En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5300-JERCHA-003 - CDD chercheur : Modélisation de l'impact microclimatique du sous-bois sur la dynamique de la régénération forestière (H/F)

CDD chercheur : Modélisation de l'impact microclimatique du sous-bois sur la dynamique de la régénération forestière (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 19 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : CDD chercheur : Modélisation de l'impact microclimatique du sous-bois sur la dynamique de la régénération forestière (H/F)
Référence : UMR5300-JERCHA-003
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : jeudi 29 février 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2905 et 4081€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Surface continentale et interfaces

Missions

Nous recherchons un chercheur enthousiaste ayant une formation en écologie forestière ou en biométéorologie et des compétences avérées en programmation.

La température de l'air dans le sous-bois forestier est généralement plus fraîche que la température du macroclimat pendant la journée et en été, et plus chaude la nuit et en hiver (de Frenne et al., 2021). Cette capacité des couverts forestiers à tamponner les extrêmes climatiques a des conséquences sur la dynamique de régénération des forêts et donc sur leur résilience au changement climatique. Or, les projections actuelles de la dynamique forestière ne tiennent pas compte de cette capacité d'amortissement.

L'augmentation rapide des niveaux de CO2 atmosphérique influence également la dynamique et la composition du sous-bois. Des études sur les semis d'arbres dans des environnements de sous-bois à teneur élevée en CO2 (eCO2) ont montré que les espèces tolérantes à l'ombre, à croissance lente et en fin de succession, ont généralement des taux de croissance induites par le CO2 plus rapides que les espèces intolérantes à l'ombre. Cette stimulation des plantes d'ombre avec l'augmentation des niveaux de CO2, également constatée dans l'environnement naturel est cohérente avec la théorie (Lloyd et Farquhar, 2008) et devrait conduire à une accélération de la régénération des forêts secondaires à l'avenir.

Bonan, G.B. et al. 2018. Modeling canopy-induced turbulence in the Earth system: a unified parameterization of turbulent exchange within plant canopies and the roughness sublayer (CLM-ml v0). Geosci. Model Dev. 11, 1467–1496.
Fisher, R.A. et al. 2018. Vegetation demographics in Earth System Models: A review of progress and priorities. Global Change Biol 24, 35–54.
de Frenne, P. et al. 2021. Forest microclimates and climate change: Importance, drivers and future research agenda. Global Change Biology 27, 2279–2297.
Lloyd, J., Farquhar, G.D., 2008. Effects of rising temperatures and [CO2] on the physiology of tropical forest trees. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences 363, 1811.

Activités

En combinant des modèles de pointe de démographie végétale (CLM-FATES, Fisher et al., 2018) et de microclimat de sous-bois (CLM-ml, Bonan et al., 2018), vous explorerez comment le changement climatique en cours, et en particulier l'augmentation rapide de la température de l'air et des niveaux de CO2 atmosphérique, influence la dynamique de régénération et la résilience des forêts de différents biomes par le biais de mécanismes physiologiques et biométéorologiques. Vous explorerez également les effets hérités des vagues de chaleur et de sécheresse extrêmes sur cette dynamique.

Compétences

- Doctorat dans un domaine approprié
- Solides compétences en programmation (par exemple, Git, Fortran, Python, R)
- Excellente maîtrise de l'anglais, tant à l'oral qu'à l'écrit
- Capacité à mener des recherches indépendantes et à travailler en équipe
- Intérêt pour l'écologie forestière et la recherche sur le changement climatique

Contexte de travail

Le candidat retenu rejoindra l'équipe de recherche CRBE du Dr Jérôme Chave à Toulouse et travaillera en étroite collaboration avec Dr Jérôme Ogée (INRAE, Bordeaux), Dr Gordon Bonan (NCAR, Boulder, Colorado) et Dr Rosie Fisher (CICERO, Norvège). J. Chave est un écologiste des forêts tropicales ; J. Ogée est un biométéorologue et un modélisateur d'écosystèmes ; G. Bonan est le principal développeur du modèle de microclimat CLM-ml et R. Fisher est l'un des principaux développeurs du modèle de dynamique forestière CLM-FATES.Exigences

Contraintes et risques

NA