En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5151-CATMAR-002 - Post-doctorat en hydrogéochimie H/F

Post-doctorat en hydrogéochimie H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 27 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5151-CATMAR-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 6 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 7 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2675,27
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/la post-doctorant(e) fera partie de l'équipe HYdrogéologie et Transferts dans les Aquifères Karstiques et hEtérogènes (HYTAKE) qui est responsable de l'atelier "Géochimie" du projet de recherche Dem'Eaux Thau (financé par le FEDER et l'Agence de l'Eau RMC et porté par le BRGM). Il/elle travaillera sous la supervision de Véronique de Montéty et de Christelle Guilhe-Batiot. L'objectif du projet est de mieux comprendre le fonctionnement de l'hydrosystème de Thau (Hérault), lieu de convergence d'eaux souterraines de plusieurs réservoirs (karstique, thermal, marin) qui interagissent selon des processus complexes et variables dans le temps. De plus, des épisodes ponctuels d'intrusion d'eau marine (inversac) dans l'aquifère karstique et thermal par la source sous-marine de la Vise peuvent modifier temporairement la qualité des eaux souterraines au niveau de la presqu'ile de Balaruc-les-Bains. Afin de mieux comprendre ce phénomène et préserver la ressource et ses multiples usages, il est nécessaire d'étudier le fonctionnement de l'hydrosystème et de mieux contraindre les différents types de flux, leur temps de résidence ainsi que leur mélange. L'atelier « Géochimie » du projet Dem'Eaux Thau vise à mener des investigations géochimiques et isotopiques selon une approche multi-traceurs afin de comprendre l'organisation des écoulements d'eau souterraine, leur origine et leur temps de résidence et de quantifier les mélanges d'eaux entre les différents réservoirs. Ces résultats devront permettre d'apporter de nouvelles contraintes sur le modèle conceptuel de cet hydrosystème et d'estimer la contribution de l'eau karstique actuelle au système thermal de Balaruc. Ces résultats seront à leur tour utilisés dans le cadre du projet pour développer des outils de gestion des ressources en eau souterraine permettant aux décideurs de relever les défis de cette région.

Activités

L'objectif du travail attendu est :
1) de compléter les premières interprétations spatiales réalisées à partir des outils de traçage hydrogéochimique (éléments majeurs et en trace ; Carbone Organique Total et fluorescence de la Matière Organique Dissoute), isotopique (isotopes stables de l'eau et du carbone, isotopes du Lithium, du Bore et du Strontium) et de temps de résidence (CFCs, SF6, H3, He, gaz nobles et Radon, 14C, 36Cl) mis en œuvre lors de 4 campagnes spatiales réalisées en 2018 et 2019 en conditions de basses et hautes eaux.
2) d'apporter un focus particulier sur l'évolution du schéma conceptuel au cours du cycle hydrologique en interprétant les données du suivi mensuel de 7 points représentatifs de l'hydrosystème, réalisé durant l'année 2020.
3) d'assurer le suivi des prélèvements géochimiques sur le forage profond de 600 m qui sera finalisé en Septembre 2021 ainsi que leur interprétation.
Une attention particulière sera portée sur l'approche multi-isotopique et les gaz dissous qui sont des traceurs innovants et pertinents pour caractériser l'origine des masses d'eau et mettre en évidence des processus naturels (interactions eau-roche, mélange) affectant la composition des eaux en domaine karstique et thermal côtier.

Compétences

- PhD en Géochimie de l'Eau avec des connaissances en Hydrogéologie,
- Expérience en séparation isotopique et spectrométrie de masse,
- Gestion de bases de données,
- Analyses statistiques,
- Des connaissances en domaine karstique ou thermal seraient un plus,
- Aptitude au travail en équipe sur un projet pluridisciplinaire et de communication avec les partenaires socio-économiques externes,
- Permis (B) pour aller régulièrement sur le terrain

Contexte de travail

Le/la post-doctorant(e) sera basé(e) au Laboratoire HydroSciences Montpellier, unité mixte de recherche Université de Montpellier-CNRS-IRD. Le lieu de travail est situé à la Maison des Sciences de l'eau, bâtiment 39, sur le campus de l'Université de Montpellier. Il/Elle sera membre de l'équipe HYTAKE, spécialisée dans l'étude des aquifères hétérogènes et impliqué dans plusieurs observatoires de recherche (SNO Karst). Les suivis de terrain concerneront l'hydrosystème de Thau, situé à 40 km à l'ouest de Montpellier. Les analyses isotopiques seront réalisées sur l'ICP-MS multi-collecteur Neptune+ de la plate-forme AETE-ISO de l'Université de Montpellier et l'analyse des gaz dissous sera effectuée par la plate-forme CONDATEau de l'OSUR Rennes

On en parle sur Twitter !