En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5270-SYLGON-013 - H/F Contrôle de la lumière incohérente et des phonons dans des matériaux micro-nanostructurés, pour la dépollution et la photosynthèse artificielle efficace

H/F Contrôle de la lumière incohérente et des phonons dans des matériaux micro-nanostructurés, pour la dépollution et la photosynthèse artificielle efficace

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5270-SYLGON-013
Lieu de travail : ECULLY
Date de publication : mardi 5 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2643 et 3047 Euros brut
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le post-doc est proposé dans le cadre du projet « IPPON » (« Contrôle de la lumière incohérente et des phonons dans des matériaux micro-nanostructurés, pour la dépollution et la photosynthèse efficace »), financé par l'IDEX Lyon-Saint-Etienne dans le cadre du programme « Scientific Breakthrough ». Il s'agit d'un projet ambitieux impliquant des spécialistes de physique, de chimie et d'ingénierie. Le post-doc participera tout particulièrement à la caractérisation structurale et optique des matériaux et structures photoniques à développer, et contribuera à leur synthèse et à la modélisation de leurs propriétés.

Dans notre société contemporaine, un des défis les plus urgents est la réduction des émissions de CO2 et la possibilité de vivre dans un environnement propre. Il est donc crucial de développer de nouveaux concepts pour la dépollution efficace et la conversion et le stockage d'énergie sous diverses formes, en particulier chimique. La photocatalyse est l'approche clé pour atteindre ces objectifs, approche fondée sur l'utilisation de la lumière solaire ou émise par des sources artificielles à faible coût. L'efficacité de ces réactions bénéficiera substantiellement du potentiel sans égal de la nanophotonique pour capturer et pour confiner le lumière, et de la nanophononique pour contrôler localement la température.

Activités

Objectifs du projet global:

L'objectif de ce projet est de développer de nouveaux concepts fondés sur l'utilisation de milieux micro et nanostructurés avancées, permettant à la fois le confinement de la lumière incohérente et le piégeage de la chaleur. A cette fin, nous développons une méthodologie complète sur la base de prédictions théoriques, de modélisation multi-domaine et multi-échelle, de synthèse chimique, de micro-nanostructuration de matériaux fonctionnels, de caractérisations avancées dans le domaine de l'optique, de la dynamique des photons et de la photochimie. Les compétences de 4 laboratoires sur Lyon et Saint-Etienne sont combinées pour cela : l'INL, le Lab.HC, l'ILM et l'IRCELYON, spécialistes en physique, chimie et ingénierie du CNRS, de l'ECL, de l'INSA Lyon, de l'UCBL et de l'UJM. Plusieurs post-docs et un doctorant sont recrutés dans le cadre de ce projet, et travaillent ensemble pour permettre les percées scientifiques suivantes :

-La conception et la réalisation de milieux micro-nanostructurés dédiés à la photocatalyse, utilisant des approches originales et compatibles avec des grandes surfaces.
-La démonstration de nouveaux régimes de photocatalyse, avec une efficacité augmentée du fait du piégeage thermique dans des milieux nanostructurés illuminés.
-La démonstration de la dépollution et de la photosynthèse artificielle à haute efficacité.

Ces perces scientifiques seront obtenues grâce à des démonstrateurs incluant des structures comme les cristaux photoniques, opérant comme « squelette optique », recouvert d'un milieu photocatalytique.

Compétences

L'objectif principal du post-doc sera de contribuer à la mesure et au contrôle des propriétés des milieux actifs. Il/elle mènera des études expérimentales incluant diffraction des rayons X, microscopie électronique, spectroscopie optique. Il/elle pourra aussi contribuer au dépôt des matériaux visés, et à la modélisation de leurs propriétés et de celles des structures photoniques à développer. Le post-doc bénéficiera du savoir-faire et des équipements disponibles à l'INL (caractérisation structurale et optique, modélisation électromagnétique, nanofabrication) et au Lab.HC (modélisation, spectroscopie optique).

Les candidats devront avoir un bagage solide dans le domaine des matériaux fonctionnels, et de leurs propriétés structurales et optiques. Ils/elles auront un savoir-faire substantiel dans au moins un des sujets suivants : caractérisation optique (spectroscopie, microréflectance, etc), diffraction des rayons X, microscopie électronique, simulation électromagnétiqur (FDTD, RCWA), cristaux photoniques.

Contexte de travail

Le poste est localisé :
Lieu principal : Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL) – site Ecole Centrale de Lyon,

Des réunions et autres, se tiendront également dans ces 2 unités :
Laboratoire Hubert curien (Lab.HC) –Université Jean Monnet,
et Institut Lumière-Matière (ILM) –Université Claude Bernard Lyon I.

On en parle sur Twitter !