En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5277-EMIDUP-076 - (H/F) Ingénieur-e en mécanique

(H/F) Ingénieur-e en mécanique


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5277-EMIDUP-076
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : jeudi 23 juillet 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 15 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2100 et 2350 € bruts par mois selon expériences
Niveau d'études souhaité : Bac+4
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre de la mission Comet Interceptor de l'ESA, l'IRAP développe (sous la maitrise d'œuvre du CNES) l'instrument LEES (Low Energy Electron Spectrometer) qui fait partie de la suite instrumentale DFP (Dust and Field Plasma).
Pour la phase A (étude de faisabilité) actuellement en cours, l'ingénieur-e sera en charge de la conception mécanique de l'instrument et des analyses mécaniques préliminaires. Dans le contexte d'une masse allouée fortement contrainte, il sera chargé de définir les solutions les plus optimisées en terme de masse (analyses de différentes architectures, évaluation de procédés de fabrication innovants etc). Il prendra également en charge un certain nombre d'activités liées à la réalisation d'un prototype optique de l'instrument.
L'ingénieur-e sera ponctuellement amené à participer à des développements secondaires dans son activité (support à des activités de R&T par exemple).

Activités

Sur la base de l'architecture optique (électrostatique) et des développements précédemment réalisés au laboratoire, l'ingénieur-e sera en charge de :
• La conception mécanique de l'instrument
• Des analyses préliminaires de l'instrument
• La rédaction de documents d'interface mécanique internes (cartes électroniques) et externes (plan d'interface avec le satellite)
• La rédaction des différents rapports techniques liés à son champ d'activité
• La conception d'un prototype optiquement fonctionnel de l'instrument
• La rédaction des dossiers de fabrication associés au prototype
• La rédaction des procédures d'assemblage du prototype
• L'assemblage mécanique du prototype
• Supervision des analyses thermiques préliminaires (réalisées en sous-traitance)

Compétences

• Mécanique (connaissance approfondie)
• Principes et méthodes de la conception mécanique (connaissance approfondie)
• Techniques de calcul appliquées à la mécanique (éléments finis, résistance des matériaux) (connaissance approfondie)
• Dessin industriel (connaissance approfondie)
• Techniques et sciences de l'ingénieur
• Des connaissances en thermique seraient un plus
• Langue anglaise : B2 (cadre européen commun de référence pour les langues)
• Facilité de communication à l'oral (travail en équipe)
• Facilité de communication à l'écrit
• La connaissance des logiciels CATIA V5 et FEMAP / NX Nastran serait un plus

Contexte de travail

L'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) est une Unité Mixte de Recherche (UMR 5277) du CNRS et de l'Université de Toulouse III Paul Sabatier (membre de la COMUE Université Fédérale de Toulouse Midi Pyrénées). Ses équipes (environ 300 personnes) sont localisées sur les sites de l'UPS à Rangueil à proximité immédiate du CNES ainsi qu'à Tarbes. Les activités de l'agent seront effectuées sur le site de Rangueil.
Les objectifs scientifiques de l'IRAP concernent l'étude et la compréhension de l'Univers et de son contenu : la Terre en tant que planète, son environnement spatial ionisé, le soleil et ses planètes, les étoiles et leurs systèmes planétaires, le milieu interstellaire, les galaxies, les tous premiers astres et le Big Bang primordial.
Avec un effectif de personnels techniques qualifiés dans le domaine de la conception, la construction, l'intégration et l'exploitation d'instruments au sol et dans l'espace ainsi que d'expériences de laboratoire permettant de caractériser les processus physiques, l'IRAP est un des pôles majeur de l'astrophysique sol-espace en France.
L'ingénieur-e fera partie du Groupe Mécanique de l'IRAP et intégrera l'équipe projet COMET Interceptor constituée d'ingénieurs de différentes disciplines. L'ingénieur-e sera amené à interagir avec les partenaires internationaux (équipe en charge de la suite instrumentale, ESA) lors de téléconférences et réunions en présentiel.

Contraintes et risques

Selon les activités, l'ingénieur-e pourra être amené(e) à travailler en salle blanche.
Des déplacements de courte durée sont à prévoir en France et en Europe.

On en parle sur Twitter !