En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5275-FABCAR-058 - Ingénieur de Recherche dans le cadre de l'action « Cartographie et suivi des mouvements de versant en contexte de permafrost par télédétection multi-capteurs » du PAPROG (H/F)

Ingénieur de Recherche dans le cadre de l'action « Cartographie et suivi des mouvements de versant en contexte de permafrost par télédétection multi-capteurs » du PAPROG (H/F)


Date Limite Candidature : mardi 31 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5275-FABCAR-058
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mardi 10 mai 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2462€ et 2641€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

- Réaliser un inventaire InSAR complet des mouvements de versants (glissement, tassement, déformation profonde…) en haute montagne (hors glaciers) sur toutes les Alpes françaises et les Pyrénées ;
- Produire des séries spatio-temporelles de déplacement de surface (donc permettant par exemple de déterminer les secteurs les plus rapides et leur évolution dans le temps), sur des secteurs spécifiques, décidés en concertation avec les acteurs intéressés (RTM notamment).
Le travail de l'ingénieur(e) sera de créer un inventaire complet ou d'actualiser les inventaires existants, des mouvements de versants en haute montagne, hors glaciers, dans les Alpes et les Pyrénées, à partir des interferogrammes SAR produits par le SNO ISDEFORM.
Le travail s'appuiera également sur l'utilisation de modèles numériques de terrains et d'orthoimagerie (Géoportail IGN, Google Earth…), et servira en premier lieu pour la connaissance et la gestion des risques glaciaires et périglaciaires dans le cadre du Plan d'Action pour la Prévention des Risques d'Origine Glaciaire et périglaciaire (PAPROG).
L'inventaire des signaux InSAR sera ensuite utilisé pour alimenter un algorithme de détection automatique de ces objets. Le/la candidat(e) interagira donc avec des experts en machine learning pour produire cet algorithme.
Enfin dans un troisième temps, le travail se concentrera sur l'estimation des vitesses de déplacements des objets détectés en calculant des séries temporelles de déplacement à partir d'images satellites optiques, à partir des chaînes de traitement opérationnelles développées à ISTerre.

Activités

- Détection et caractérisation des mouvements à partir d'interférogrammes SAR
- Réalisation d'une base de données de signaux SAR pour alimenter un algorithme de détection automatique
- Calcul de séries temporelles de champs de déplacement à partir de la chaîne TIO en sa basant sur l'imagerie optique satellitaire

Compétences

- Photogrammétrie/télédétection
- Programmation (langages Fortran, Python) sous environnement Linux
- Cartographie (QGIS)
- Connaissances en géomorphologie et en glaciologie
- Connaissances en Machine Learning

Contexte de travail

L'Institut des Sciences de la Terre (ISTerre) est une Unité Mixte de Recherche de l'Université Grenoble Alpes, CNRS, USMB, IRD et Université Gustave Eiffel, située 1381 rue de la Piscine 38400 Saint-Martin d'Hères et sur le Campus Scientifique du Bourget du Lac.
Elle fait partie de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Grenoble (OSUG) et du Pôle de recherche PAGE de l'Université Grenoble Alpes (UGA). Son effectif est de 300 personnes environ pour un budget annuel moyen de 7 M€.
Elle est organisée autour de 9 équipes de recherche et de services, l'objectif scientifique étant l'étude physique et chimique de la planète Terre, tout particulièrement en se concentrant sur les couplages entre les observations des objets naturels, l'expérimentation et la modélisation des processus complexes associés.
Le travail se déroulera dans l'équipe GRE d'ISTerre (Géophysique des Risques sismiques Et gravitaires), encadré par P. Lacroix en collaborations avec plusieurs chercheurs dans le bassin grenoblois ou chambérien :
- M.-P. Doin, S. Giffard, à l'ISTerre
- J. Mouginot, R. Millan, A. Rabatel, à l'IGE
- X. Bodin, à EDYTEM
- P. Very au RTM

Informations complémentaires

diplôme Ingénieur ou Doctorat

On en parle sur Twitter !