En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5560-CHRBAR-001 - Modélisation des interactions aérosols-microphysique-rayonnement (H/F)

Modélisation des interactions aérosols-microphysique-rayonnement (H/F)


Date Limite Candidature : lundi 16 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5560-CHRBAR-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 15 mars 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2462 et 2832 € brut mensuel imposable selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce CDD est proposé dans le cadre du programme ICCARE (Ice Crystals in deep convective Clouds : Interactions with Aerosols, Radiations and Electricity) financé par l'ANR (https://anr.fr/Project-ANR-21-CE01-0006). ICCARE a pour objectif de mieux comprendre comment les interactions aérosols-microphysique-rayonnement-électricité contrôlent l'évolution des systèmes de convection profonde. Un des objectifs d'ICCARE est de développer un module avancé de physique des nuages et d'assurer une cohérence entre ce module et les autres paramétrisations physiques. Ce modèle sera ensuite utilisé en synergie avec des observations satellites (e.g. CALIOP) et aéroportées (e.g. HAIC, EXAEDRE) pour comprendre comment les propriétés des cristaux de glace peuvent impacter les caractéristiques macroscopiques des systèmes de convection profonde (type et intensité des précipitations, durée de vie, extension spatiale, densité d'éclairs…).
Dans ce contexte, la·e candidat·e retenu·e développera le couplage entre un schéma microphysique à deux moments distinguant plusieurs formes de cristaux de glace et le schéma de rayonnement ecRad (https://github.com/ecmwf-ifs/ecrad) au sein du modèle numérique communautaire français pour l'atmosphère Meso-NH (http://mesonh.aero.obs-mip.fr/mesonh55). L'impact de ces développements sur la structure et l'évolution des nuages de convection profonde sera ensuite analysé sur différents cas idéalisés dans différents environnements convectifs, puis sur des cas réels bien documentés issus des campagnes de mesures HAIC (Guyane), EXAEDRE (Corse) et ReNovRisk (océan Indien sud-ouest). Ce travail sera réalisé en étroite collaboration avec l'ensemble des membres du projet ICCARE.

Activités

- développement et tests du couplage entre un schéma microphysique pronostiquant plusieurs formes de cristaux de glace et un schéma de rayonnement
- analyses de sensibilité de simulations d'orages idéalisés à différents paramètres du module de physique des nuages ; évaluation du rôle relatif de ces paramètres
- simulations d'orages des campagnes de mesures HAIC, EXAEDRE et ReNovRisk à résolution hectométrique ; validation du schéma et analyse des résultats

Compétences

- doctorat en physique de l'atmosphère
- expérience avec le modèle numérique Meso-NH souhaitée
- solides compétences numériques (linux, fortran, python)
- des connaissances en physique des nuages et/ou transfert radiatif atmosphérique seraient un avantage
- anglais lu, écrit et parlé

Contexte de travail

Accueil dans l'équipe MECANO du LAERO (Toulouse) ; un séjour de 6 mois au CNRM (Toulouse) est prévu en début de contrat

Contraintes et risques

travail sur écran

On en parle sur Twitter !