuel selon expérience (grille CNRS)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Depuis plusieurs décennies le CNES, en collaboration avec le GRGS, produit des séries du champ de gravité terrestre avec une résolution temporelle mensuelle ainsi que décadaire, à une résolution spatiale d'environ 300 km.
L'objectif principal du CDD sera de mettre en place une chaîne de traitement rapide des données GRACE-FO pour produire avec un délai court des solutions champ de gravité basse résolution spatiale ( autour du degré 30 des harmoniques sphériques) et haute résolution temporelle de manière à pouvoir alimenter en temps peu différé les applications nécessitant une orbitographie précise (altimétrie en particulier). L'orbitographie précise de ces satellites repose en effet jusqu'à présent sur des modèles moyens calculés à partir des données GRACE et GRACE-FO, modèles contenant certes des termes variables (dérives annuelles, signaux périodiques annuels et semi-annuel) mais dont la mise à jour ne peut être faite qu'avec un délai d'une voire plusieurs années. Pendant ce laps de temps le modèle de champ de gravité fonctionne en extrapolation, ce qui peut s'avérer problématique. Les besoins de ces missions en précision orbitographique nécessitent une mise à jour nettement plus fréquente, principalement sur les plus grandes longueurs d'onde.
Dans un deuxième temps, le titulaire du poste étudiera la possibilité d'utiliser ces solutions "basse résolution - haute fréquence" pour améliorer les solutions mensuelles en réduisant l'effet "d'aliasing" résiduel venant des erreurs des modèles de déaliasing atmosphérique et océanique et des variations à courte échelle temporelle du contenu hydrologique terrestre (méthode de Wiese, 2011).
Le titulaire participera à des conférences internationales et à une publication. Une maitrise de l'anglais est obligatoire.

Activités

Tâches principales :
- Recherche bibliographique sur le sujet
- Prise en main des outils existants pour le calcul des modèles du champ de gravité
- Détermination du compromis optimal entre résolution spatiale et résolution temporelle pour des solutions rapides du champ de gravité
- Mise en place d'une chaîne opérationnelle de traitement des données GRACE-FO (et SLR si nécessaire)
- Rédaction d'un papier scientifique détaillant les résultats obtenus

Tâches secondaires :
- étude de la méthode de Wiese et évaluation de son apport aux solutions mensuelles en termes de déaliasing
- Présentation des résultats dans des conférences internationales (EGU, AGU, GRACE Science meeting...)

Compétences

- connaissances souhaitables en géodésie spatiale
- connaissance obligatoire d'un langage de programmation (Fortran préférentiellement, sinon C ou Python), de l'environnement Linux et de l'écriture de scripts
- goût pour l'analyse scientifique
- maitrise de l'anglais indispensable

Contexte de travail

Le lieu de travail sera le laboratoire GET "Géosciences Environnement Toulouse" (UMR5563) qui est centré sur l'étude de la Terre interne, de ses surfaces et interfaces continentales et de l'environnement.
Cette unité mixte de recherche du CNRS d'environ 230 personnes (156 permanents et plus de 70 doctorants et chercheurs CDD) est située au sein de l'Observatoire Midi-Pyrénées, dans le complexe scientifique de Rangueil à Toulouse.
Dans ce laboratoire une équipe d'une dizaine d'agents CNES travaille plus particulièrement sur la géodésie spatiale terrestre et planétaire.
Le travail se fera en collaboration avec l'équipe du laboratoire LEGOS, implantée également à l'OMP.
Possibilité de renouvellement d'un an du contrat.

Contraintes et risques

Sans objet

On en parle sur Twitter !