En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5168-ROMBLA-001 - Ingénieur en techniques biologiques (H/F)

Ingénieur en techniques biologiques (H/F)


Date Limite Candidature : jeudi 18 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Ingénieur en techniques biologiques (H/F)
Référence : UMR5168-ROMBLA-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : jeudi 28 mars 2024
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 282,08€ et 2 405,44€
Niveau d'études souhaité : Niveau 7 - (Bac+5 et plus)
Expérience souhaitée : 1 à 4 années
BAP : Sciences du vivant, de la terre et de l'environnement
Emploi type : Ingénieur-e en techniques biologiques

Missions

Le rôle de l'ingénieur de recherche sera de déterminer la spécificité d'interaction avec l'ADN pour les facteurs de transcription individuels ou les complexes. Il/Elle validera également expérimentalement les interactions entre les facteurs prédites in-silico par un doctorant.

Activités

Le/La candidat-e aura en charge de mettre en place des techniques de biochimie et de biologie moléculaire pour analyser les propriétés d'interactions de facteurs de transcription vis-à-vis de l'ADN et de co-régulateurs.
Pour cela il faudra réaliser les activités suivantes :
- Clonages pour la production de protéines recombinantes.
- Purification de protéines recombinantes.
- Analyse d'interactions Protéine/Protéine, Protéine/ADN.
- Production de complexes protéines-DNA pour leurs études structurale en cryo-EM

Compétences

techniques de biologies moléculaire et biochimie
aptitude travail en équipe
communication

Contexte de travail

Cette mission sera réalisée au sein de l'équipe Flo_Re du Laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale (UMR5168) qui est rattaché au CNRS Biologie et situé sur le campus du CEA à Grenoble. L'ingénieur de recherche CNRS travaillera dans le cadre du projet ANR "TransiNet" (Transcription Factor Interaction Network). Le projet vise à établir un réseau d'interactions entre facteurs de transcription chez la plante modèle Arabidopsis thaliana afin de mieux comprendre la nature combinatoire de la régulation de l'expression des gènes.