En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5203-SYLCLA-001 - Ingénieur d'étude (H/F) - Microbiote intestinal et maladie d'Alzheimer

Ingénieur d'étude (H/F) - Microbiote intestinal et maladie d'Alzheimer


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5203-SYLCLA-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : vendredi 28 juin 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 30 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 1900 et 2097 € bruts
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

En étroite collaboration avec le CHRU de Montpellier (CMRR) et le CREFRE de Toulouse, l'ingénieur aura pour mission d'étudier les effets du microbiote intestinal sur la maladie d'Alzheimer par humanisation de modèles murins avec des flores de patients.

Activités

• Développer et conduire un ensemble de protocoles expérimentaux, en adaptant les conditions expérimentales à la question scientifique posée :
- Préparer et réaliser des analyses sur prélèvements humains (sang, selles, urines)
- Transférer des microbiotes humains à des souris
- Mettre en place des cultures bactériennes
- Administrer des agents thérapeutiques
- Mesurer les performances cognitives des souris par le biais d'études comportementales
- Quantifier les paramètres physiologiques et neuropathologiques
- Participer aux études protéomiques et métagénomiques
• Exploiter et présenter les résultats des analyses par le biais de rapports écrits et de présentations orales
• Rédiger et actualiser les protocoles techniques, en garantir le suivi et la qualité, tenir un cahier de laboratoire avec rigueur
• Assurer la formation des nouveaux membres de l'équipe et une transmission technologique
• Assurer une veille scientifique et technologique dans le domaine d'activité

Compétences

Savoirs Généraux, théoriques ou disciplinaires :
• Microbiologie
• Neurosciences, biochimie (métabolisme)
• Physiologie (tractus gasto-intestinal)
• Compétences linguistiques : compréhension orale et écrite de niveau B1 à B2 pour l'anglais.

Savoir-faire opérationnels :
• Expérimentation animale (réglementation et points limites)
• Manipuler un animal (préhension, contention, injections, gavage, prélèvements, comportement) - expérimentation animale niveau 1 ou 2
• Mettre en œuvre des techniques de biologie, et notamment bon niveau de connaissance en bactériologie anaérobie – Une expérience en histologie, immunofluorescence et microscopie serait un plus
• Rendre compte de son activité
• Savoir organiser son travail journalier de façon autonome
• Utiliser les outils informatiques d'analyse, de mise en forme et d'enregistrement des données
• Être motivé(e), dynamique, rigoureux(se) et consciencieux(se) dans son travail
• Travailler en équipe et participer à la vie commune du laboratoire

Contexte de travail

L'institut de Génomique Fonctionnelle (IGF) est une Unité Mixte de Recherche CNRS-INSERM-Université de Montpellier à vocation multidisciplinaire dont les programmes de recherche couvrent les domaines des neurosciences, de la physiologie et de la biologie du cancer.
L'IGF accueille environ 250 personnes – chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, post- doctorants et étudiants – réparties au sein de 23 équipes de recherche, 5 plateformes technologiques et des services de soutien à la recherche.
Le/la candidat(e) travaillera sous la responsabilité du Dr. S. Claeysen au sein de l'équipe "Neuroprotéomique et Signalisation des Maladies Neurologiques et Psychiatriques" dirigée par Philippe Marin. Au moment de la prise de fonction, l'équipe comprendra 7 chercheurs, 2 ITA et 6 doctorants.
Le projet s'inscrit dans le cadre d'un projet collaboratif multidisciplinaire FEDER/Région Occitanie (MICMALZ).

Nous sommes à la recherche d'une personne proactive, sachant cumuler travail en autonomie et en interaction avec les membres de l'équipe/les partenaires du consortium, idéalement après une première expérience dans la manipulation de microbiotes et de modèles animaux.

Contraintes et risques

- Travail sur animaux vigiles
- Manipulation de prélèvements humains
- Manipulation de produits chimiques
- Travail sur écrans
- Variabilité éventuelle des horaires de travail

On en parle sur Twitter !