En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5245-JEAPRO-005 - Postdoc en Hydrologie et Géochimie de la Zone Critique (H/F)

Postdoc en Hydrologie et Géochimie de la Zone Critique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 30 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5245-JEAPRO-005
Lieu de travail : CASTANET TOLOSAN
Date de publication : jeudi 25 mars 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 13 mois
Date d'embauche prévue : 15 mai 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2648 euros bruts mensuels pour une expérience inférieure à 2 ans
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce postdoc vise à étudier les processus d'altération et d'érosion de la Zone Critique (CZ) dans deux bassins versants emboités: Aurade, un petit bassin agricole expérimental (328 ha) et la Save, un bassin régional (1100 km2), tous deux représentatifs du territoire de la Gascogne (SW de France).
Le bassin versant d'Aurade est l'un des sites d'observation de l'Infrastructure de Recherche (IR) OZCAR (Observatoires de la Zone Critique: Applications et Recherche) et le Bassin de la Save est l'un des sites d'étude du LTSER Zone Atelier Pyrénées-Garonne qui appartient à l'IR RZA (Réseau des Zones Ateliers). OZCAR et RZA représentent ensemble la contribution française à l'IR européenne eLTER (Long-Term Ecosystem Research in Europe).
Ces sites subissent des processus d'altération physique et chimique élevés en raison de leur environnement, des pratiques agricoles et de l'occurence de crues intenses. Les principaux objectifs sont d'estimer les processus d'érosion physique à l'échelle du petit bassin versant d'Aurade et du bassin de la Save à partir des données collectées sur les matières en suspension (hebdomadaire) et la turbidité (en continu) depuis plusieurs années. Par ailleurs, trois nouveaux équipements ont été acquis récemment sur le bassin de l'Aurade pour collecter les sédiments transportés lors des crues et séparer les différentes fractions granulométriques des sédiments de fond transportés. Toutes ces données seront intégrées à l'échelle du bassin versant d'Aurade pour compléter la base de données existantes sur 30 ans et étudier les processus d'érosion physique.
Le travail du post-doctorant comprendra 5 étapes:
- calibrer pour chaque bassin versant la relation entre concentration en TSS mesurée hebdomadairement et toutes les heures lors des crues et la turbidité mesurée en continu à l'aide d'une sonde multiparamétre.
- étudier les relations entre les concentrations en TSS et les débits du cours d'eau, en particulier lors des crues pour mieux comprendre les processus érosion-transport-sédimentation à l'échelle de chacun des deux bassins versants.
- quantifier les sédiments transportés lors des crues aussi bien dans la colonne d'eau que dans le fond du cours d'eau sur le bassin versant d'Auradé
- estimer pour chaque bassin versant, le bilan de masse en TSS exporté selon différentes méthodes de calcul et calculer les incertitudes.
- estimer les taux d'érosion physique pour chaque bassin à l'aide du transport fluvial en TSS et de la densité du sol et comparer ces valeurs avec les taux d'altération chimique, déjà calculés sur le long terme.

Activités

- traiter les données existantes sur les concentrationsen TSS et la turbidité pour les deux bassins versants
- installer et calibrer sur le bassin de d'Aurade les nouveaux équipements de mesure des fortes turbidités et du transport de sédiments de fond.
- collecter et analyser les matières en suspension et les sédiments de fond dans les bassins d'Aurade et de la Save
- participer aux différentes rencontres scientifiques et échanger avec les chercheurs, postdoctorants et doctorants travaillant dans les mêmes domaines scientifiques, notamment au sein des communautés scientifiques OZCAR et RZA
- communiquer les résultats obtenus lors des réunions et préparer des publications scientifiques évaluées par des pairs et des présentations pour des conférences scientifiques.

Compétences

- Hydrologie et biogéochimie des bassins versants
- Hydrologie du transport des sédiments fluviaux
- Processus d'érosion physique / chimique à l'échelle des bassins versants
- Traitement des données
- Expériences en expérimentation sur le terrain et prélèvement d'échantillons d'eaux de surface et de sédiments.
- Permis (B) de conduire un véhicule pour aller régulièrement sur le terrain
- Capacité à collaborer au sein d'une équipe multidisciplinaire et éventuellement avec des partenaires socio-économiques externes
- Solide connaissance et pratique de l'anglais

Contexte de travail

Le post-doctorant sera basé au Laboratoire d'Ecologie Fonctionnelle et Environnement, unité de recherche mixte CNRS-UPS Toulouse 3 et Toulouse INP. Le lieu de travail est situé sur le Campus ENSAT du Laboratoire à Auzeville-Tolosane. Il sera membre de l'équipe ECOBIZ, qui gère deux autres observatoires de l'IR OZCAR ainsi que le LTSER ZA PYGAR. Les recherches sur le terrain concerneront les bassins versants de d'Aurade et de la Save et ses environs, situés à 40 km à l'ouest de Toulouse.

Contraintes et risques

Le postdoc doit être réactif et disponible pour se rendre sur le terrain si nécessaire lors des crues, même le week-end.
Aucun risque

On en parle sur Twitter !