En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5270-SYLGON-033 - CDD Chercheur (H/F) en microfluidique

CDD Chercheur (H/F) en microfluidique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 7 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5270-SYLGON-033
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mardi 17 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2833 Euros brus mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'isolement des cellules tumorales circulantes (CTC) directement à partir du sang par biopsie liquide pourrait entraîner un changement de paradigme dans le traitement clinique du cancer en permettant un diagnostic plus précoce, un pronostic plus précis et un traitement personnalisé. Néanmoins, les défis spécifiques des CTC, notamment leur rareté et leur hétérogénéité, ont jusqu'à présent limité l'utilisation des CTC dans les études cliniques. Les technologies d'isolement basées sur la microfluidique sont des outils prometteurs pour contourner ces limitations, mais ne répondent toujours pas aux contraintes de grande pureté et de temps de traitement court nécessaires pour assurer la compatibilité avec le suivi clinique. Les méthodes de séparation des CTC des globules blancs (WBC) sont basées soit sur les propriétés physiques des cellules (taille, densité, propriétés mécaniques ou électriques), soit sur les propriétés biologiques des cellules (expression des masques de surface). La combinaison des deux approches peut compenser l'inconvénient inhérent à chaque technique, permettant la détection d'un plus grand nombre de cellules tumorales présentant des propriétés différentes entre elles. La plupart des méthodes d'isolement en plusieurs étapes peuvent être divisées en étapes de pré-enrichissement et d'isolement. Nous avons récemment démontré l'intérêt de combiner une étape de pré-enrichissement basée sur la taille, en utilisant le système commercial ClearCell FX1® et une étape d'isolement, réalisée dans notre dispositif microfluidique immunomagnétique, la puce MagPure. Notre objectif est maintenant de développer la prochaine génération de la puce MagPure qui intègre les étapes de pré-enrichissement et d'isolement sur la même puce.
Le ou la post-doctorante travaillera sur l'intégration des deux fonctions complémentaires sur la même puce microfluidique et sur la caractérisation de l'efficacité du tri de m-CTC dans un premier temps, puis de CTC issues de patients.

Activités

Le ou la post-doctorante participera à
• la conception et à la micro-fabrication de la puce,
• la préparation des échantillons biologiques,
• l'optimisation de l'étape de marquage immuno-magnétique des globules blancs,
• la caractérisation les performances de tri du système
• la caractérisation des cellules en sortie du système

Compétences

Le projet est multidisciplinaire et exige que le candidat ait des compétences ou une expérience dans une ou plusieurs des disciplines suivantes : microfabrication, manipulation de systèmes microfluidiques, préparation d'échantillons biologiques en suspension, dopage cellulaire, marquage immunomagnétique. Le candidat doit être motivé pour développer les compétences qu'il ne possède pas encore.
Le candidat retenu doit également avoir la volonté et l'enthousiasme de travailler de manière indépendante tout en étant capable de communiquer avec les différents scientifiques impliqués dans ce projet qu'ils soient ingénieurs, physiciens, biologistes ou médecins. Le candidat idéal doit être curieux, et doit aimer résoudre des problèmes et développer de nouvelles technologies en faisant preuve de créativité et d'innovation personnelles.

Contexte de travail

Il/elle bénéficiera des installations de microfabrication et de microfluidique de l'INL (Plateforme Nanolyon) pour la fabrication et la caractérisation préliminaire des dispositifs et du laboratoire biologique de l'hôpital (Hospices Civils de Lyon) pour la préparation des échantillons biologiques et la caractérisation des dispositifs microfluidiques. Le projet est financé par l'ITMO Cancer PCSI 2022 - INSERM.

Contraintes et risques

Les expériences étant menées sur 2 sites de la région lyonnaise : sur le campus de La Doua à Villeurbanne et au Hospices Civiles de Lyon à Saint-Genis-Laval, le ou la candidate sera amenée à se déplacer sur ces deux lieux. Ils sont tous deux desservis par les transports en commun.

On en parle sur Twitter !