En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5075-JERGAU-016 - Assistant(e) ingénieur en biochimie des protéines à l'IBS (H/F)

Assistant(e) ingénieur en biochimie des protéines à l'IBS (H/F)


Date Limite Candidature : vendredi 22 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5075-JERGAU-016
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 1 octobre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Selon expérience et à partir de 1.947 € bruts
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La récente pandémie de SARS-CoV-2 démontre qu'aucun agent pathogène ne doit être sous-estimé. Décortiquer les interactions virus-hôte apparait de nos jours comme un processus essentiel pour concevoir des solutions thérapeutiques. En raison de son neurotropisme et de sa stratégie de multiplication non cytolytique, le virus de la maladie de Borna (BoDV) intrigue les chercheurs depuis des décennies. C'est un virus à ARN simple brin de polarité négative causant des encéphalites sévères et des dysfonctionnements cérébraux. La reconnaissance récente de son caractère zoonotique a donné un nouvel élan pour approfondir les connaissances sur ce pathogène énigmatique.

L'IBS à Grenoble est un acteur national et international dans le domaine de la biologie structurale intégrée. L'institut explore la structure et la dynamique des macromolécules biologiques pour comprendre leurs fonctions à l'échelle atomique, ainsi que dans leur environnement cellulaire. Dans ce contexte, l'équipe nucléocapside du groupe VRM a obtenu un financement pour fournir une vision intégrative et multi-échelle du complexe de réplication du BoDV et souhaite donc recruter un-e assistant-e ingénieur (AI).

L'assistant-e ingénieur sera impliqué(e) dans toutes les étapes du développement de ce projet de virologie structurale. En lien direct avec le coordinateur du projet, il/elle maitrisera des systèmes d'expression (systèmes bactériens et cellules d'insecte) et de purification de protéines recombinantes. Il/Elle mettra en œuvre les équipements du laboratoire de l'équipe et assistera les scientifiques de l'équipe pour la caractérisation structurale des échantillons et son rendu. Il/Elle contribuera à assurer le bon fonctionnement du laboratoire d'un point de vue logistique.

Activités

Préparation d'échantillons dédiés à l'analyse structurale et fonctionnelle :
- préparation de séquences ADN pour l'obtention des protéines recombinantes,
- mise en œuvre et optimisation de protocoles de microbiologie et/ou de biologie cellulaire,
- mise en œuvre et optimisation de protocoles de biochimie des protéines et de leurs complexes,
- préparation d'échantillons dédiés à l'analyse structurale et fonctionnelle,
- mise en forme des résultats pour des restitutions aux superviseurs et aux collaborateurs.

Gestion du laboratoire :
- assurer le bon fonctionnement du matériel commun à l'équipe,
- gestion des stocks de produits et de consommables,
- tâches collectives diverses.

Compétences

Connaissances scientifiques :
- Etre titulaire d'un BTS et/ou d'une licence professionnelle dans le domaine des Sciences du Vivant.
- Avoir de solides connaissances en microbiologie.
- Avoir de solides connaissances des différentes techniques utilisées en biochimie, notamment en ce qui concerne l'expression et la purification de protéines recombinantes.
- Avoir de bonnes connaissances de la biologie des virus à ARN négatif.
- Avoir des notions en biologie structurale et en biophysique.

Savoir-faire opérationnels
- Avoir une bonne maitrise de la microbiologie, en particulier pour ce qui concerne l'utilisation des systèmes d'expression de protéines recombinantes.
- Avoir une solide expérience des différentes techniques utilisées en Biochimie et la purification de protéines recombinantes, en particulier les protéines virales liant les ARNs.

Compétences comportementales et relationnelles
- Curiosité, envie de monter en compétences et de s'investir sur ces missions.
- Capacité à gérer différentes expériences en parallèle, à arbitrer les priorités, à gérer les imprévus et à respecter les délais.
- Goût de l'interaction et capacité à travailler en équipe.
- Capacité à rendre compte.
- Autonomie et sens de l'initiative.

Contexte de travail

Situé sur le site EPN (ESRF/ILL/EMBL/IBS) sur la Presqu'île Scientifique de Grenoble, dans un environnement international, l'Institut de Biologie Structurale (IBS) est une unité mixte de recherche de 280 personnes, dont les tutelles sont le CNRS, l'UGA et le CEA. L'IBS fait partie du partenariat pour la biologie structurale (PSB) qui regroupe les composantes de biologie structurale de l'ESRF et de l'ILL ainsi que l'EMBL et l'IBS et permet des échanges quotidiens.

A la fois centre de recherche, plateau technique, site d'accueil et de formation scientifique, l'IBS a pour vocation le développement de recherches en biologie structurale, un champ de recherche capital pour la compréhension des mécanismes biologiques fondamentaux. L'activité de recherche de l'IBS se structure en 3 axes et 19 groupes de recherches. Ces équipes s'appuient sur une infrastructure de recherche à la pointe de la technologie qui comprend 12 plateformes.

L'assistant-e ingénieur à recruter sera affecté-e à l'équipe nucléocapside du groupe VRM de l'IBS. Il/Elle aura à sa disposition tout le matériel et aura accès à toutes les plateformes nécessaires à sa mission. Sous l'autorité directe du responsable scientifique du projet, il/elle interagira au quotidien avec les différents personnels déjà présents dans l'équipe, le groupe et l'institut.

Contraintes et risques

L'assistant-e ingénieur travaillera en horaire de journée en semaine et pourra être amené(e) à intervenir de manière ponctuelle le week-end.

On en parle sur Twitter !