En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5175-CLAMIA-003 - H/F Post-doc sur le « Bio-passage »

H/F Post-doc sur le « Bio-passage »

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 26 octobre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5175-CLAMIA-003
Lieu de travail : MONTPELLIER,MONTPELLIER
Date de publication : lundi 5 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 675,27€ brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Analyser les résultats de protocoles mis en place pour suivre la fréquentation de passages à faune (75 aménagements sur les concessions ASF, 30 sur celles de COFIROUTE et 6 pour ESCOTA) afin de tester leur utilisation et d'identifier les facteurs susceptibles d'expliquer cette fréquentation.

Activités

Ce travail de recherche se fera, tout au long des 12 mois, en étroite collaboration avec la LPO France, coordinatrice auprès du commanditaire VINCI Autoroutes et le CEREMA.
La première phase descriptive doit permettre de s'approprier l'ensemble des données mises en forme par la LPO France (inventaire et description des passages à faune, résultats des suivis en lien avec le CEREMA qui developpe une base de données des passages à faune en France métropolitaine.
A partir de cette base de données, une analyse paysagère, à savoir la description des patrons paysagers (compositionnels et fonctionnels) dans des buffers de tailles différentes autour de chaque aménagements sera réalisée.
Les résultats attendus sont la localisation de l'ensemble des aménagements suivis, la description précise des aménagements et des protocoles réalisés, des données récoltées et du contexte paysager de chaque aménagement.
La deuxième phase est l'analyse des données récoltées avec les différents protocoles (principalement des données de fréquentation par pièges photographiques, mais également des données hors base LPO issus de protocoles type PopAmphibiens, PopReptiles, CMR… sur la période 2016 à 2020 (avec une actualisation à mi-2021).
Une analyse des données récoltées antérieurement (REX1, 2011 à 2015) sera également réalisée afin de voir si les protocoles utilisés sont compatibles et susceptibles d'augmenter le nouveau jeu de données.
Les résultats attendus sont la description de la fréquentation des aménagements (phénologie, passages, aller-retours, etc.) en séparant quand cela est possible le rôle de l'aménagement en tant que milieu d'installation (e.g. microhabitats favorables) et en tant que milieu de passage. La description de la fréquentation des passages sera ensuite analysée en fonction des caractéristiques de l'aménagement ,de co-facteurs disponibles (fréquentation humaine, faune domestique, etc.) et du paysage environnant. Les variables paysagères seront transformées en métriques compositionnelles (e.g. pourcentage des différentes catégories d'occupation du sol) et fonctionnelles (par exemple indicatrices de la connectivité). Enfin, les aménagements seront replacés dans le contexte départemental ou régional de l'aménagement du territoire (type trame verte et bleue, SRCE/SRADDET).
La troisième phase est l'anayse critique des protocoles mis en place, avec si possible des propositions d'amélioration et d'optimisation, en fonction des retours des utilisateurs de terrain et des avancées méthodologiques. Une réflexion sur la mise en place de nouveaux protocoles permettant d'aller vers l'évaluation des passages pour la fonctionnalité des peuplements (pas seulement la fréquentation des passages) sera proposée

Compétences

Doctorat en écologie requis avec très bonnes compétences en statistiques (GLM, GLMM, GAM notamment) et manipulation/traitement de données SIG (sous QGis ou R).

Contexte de travail

Localisé à l'UMR 5175 CEFE, 1919 route de Mende 34392 Montpellier
Des déplacements en France possibles
Réunions à Vedène (site de Vinci autoroutes)

Contraintes et risques

RAS

On en parle sur Twitter !