En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5274-VALDEL1-013 - Ingénieur.e traitement du signal radar Juice/RIME H/F

Ingénieur.e traitement du signal radar Juice/RIME H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 9 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5274-VALDEL1-013
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 28 juin 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2437 et 2807 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'IPAG (Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble) recrute sur un contrat CDD un ingénieur pour contribuer au développement du segment sol de l'instrument RIME sur la mission JUICE (ESA. )Rime est le radar sondeur de la mission JUICE de l'Agence Spatial Européenne. Cet instrument est destiné à sonder le sous-sol d'Europe et de Ganymède, lunes glacées de Jupiter, afin de comprendre la structure et la dynamique de ces plates-formes glacières. L'interprétation des données du radar RIME nécessite la simulation conjointe des signaux mesurés. L'IPAG est acteur majeur de ces simulations avec une grande expérience issue des radars MARSIS / Mars Express (ESA) et SHARAD / MRO (NASA).
Pour JUICE, nous souhaitons intégrer les simulations au segment sol afin de produire de manière systématique les données nécessaires à l'interprétation des mesures et de les archiver conjointement. Afin de reproduire au mieux les observations, il est important d'appliquer aux signaux simulés les distorsions ou les traitements qui sont subis par les mesures réelles. Cela nécessite une modélisation de bout en bout de la chaine de mesure : antennes, électronique, procédure de calibration et traitement.
La personne recrutée sera en charge de l'analyse du système radar en considérant
les contraintes inhérentes à la mission spatiale JUICE et aux objectifs scientifiques adressés par l'instrument RIME. Elle devra modéliser le système radar : la réponse de l'électronique et des traitements, les distorsions introduites par le système électronique et les antennes, ainsi que les calibrations. Il devra analyser leur impact sur les performances de l'instrument et sur la qualité de l'image finale puis implémenter cette modélisation au sein d'une chaîne de traitement intégrée au segment sol de l'instrument. L'ingénieur recruté fera ainsi le lien entre la problématique scientifique, l'instrument et les outils informatiques de traitement sol.

Activités

Analyser la conception d'instruments radar existants (SHARAD) ou en cours de
conception (RIME)
• Modéliser un système radar
• Analyser et adapter les méthodes de traitements du signal radar
• Implémenter les modèles et traitements au sein d'un bibliothèque logicielle
existante
• Documenter et communiquer sur les analyses et les développements effectués
• Suivre les évolutions des techniques mises en œuvre dans les instruments
• Présenter, diffuser et valoriser les développements, les technologies et les
innovations du laboratoire
• Rendre compte de l'avancée des travaux et planifier ses activités

Compétences

PRINCIPALES :
• Techniques et sciences de l'ingénieur (en particulier dans les domaines du
traitement du signal, de l'électronique radio-fréquence, de la mécanique, de la
thermique)
• Connaissance approfondie de la physique de propagation d'onde radio et des
techniques radar
• Maîtrise des méthodes de calcul, les logiciels de simulation, de conception et
de modélisation
• Instrumentation et mesure
• Techniques de présentation écrite et orale
• Langue anglaise : B2 (cadre européen)

OPÉRATIONNELLES :
• Anticiper les évolutions fonctionnelles et techniques du système
• Faire preuve de rigueur et d'organisation et d'autonomie
• Maîtrise de logiciel de modélisation numérique (IDL, Matlab, Python/numpy)
• Une connaissance des méthodes de développement et d'ingénierie logicielle
est un plus
• Une expérience dans le domaine de l'instrumentation spatiale est un atout
important
• Bonne aptitude au travail au sein d'équipes scientifique et techniques
• Animer une réunion
• Conduire une négociation technique
• Appliquer les procédures d'assurance qualité, sensibilité à la qualité de la
documentation
• Capacité à transmettre ses connaissances

Contexte de travail

L' Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble (IPAG) est une Unité Mixte
de Recherche de 170 personnes ayant pour tutelle le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et l'Université Grenoble Alpes. Avec un budget de fonctionnement de 3,5 M€/an.
l'IPAG est un acteur important dans les sciences de l'univers en partenariat avec les
grandes agences du domaine : ESO, IRAM, CFHT, CNES, ESA, et NASA.
Le groupe radar à l'IPAG fait partie de l'équipe scientifique « PLANETO », dont les axes de recherche sont l'étude de l'origine et de l'évolution des planètes, satellites et petits corps du système solaire.
Ce groupe de recherche développe et exploite des radars embarqués à bord de sondes spatiales afin d'observer les sous-surfaces planétaires et l'intérieur de comètes et d'astéroïdes. Le groupe est impliqué dans l'exploitation scientifique de radars planétaires : RIME/Juice (ESA) et REASON/EuropaClipper (NASA). En plus de sa participation à ces missions spatiales, l'équipe a une activité de recherche instrumentale en participant à des projets nationaux ou européens (R&T CNES, ESA, EU-H2020). L'équipe est également instigatrice du radar tomographique JuRa à bord de la mission HERA de l'ESA. Ce radar est le successeur de l'expérience CONSERT à bord de Rosetta (ESA) qui a sondé la comète Churyumov-Gerasimenko en 2014.
La mission proposée se déroulera en collaboration dans le cadre du consortium international RIME/JUICE avec le CNES. L'ingénieur recruté sera rattaché au groupe technique de l'IPAG. Il travaillera en étroite collaboration avec les chercheurs et les ingénieurs participant au projets de développement radar ce qui représente une dizaine de collaborateurs au sein de l'IPAG

On en parle sur Twitter !