En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5263-ANNCAM-059 - PostDoc : "Processus cognitifs et motivationnels pour la conception d’applications numériques" H/F

PostDoc : "Processus cognitifs et motivationnels pour la conception d’applications numériques" H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 15 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : PostDoc : "Processus cognitifs et motivationnels pour la conception d’applications numériques" H/F
Référence : UMR5263-ANNCAM-059
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 29 janvier 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2905 et 3331€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Cerveau, cognition et comportement

Missions

La ou le chercheur.se aura pour objectif principal d’étudier les processus cognitifs et motivationnels d’individus dans le cadre d’adoption de nouveaux comportements, de changements de comportement, et du maintien de ces comportements dans le temps. Le domaine d’application de ces recherches est l’étude des applications numériques pour les déplacements urbains.

Activités

Activités principales :
• Le travail du chercheur/de la chercheuse consistera à étudier comment les processus cognitifs et motivationnels sont engagés dans le cadre de l’adoption de nouveaux comportements chez l’humain, de leur changement et de leur maintien dans le temps. Il s’agira également de comprendre comment ces connaissances peuvent être utilisées dans le cadre de la conception d’applications numériques destinées à des utilisateurs humains (par ex. via la gamification). Le domaine d’application de ce projet concerne les mobilités urbaines et en particulier les systèmes de « mobilité en tant que service » (MaaS).
• Les méthodes utilisées par le chercheur/la chercheuse se placeront principalement dans le cadre de la méthode expérimentale et de l’enquête par questionnaire. Il ou elle coordonnera l’élaboration des études, effectuera le recueil et l’analyse des données, et coordonnera la rédaction des articles et rapports scientifiques correspondants.

Compétences

Diplôme :
- Doctorat

Compétences requises :
- Doctorat dans le domaine de la psychologie, de l’ergonomie, des sciences cognitives, ou dans des domaines connexes
- Connaissances sur les processus cognitifs humains
- Compétences en méthodologie expérimentale
- Qualités rédactionnelles et capacité à publier des articles scientifiques de niveau international
- Anglais professionnel

Contexte de travail

Le laboratoire CLLE (Cognition, Langues, Langage, Ergonomie) est une UMR CNRS créée en janvier 2007 et principalement hébergée sur le site de l'Université Toulouse Jean Jaurès. C'est une unité de recherche pluridisciplinaire relevant des Sciences Cognitives : les travaux qui y sont menés couvrent les champs, à périmètre plus ou moins large, de la linguistique, de la psychologie, de l'informatique, de la philosophie, de l'éducation et des neurosciences. Le laboratoire, composé de 205 membres, est structuré en 3 équipes composées chacune en moyenne de 25 Enseignants-chercheurs et Chercheurs :
• Equipe « Langues et langage », travaillant plus particulièrement sur des thématiques relevant de la linguistique ;
• Equipe « Processus langagiers et cognitifs », centrée sur l'interdisciplinarité entre langage et psychologie ;
• Equipe « Cognition en situations complexes », travaillant plus particulièrement sur des thématiques de psychologie sociale et cognitive.
Le laboratoire développe, en outre, des axes transversaux de recherche entre ces équipes.
Il accueille aussi de nombreux doctorants et post-doctorants.
Le CLLE est une UMR CNRS disposant de la plateforme expérimentale CCU.

En tant que partenaire du projet interdisciplinaire VILAGIL co-financé par Toulouse Métropole, TISSEO, le SICOVAL et l’état (PIA) pour 10 ans (2019-2029), le Laboratoire CLLE recherche plusieurs chercheurs/ses post-doctorat et doctorants.
Le workpackage « Acceptabilité » du projet VILAGIL implique les laboratoires CLLE, LISST et SMAC-IRIT. L’objet de ces travaux porte sur la compréhension de l’acceptabilité de l’ensemble des dispositifs des mobilités de demain (véhicules autonomes de niveaux 3 à 5, individuels et collectifs) que l’on soit usager (passager ; passager-superviseur) de ces véhicules ou en interaction avec (automobilistes, cyclistes, piétons). Plus globalement, il s’agit de donner des réponses quant aux conditions d’acceptation et d’appropriation de l’ensemble des modifications dans la mobilité individuelle (mobilité douce, diversité des médias de mobilité individuelle, rationalisation de la mobilité et l’établissement de lieux alternatifs de travail, etc…). Le projet VILAGIL bénéficie de deux plateformes technologiques : Simulauto (simulateur de conduite automobile sur base mobile) et autOCampus (route expérimentale intégrant du mobilier urbain connecté et un véhicule de niveau 5).
La sous-action « Mobilité en tant que service » (MaaS) a pour objet la conception et le développement de systèmes intelligents qui proposent aux individus les meilleures solutions possibles de mobilité au sein d’une aire urbaine (Toulouse Métropole, Portes de Gascogne). La conception de ces systèmes doit être centrée sur les utilisateurs pour que l’expérience-utilisateur soit optimale. La conception prend en compte les besoins, les attentes et les capacités des utilisateurs afin d’obtenir des systèmes utilisables et acceptables et pour lesquels les utilisateurs sont engagés et prennent du plaisir dans leur utilisation. Une solution serait de concevoir des systèmes dits gamifiés.
Promouvoir l’utilisabilité ou l’acceptabilité de ces systèmes nécessite de comprendre les processus cognitifs et motivationnels des individus engagés lors de leur utilisation. Plus globalement, il est nécessaire de comprendre comment concevoir ces systèmes afin de permettre l’émergence de nouveaux comportements, leur changement et/ou leur maintien dans le temps. Ces connaissances peuvent être utilisées dans le cadre de l’étude des applications numériques destinées à des utilisateurs humains et leur conception (par ex. via la gamification). Voir les précédentes études de l’équipe sur le sujet pour plus d’informations sur le projet et les premiers résultats obtenus (Caroux et al., 20211; Avril et al., 20222; Oberoi et al., 20223, Avril et al., 20234).
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03114238/document
2 https://www.researchgate.net/publication/361364089_Use_a_bike-sharing_and_gain_points_the_factors_influencing_the_bike-sharing_choice_during_the_use_of_a_Mobility-as-a-Service_MaaS_application
3 https://www.researchgate.net/publication/360032673_Towards_improving_personalisation_of_MaaS_tools
4 https://www.researchgate.net/publication/372166343_Application_de_Mobilite-en-tant-que-Service_MaaS_et_gamification_Influence_de_la_quete_sur_le_choix_du_mode_de_transport

Contraintes et risques

Des déplacements au national ou à l’international peuvent être à prévoir.

Dans la mesure où les circonstances imposeraient un travail à distance, la personne recrutée devra être équipée d'un matériel informatique convenable lui permettant de travailler à distance.

Informations complémentaires

Plus d'infos sur le laboratoire CLLE à : https://clle.univ-tlse2.fr/