En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5298-PHILAL-008 - Emploi PhD (H/F) de 3 ans : Rendu de l'apparence de surfaces nanostructurées pour créer de nouveaux effets visuels

Emploi PhD (H/F) de 3 ans : Rendu de l'apparence de surfaces nanostructurées pour créer de nouveaux effets visuels

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : samedi 9 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Emploi PhD (H/F) de 3 ans : Rendu de l'apparence de surfaces nanostructurées pour créer de nouveaux effets visuels
Référence : UMR5298-PHILAL-008
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TALENCE
Date de publication : lundi 11 décembre 2023
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 135,00€ et 2 576,70€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 7 - (Bac+5 et plus)
Expérience souhaitée : Indifférent
BAP : Sciences de l'Ingénieur et instrumentation scientifique
Emploi type : Responsable assurance qualité / produit

Missions

Les designers et les infographistes se concentrent principalement sur l’étude de l’esthétique visuelle, tandis que les chercheurs en optique ont tendance à consacrer moins d’attention à cet aspect. Il convient de noter que les chercheurs en nanophotonique négligent largement ce domaine, malgré sa pertinence universelle pour les beaux-arts et les arts appliqués.
La présence de nanostructures chez les animaux et les plantes amplifie leur remarquable charme visuel et évoque de profondes réactions émotionnelles. Cela nous amène naturellement à nous demander s’il est possible de créer des effets visuels ou esthétiques entièrement nouveaux en étudiant des métasurfaces absentes dans le domaine naturel ? Par exemple, avec des surfaces nanostructurées à l’échelle sub-longueur d’onde et qui existent dans les laboratoires mais pas encore dans les industries ?

Activités

Répondre à cette question est l'objectif central du projet ERC UNSEEN, qui a obtenu un financement de 2,2 millions d'euros pour la période allant de septembre 2023 à septembre 2028. La mission principale du projet est de créer des surfaces nanostructurées, ou métasurfaces, qui offrent des surfaces fraîches et apparences visuelles uniques. Le projet se déroulera à Bordeaux au sein d'un groupe de physiciens du Laboratoire Photonique Numérique et Nanosciences (LP2N). Ce projet est intrinsèquement interdisciplinaire, s'appuyant sur un large éventail d'expertises, notamment les métasurfaces optiques, les milieux complexes, la modélisation électromagnétique, l'infographie et le rendu, la couleur structurelle et la nanofabrication, en collaboration avec d'autres groupes spécialisés dans la chimie colloïdale et la nanofabrication ebeam.

Compétences

Compétences attendues : La présente offre concerne un poste de doctorat ou postdoc en modélisation (rendu et modèle BSDF). Vous acquerrez une expérience précieuse dans le domaine de l'apparition des nanostructures optiques. Votre rôle sera :
- Restituer l'apparence des objets macroscopiques recouverts par les métasurfaces,
- Etudier l'impact de la morphologie de la métasurface sur l'apparence et découvrir de nouvelles apparences,
- Développer de nouveaux modèles BSDF simplifiés pour une évaluation rapide dans le cadre du rendu,
- Développer de nouvelles méthodes inverses pour récupérer les paramètres morphologiques de la métasurface à partir d'un aspect souhaité.
Vous serez un acteur central du projet puisque votre expertise impactera directement les travaux de modélisation et de caractérisation. Nous visons à recruter des chercheurs ayant des compétences en optique et électromagnétisme avec un penchant pour les études numériques ou en numérique, éventuellement en infographie, et un penchant pour l'optique et les couleurs structurelles.

Contexte de travail

Plus d’information se trouve sur la page web du groupe d’accueil https://www.lp2n.institutoptique.fr/equipes-de-recherche-du-lp2n/light-complex-nanostructures.
Cette partie du projet à l'interface entre optique et infographie sera co-encadrée par Romain Pacanowski (INRIA Bordeaux, https://people.bordeaux.inria.fr/romain.pacanowski ). Plus de détails sur le sujet peuvent être trouvés dans les articles : Nat. Mater. 21, 1035–41 (2022) and ACS Nano 17, 6362–72 (2023).

Contraintes et risques

Rien à signaler