En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5189-BERRED-006 - Chercheur/se sur les pratiques alimentaires, les réseaux et stratégies d'approvisionnement dans le désert Oriental égyptien à l'époque gréco-romaine (H/F), projet ERC "Desert Networks"

Chercheur/se sur les pratiques alimentaires, les réseaux et stratégies d'approvisionnement dans le désert Oriental égyptien à l'époque gréco-romaine (H/F), projet ERC "Desert Networks"

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 30 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5189-BERRED-006
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : lundi 10 mai 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2675 et 3805€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le désert Oriental d'Égypte a livré des milliers de sources textuelles, en égyptien hiéroglyphique, démotique, grec, latin, nabatéen, sud-arabique, etc. Près de 3000 ostraca et près d'une centaine d'inscriptions datés des époques ptolémaïque et romaine (fin du IVe s. av. J.-C. – fin du IIIe s. ap. J.-C.) sont publiées, dont la majorité sont en grec (le latin et le démotique constituent les autres langues les plus représentées du corpus). Ils proviennent des ports de Bérénice et de Myos Hormos, d'une vingtaine de forts ptolémaïques et romains, des mines d'or de Samut Nord, et des deux grandes carrières impériales du Mons Claudianus et du Porphyrites. En complément, la fouille de ces sites a également permis de mettre au jour une documentation archéologique très variée (vestiges, artefacts et ecofacts), souvent dans un état de conservation exceptionnelle, grâce aux conditions environnementales favorables à leur préservation.
Le sujet de recherche propose de croiser données textuelles et archéologiques, au sens large, pour reconstituer les pratiques, réseaux et stratégies d'approvisionnement en denrées alimentaires des habitants de la région du début de l'époque ptolémaïque à la fin de l'époque romaine. Dans le cadre du contrat, vous ferez un inventaire exhaustif de l'ensemble des références à l'alimentation et à l'approvisionnement des habitants du désert dans les sources écrites publiées à ce jour (inventaire des produits : viande, poisson, pain, légumes, légumineuses, céréales, herbes, épices ; des équipements de cuisine liés à la préparation des aliments ; des types de traitement et de conservation : cuisson, salaison ; des modes de transport : sac, outre, amphore, panier). En parallèle, vous recenserez dans les publications archéologiques les vestiges et le matériel relatif au même thème (restes botaniques et fauniques ; vestiges de préparation culinaire : cuisines, fours, pétrin ; équipement de cuisine : meules et broyeurs ; contenants : céramique de transport, outres). Il s'agira ainsi de reconstituer les modes de transport des aliments, leurs modes de conservation et de consommation. On tentera de déterminer si l'on peut établir une carte d'identité de la diète des habitants de la région et dans quelle mesure elle a évolué au cours du temps, ou en fonction de la localisation des sites (près de la mer, en zone montagneuse, près de la vallée) ou de la nature des activités recensées sur le site (sites miniers, fortins, port). On se posera également la question de la place des ressources locales (en fonction notamment de la présence d'eau en abondance ou au contraire d'une pénurie chronique) et des populations locales dans ces réseaux d'approvisionnement. Ces travaux seront conduits en lien étroit avec les philologues, les archéologues, les spécialistes de la culture matérielle du désert Oriental et le géographe de l'équipe.
L'analyse couplée des restes archéologiques, fauniques et botaniques et l'étude des ostraca, notamment des lettres échangées entre les habitants du désert et des inscriptions vasculaires (qui portent souvent mention des destinataires des aliments, de la nature des aliments et parfois de leur origine) permettront aussi de travailler sur l'origine des aliments consommés dans le désert et plus largement sur les réseaux mis en place pour faciliter l'approvisionnement des personnes. Il s'agira en définitive d'étudier la configuration des différents réseaux d'approvisionnement existants, qu'ils soient publics ou privés, animés par des professionnels du ravitaillement ou fondés sur une entraide et une solidarité de fait des habitants du désert.
La documentation dépouillée alimentera la base de données en ligne du projet ERC et, en collaboration avec l'équipe de recherche et l'équipe technique qui ont créé le SIG du projet, des analyses spatiales de répartition et de réseaux seront conduites, qui permettront de visualiser les phénomènes mis en lumière par l'analyse du corpus et d'alimenter les conclusions sur les types de réseaux, leur évolution au cours du temps, et les facteurs qui expliquent ces évolutions.

Activités

Les travaux du chercheur ou de la chercheuse se feront dans le cadre du projet ERC « Desert Networks. Into the Eastern desert of Egypt from the New Kingdom to the Roman Period” (StG n° 759078) porté par Bérangère Redon (CNRS-HiSoMA). Il/elle travaillera tout particulièrement au sein des équipes WP4 et WP5 (« workpackage » 4 et 5) dont les travaux sont dédiés à l'étude des réseaux sociaux et économiques du désert Oriental au travers de la documentation papyrologique et des sources matérielles. Il ou elle devra également contribuer activement aux activités de recherche du groupe de recherche Desert Networks, en lien étroit avec les autres membres du projet.

Compétences

Thèse en histoire ancienne, en papyrologie grecque ou en archéologie de l'Égypte gréco-romaine. Un parcours interdisciplinaire (histoire et papyrologie, papyrologie et archéologie ou archéologie et histoire) serait apprécié. Pour être éligibles, les candidats doivent avoir obtenu leur diplôme au moment de leur candidature ou avoir démontré qu'ils le posséderont avant l'été 2021. Une bonne connaissance du grec ancien est requise. On demandera aussi une solide connaissance de l'histoire de l'Égypte ptolémaïque et romaine, et une familiarité avec l'étude de l'alimentation des habitants de l'Égypte gréco-romaine. Les candidats qui n'ont pas d'expérience en céramologie, archéologie, archéobotanique ou archéozoologie seront orientés et encadrés par les membres de l'équipe spécialistes de ces domaines. Les travaux scientifiques produits durant le contrat seront à rédiger en anglais ou en français. Il n'existe aucune restriction quant à la nationalité du candidat.

Contexte de travail

Les recherches qui sont menées au sein du laboratoire HiSoMA concernent les mondes anciens, abordés à travers les disciplines spécialisées des Sciences de l'Antiquité que sont l'archéologie, l'histoire, les études littéraires, la philologie, l'épigraphie, la numismatique, l'iconographie, sur une très longue période qui s'étend de l'Ancien Empire pharaonique à la fin de l'Antiquité tardive, et dans un espace géographique cohérent qui correspond principalement aux civilisations de la Méditerranée antique.

Informations complémentaires

Présentation du projet ERC Desert Networks – Into the Eastern Desert of Egypt from the New Kingdom to the Roman period' (ERC-StG n. 759078).
Le désert est un paradoxe : il est à la fois aride et riche en ressources, une marge et une interface. Loin d'être un no man's land, c'est un espace social de solidarités liées. Le projet « Desert Networks » vise à explorer l'organisation réticulaire d'une telle zone en se concentrant sur la partie sud du désert Oriental de l'Égypte. Situé entre le Nil et la mer Rouge, il s'est agi, de tout temps, d'une région attirante pour l'Égypte et au-delà. Ses vestiges antiques sont admirablement préservés et les sources anciennes provenant de la région elle-même sont nombreuses. Cependant, l'histoire de son occupation et de son appropriation est encore trop souvent statique et compartimentée. L'ambition du projet est de franchir les frontières disciplinaires et de procéder à une rupture épistémologique en travaillant pour la première fois dans et sur le désert Oriental en tant qu'objet dynamique, sur le long terme (milieu du IIe millénaire av. J.-C. - fin du IIIe s. apr. J.-C.). Il s'agit d'analyser l'organisation des différents réseaux qui relient ses différents nœuds en utilisant la théorie de la connectivité qui a remodelé les paradigmes scientifiques de la Méditerranée dans les années 2000. Pour la première fois, le projet rassemblera toutes les données découvertes dans la région au cours des 300 dernières années, ainsi que les données tirées de fouilles effectuées par le projet, dans une base de données liée à un SIG.

On en parle sur Twitter !