En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5553-WILTHU0-008 - Postdoc en écologie quantitative (H/F)

Postdoc en écologie quantitative (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 6 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5553-WILTHU0-008
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : jeudi 15 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 3 224 et 3 963 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous recherchons un postdoc très motivé pour travailler sur l'écologie quantitative et l'application de modèles de biodiversité. Nous recherchons un candidat ayant un intérêt marqué pour la biogéographie, la macroécologie, l'écologie statistique et la modélisation des aires dynamiques.

Activités

Bien que nous soyons ouverts à diverses approches en ce qui concerne le sujet général de l'écologie quantitative, nous recherchons en particulier une personne intéressée par l'application de la modélisation dynamique de l'aire de répartition pour travailler sur la dynamique de la végétation végétale (par exemple, le modèle FATE-HD) dans les montagnes européennes, qui pourrait être couplée à des modèles d'aire de répartition des grands herbivores (par exemple, le modèle RangeShifter) pour aborder la question des cascades trophiques dans la modélisation de la distribution. Des extensions possibles vers la modélisation des services écosystémiques par le biais de la modélisation statistique et dynamique seraient les bienvenues. Cela pourrait se faire dans le cadre de divers scénarios de changement climatique et d'utilisation des terres, en appliquant le cadre IPBES Nature Future.

Les candidats ayant d'autres idées ou cadres conceptuels en tête, comme l'analyse des patrons de biodiversité dans l'espace et le temps (de l'échelle locale à l'échelle mondiale) ou la cartographie et la modélisation des réseaux écologiques spatiaux, sont évidemment invités à postuler.

Compétences

- Un doctorat en écologie/biodiversité/géographie et/ou en mathématiques/statistiques appliquées aux questions écologiques.
- Excellent dossier de publications.
- Expérience dans l'analyse des données sur la biodiversité, l'exécution de modèles et de scénarios de biodiversité.
- Expérience dans la planification de la conservation.
- Qualités rédactionnelles et de communication,
- Flexibilité et adaptabilité

Contexte de travail

Le LECA (https://leca.osug.fr) fait partie de l'Université Grenoble Alpes et du CNRS en France. Grenoble est situé à proximité de quelques-unes des plus belles montagnes des Alpes et dispose d'excellentes liaisons avec Lyon et Genève.
Le LECA accueille une communauté importante et dynamique d'excellents scientifiques avec lesquels il est possible d'interagir, plusieurs chercheurs très cités, une grande variété d'études de cas expérimentales et observationnelles (principalement dans les Alpes, comme ORCHAMP), et plusieurs outils de modélisation déjà développés (biomod2, FATE-HD, VirtualCom, EcoLottery). La langue de travail est l'anglais et le français.

Le candidat sélectionné rejoindra l'équipe BIOM “ Décrire, comprendre et prévoir la distribution spatio-temporelle et la dynamique de la biodiversité et des écosystèmes (BIOdiversity Monitoring), dont les objectifs de recherche sont d'étudier commet les changements globaux influencent la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes et les contributions de la nature aux sociétés. L'équipe fournit un excellent environnement intellectuel et l'infrastructure requise pour le projet de recherche, avec plusieurs postdocs et doctorants travaillant sur des thématiques complémentaires. En outre, le projet de recherche entre dans le cadre plus large de deux projets Européens centrés sur la modélisation de la biodiversité et sa conservation.

On en parle sur Twitter !