En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5168-GUIALL-001 - H/F Post-doc : Rôle de l'UV-B sur la photosynthèse du phytoplancton

H/F Post-doc : Rôle de l'UV-B sur la photosynthèse du phytoplancton

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5168-GUIALL-001
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 6 mai 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 27 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2617 et 3729 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le (la) candidat(e) recruté(e) aura pour mission d'explorer comment la photosynthèse du phytoplancton est façonnée par le rayonnement UV-B du spectre solaire. Cette mission s'intègre dans le cadre du projet CNRS Momentum développé au sein de l'équipe d'accueil par Guillaume Allorent.

Activités

- Concevoir, développer et décrypter les analyses transcriptomiques et protéomiques des microalgues exposées au rayonnement UV-B
- Générer les mutants des acteurs moléculaires de la réponse à l'UV-B par des outils de génétique moléculaire (CRISPR/Cas9)
- Phénotyper les mutants générés par des approches biophysiques (mesure de l'activité photosynthétique)
- Utiliser ces données et outils pour explorer la réponse globale du phytoplancton dans les océans

Compétences

Nous sommes à la recherche d'un(e) candidat(e) curieux(-se) et motivé(e) désirant s'investir pleinement dans ce projet multidisciplinaire. Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat de préférence en biologie végétale avec une expertise démontrée en biologie moléculaire et/ou biochimie. Une expérience de travail avec les microalgues marines et/ou l'analyse de données omiques seraient un plus pour la candidature.

Contexte de travail

Le (la) candidat(e) sélectionné(e) sera intégré(e) à l'équipe Lumière, Photosynthèse et Métabolisme constituée d'une quinzaine de personnes, qui s'intéresse à la régulation du mécanisme de photosynthèse à travers une approche multidisciplinaire. Le (la) candidat(e) sélectionné(e) travaillera en étroite collaboration avec le responsable du projet (Guillaume Allorent) et le responsable d'équipe (Giovanni Finazzi).
L'équipe d'accueil fait partie du laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale (LPCV), qui est une unité mixte de recherche CNRS-UGA-CEA-INRA composée d'une centaine de collaborateurs, implantée au CEA sur le Polygone Scientifique.

On en parle sur Twitter !