En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5270-SYLGON-027 - H/F - CDD Ingénieur(e) de recherches : Dévelopement d'un capteur basé sur l'absorption atomique pour le contrôle des procédés d'épitaxie par jets moléculaires

H/F - CDD Ingénieur(e) de recherches : Dévelopement d'un capteur basé sur l'absorption atomique pour le contrôle des procédés d'épitaxie par jets moléculaires

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 18 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5270-SYLGON-027
Lieu de travail : ECULLY
Date de publication : lundi 27 septembre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre de 2430 à 2800€ selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Un poste d'ingénieur de recherche à temps plein est disponible au sein de l'équipe Matériaux Fonctionnels et Nanostructures de l'Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL : https://inl.cnrs.fr/en/equipe-materiaux/ ). Le poste est financé par le projet ANR CEAS-OFM qui vise le développement d'un capteur pour le contrôle des procédés d'épitaxie par jets moléculaires (MBE) basé sur la spectroscopie d'absorption atomique (AAS). Ce nouveau concept de capteur, tout en s'appuyant sur des fondements physiques éprouvés, intègre des innovations qui permettront une précision et une reproductibilité inégalées pour la mesure des flux d'éléments individuels pendant les procédés MBE, et fourniront ainsi une solution au-delà de l'état de l'art pour contrôler la vitesse de croissance et la composition de composés épitaxiaux complexes. La finalité globale du projet est non seulement de concevoir, mettre en œuvre et étudier une version prototype du capteur, mais aussi de le transformer en un nouveau produit commercialisable en forte interaction avec le partenaire industriel du projet, à savoir RIBER (fournisseur système d'épitaxie : https://www.riber.com/ ).

Activités

Dans ce contexte, la mission de l'ingénieur est double. Elle/il sera impliqué(e) dans la conception optique et la mise en œuvre du capteur dans le réacteur MBE disponible à l'INL, et dans l'optimisation de ses performances. Elle/il sera également impliqué(e) dans le test et la caractérisation du capteur en conditions opérationnelles, en réalisant la croissance d'hétérostructures complexes à base d'oxydes par MBE pilotée par le capteur, et en évaluant leurs propriétés structurales et fonctionnelles. Pour cela, elle/il utilisera une large gamme d'outils de caractérisations structurales et fonctionnelle disponibles à l'INL, tels que la diffraction des rayons X, la spectroscopie de photoélectrons X, la microscopie à force atomique, les mesures électriques, l'ellipsométrie, ....

Compétences

Le candidat devra être titulaire d'une thèse de doctorat en science des matériaux ou en optique, ou avoir un diplôme d'ingénieur dans ces domaines. Elle/il doit avoir une solide expérience en physique du solide et une forte motivation à travailler dans un environnement de R&D. Forte autonomie et facilité pour la communication sont également attendues pour s'adapter au projet CEAS-OFM fortement collaboratif et pluridisciplinaire.
Les candidatures doivent comprendre un CV détaillé, une ou deux références (personnes à contacter) si possible, le rapport de soutenance de thèse et/ou les notes et classement de l'école d'ingénieur le cas échéant.

Contexte de travail

Le poste est basé à INL Site ECL à Ecully.

On en parle sur Twitter !