En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5306-OLIVIN-002 - Post-doc - Evaporation de solutions de milieu nanoporeux désordonnés : optique et motifs spatiaux (H/F)

Post-doc - Evaporation de solutions de milieu nanoporeux désordonnés : optique et motifs spatiaux (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 5 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5306-OLIVIN-002
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mercredi 25 mai 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 32-48k€ brut/an selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans notre équipe, nous nous intéressons à des problèmes fondamentaux variés pertinents dans divers contextes sociétaux et/ou appliqués. En particulier, nous étudions comment l'évaporation et la condensation d'eau salée, couplées à la cristallisation/déliquescence potentielle du sel, se produit dans des nanosystèmes complexes. Ces phénomènes sont cruciaux pour la récupération d'eau en milieu aride, la formation des nuages, des nouvelles stratégies de production d'énergie, la conception de nouveaux matériaux optiques/mécaniques, l'architecture durable ou la conservation du partimoine, etc., mais posent aussi des questions fondamentales inexplorées avec une physique riche.

La personne recrutée comme post-doc sera chargée de mener des expériences pour sonder la dynamique et les motifs liés à l'évaporation/condensation dans des milieu nanoporeux modèles contenant du sel, avec des techniques optiques variées.

Activités

Plusieurs directions de recherche sont envisagées :
- Déterminer les conditions (humidité, potentiel chimique, température) qui provoquent un changement de phase en nano-confinement,
- Caractériser les motifs spatiaux collectifs qui apparaissent dans des systems désordonnées à cause d'effets de percolation,
- Comprendre le rôle du transport dans les nanopores et à l'extérieur (condensation de surface, osmose etc.)

Les méthodes optiques sont essentiellement de l'interférométrie, de la microscopie, de l'analyse d'images et de la diffusion de la lumière. En particulier, nous souhaitons construire un nouveau montage laser pour caractériser la diffusion de matériaux nanoporeux à cause des corrélations spatiales induites par le désordre dans ces systèmes pendant l'évaporation. Eventuellement, des expériences complémentaires avec de l'holographie, de la diffraction ou tomographie avec des rayons X, ou de la spectroscopie Raman peuvent être envisagées.

Même si le projet est principalement expérimental, une implication partielle dans des activités de modélisation est aussi possible, par exemple pour développer des modèles analytiques (couplant capillarité, des effets osmotiques/colligatifs, des phénomènes de surface, transitions de phase etc.) ou pour exécuter et analyser des simulations numériques basées sur des approches Monte Carlo dans des réseaux désordonnées 2D ou 3D.

La personne recrutée sera aussi chargée de la communication scientifique, de la gestion de la salle de manipulation, et de l'encadrement d'un doctorant et de stagiaires potentiels.

Compétences

Nous recherchons un(e) candidat(e) motivée ayant obtenu une thèse en physique expérimentale (ou disciplines reliées : physico-chimie, science des matériaux, etc.), qui est capable de mener des investigations scientifiques de manière indépendante, dans un contexte collaboratif et international. Des connaissances spécifiques dans au moins une des thématiques suivantes sont attendues : mesures optiques, physique des liquides et de la matière molle, phénomènes de surface, thermodynamique des solutions, milieux (nano-)poreux. Des compétences avec python et/ou git seraient fortement appréciées. Une maîtrise de l'Anglais et de la communication scientifique orale et écrite est requise vu le contexte international du projet.

Contexte de travail

La personne recrutée comme post-doc fera partie de l'équipe Liquides et Interfaces de l'Institut Lumière Matière (CNRS & Université Lyon 1), interagira avec des chercheurs, ingénieurs et étudiants de l'équipe, et participera à des collaborations internationales bien établies. Le projet est financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) et est développé de manière étroite avec un autre projet financé par l'Union Européenne (FET-Open).

Contraintes et risques

N/A

Informations complémentaires

La durée du contrat (~2 ans) et le salaire (~32-48k€ brut/an) seront ajustés en fonction de l'ancienneté selon les règles du CNRS. La date de démarrage est flexible, dans la fourchette été/automne 2022.

Merci d'inclure avec votre candidature un CV, une lettre de motivation, et les informations de contact d'au moins deux références capables de fournir une lettre de recommandation.

On en parle sur Twitter !