En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5256-YVESCH-004 - Poste de chercheur postdoctorant en catalyse. "Valorisation de la biomasse pour la production des biocarburants". H/F

Poste de chercheur postdoctorant en catalyse. "Valorisation de la biomasse pour la production des biocarburants". H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5256-YVESCH-004
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mardi 13 août 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2643 € et 3047 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les biocarburants peuvent fournir 28% des carburants total par 2050, ce qui permet d'obtenir des réductions de plus de 2 gigatonnes d'émissions de CO2 par an lorsqu'elles sont produites durablement. La demande croissante de biocarburants implique la nécessité de transformer les diverses bio-ressources en combustibles liquides, ce qui pose des défis dans le développement des processus pour améliorer l'efficacité de conversion, tout en diminuant le coût de production.
Pour répondre aux délais et à la quantité nécessaire tout en conservant l'efficacité des coûts, la mise en œuvre de la biomasse devrait se faire par l'intégration dans les raffineries et les infrastructures existantes, plutôt que d'exiger des investissements dans de nouvelles grandes unités de bio-raffinerie et infrastructures pour les soutenir. La complexité de la conversion de la biomasse par rapport aux huiles fossiles nécessite une transformation primaire – liquéfaction – pour permettre un traitement plus facile et moins coûteux pour le transport, ainsi que pour l'introduction de ces derniers pour la modernisation dans ces raffineries existantes. Aujourd'hui, les options les plus prometteuses sont la pyrolyse rapide et la liquéfaction hydrothermale; confrontés à un défi commun pour la mise en œuvre à l'échelle industrielle.
La prochaine étape vers les carburants liquides compatibles pour le transport peut être accomplie dans les raffineries existantes. Le "co-processing" (co-traitement) des liquides de pyrolyse rapide dans les unités de FCC est actuellement au niveau pilote. Une possibilité moins étudiée est le "co-processing" des bio-liquides dans un hydrocraqueur. En raison des fortes pressions de l'hydrogène, l'hydrocraquage peut traiter des charges plus lourdes et le catalyseur est moins sensible à la formation de coke.

Activités

L'objective du post-doc est d'étudier l'effet de l'ajout de bio-liquide à la performance de l'hydrocraquage du gasoil sous vide. L'activité et la stabilité du catalyseur seront étudiées en autoclave semi-ouvert. La qualité des carburants produits sera vérifiée à partir des analyses en GC et GCxGC.

Compétences

Profil du candidat: Docteur en génie chimique ou en catalyse avec un bon niveau en anglais (oral, écrit).
Ce post-doc est dans le cadre d'un projet européen. Il s'agira de réunions périodiques avec les partenaires du projet en Europe. On s'attend à ce que le candidat choisi soit en mesure de mener à son travail de recherche et de remplir les obligations liées au projet.

Contexte de travail

Unité Mixte de Recherche 5256 CNRS-Université de Lyon, l'IRCELYON rassemble les forces en catalyse hétérogène de la région lyonnaise et constitue le plus grand laboratoire de catalyse de France, avec une centaine de personnels permanents du CNRS et de l'Enseignement Supérieur et au moins autant d'étudiants, stagiaires, post-doctorants et chercheurs invités issus d'une trentaine de pays différents.
Structuré en 5 équipes de recherche soutenues par une logistique administrative, technique et une plateforme scientifique hors pair, les activités de l'IRCELYON sont au cœur du développement durable avec pour préoccupations majeures l'énergie, l'environnement et la chimie verte selon 4 axes de recherche majeurs.

On en parle sur Twitter !