En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5261-VINJAC-002 - Assistant-e ingénieur-e en physiologie cellulaire et biologie moléculaire (H/F)

Assistant-e ingénieur-e en physiologie cellulaire et biologie moléculaire (H/F)


Date Limite Candidature : mercredi 29 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5261-VINJAC-002
Lieu de travail : LYON 08
Date de publication : mardi 14 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 21 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1900-2000
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'assistant(e) ingénieur(e) (AI) sera chargé(e) de conduire, dans le cadre d'un projet de l'équipe, un ensemble de techniques de physiologie cellulaire et de biologie moléculaire et cellulaire appliquées à l'étude de la fonction musculaire normale et pathologique. Ces techniques incluent construction/vérification de vecteurs de transfert de gène, préparation et mise en œuvre chez l'animal et dans des cultures de cellules, marquages et analyses d'expression moléculaire. L'AI sera par ailleurs formé aux techniques combinant électrophysiologie et imagerie de fluorescence afin de pouvoir réaliser ces expérimentations et l'analyse des signaux correspondants. L'agent contribuera aux missions de gestion et d'organisation couramment regroupées sous le terme « Lab management » (gestion des stocks, relation avec les fournisseurs, gestion des commandes, gestion/maintenance du matériel, suivi des lignes budgétaires, gestion des plannings et des réunions).

Activités

• Construire des plasmides, effectuer clonage, extraction et préparation d'ADN, et techniques de base en biologie moléculaire.
• Mettre en œuvre des séquences clonées par transfert de gène chez l'animal et dans des cultures de cellules.
• Réaliser des expérimentations d'électrophysiologie et d'imagerie de fluorescence sur cellules isolées.
• Réaliser des marquages cellulaires et des analyses d'expression moléculaire.
• Participer à la gestion des animaux (souris) et à la tenue des registres de suivi.
• Etablir les plannings d'expérimentation, la gestion des stocks et les commandes de matériel associés aux expérimentations.
• Etablir des procédures expérimentales.
• Recueillir et mettre en forme des résultats en vue de les analyser avec les responsables du projet (cahier de laboratoire et utilisation de logiciels).
• Mettre en œuvre et faire appliquer les règles d'hygiène et sécurité du domaine, contrôler l'élimination des déchets.
• Rechercher de la documentation scientifique et suivre l'évolution technique du domaine. Appliquer et développer les nouvelles techniques.
• Se former et transmettre son savoir-faire dans la mise en œuvre des techniques utilisées.
• Assurer l'entretien courant et la maintenance du matériel expérimental.

Compétences

• Connaissances nécessaires pour occuper les fonctions
-Connaissances théorique et pratiques en biologie moléculaire (préparation de plasmides, constructions plasmidiques, …) et cellulaire (marquages, western-blot)
-Détenir au minimum l'attestation de réussite à la formation « Applicateur de procédures expérimentales aux animaux (ex-niveau II) »
-Avoir des connaissances générales en physiologie animale.

• Aptitudes techniques spécifiques aux fonctions
-Connaissances opérationnelles de l'outil informatique
-Utilisation de l'anglais (écrit niveau B et oral niveau A).

Contexte de travail

L'équipe s'intéresse à la fonction du muscle normal et pathologique et focalise son travail de recherche sur la régulation des canaux ioniques, du calcium intracellulaire et les voies de signalisation associées. Les projets de l'équipe s'appuient sur une expertise et des compétences spécifiques en électrophysiologie et imagerie de fluorescence dans des cellules musculaires squelettiques, complétées par des approches de biologie moléculaire et cellulaire. Le recrutement s'effectue dans le cadre d'un projet financé par l'ANR dont l'objectif est d'identifier et caractériser certaines voies moléculaires contrôlant l'organisation et la fonctionnalité des fibres musculaires en rapport avec différents compartiments membranaires (réticulum, tubules transverses).

L'équipe fait partie du laboratoire Pathophysiologie et Génétique du Neurone et du Muscle (CNRS UMR5261 - Inserm U1315 – Université Claude Bernard Lyon 1) de l'Institut NeuroMyoGène (INMG) installé dans des locaux rénovés de la Faculté de Médecine Rockefeller de Lyon depuis janvier 2018 (http://www.inmg.fr/fr/). Cet environnement scientifique est particulièrement favorable au développement de projets innovants et collaboratifs, soutenus par la présence au sein de l'Institut et dans sa proximité immédiate de plateformes technologiques du meilleur niveau (culture cellulaire, génomique, histologie, imagerie, …). La présence de l'équipe au sein d'une telle structure permet de combiner biologie cellulaire, génétique et physiologie et s'inscrit dans une volonté de contribuer de manière déterminante à l'apport de nouvelles connaissances des mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans les pathologies neuromusculaires.

On en parle sur Twitter !