En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5069-DIDBOU0-011 - CDD chercheur H/F: Complexes (P,C)-cyclométallés d'or(III)

CDD chercheur H/F: Complexes (P,C)-cyclométallés d'or(III)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 21 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5069-DIDBOU0-011
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 30 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648 et 3938€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

- analyses bibliographiques et conception de synthèses de complexes cyclométallés d'or(III)
- synthèse, purification et caractérisation des composés d'intérêt
- étude de leurs propriétés (optiques, redox, réactivité)
- rédaction de rapports de synthèse (protocoles expérimentaux et données analytiques)
- préparation de drafts pour publication

Activités

- préparation, caractérisation et étude de complexes cyclométallés d'or(III).

Compétences

Le candidat / la candidate devra posséder une expertise solide en synthèse, purification et caractérisation de complexes organométalliques. Des expériences en catalyse (photoredox), électrochimie, RPE et calculs DFT seront un atout mais ne sont pas indispensables. De bonnes qualités de communication et de rédaction, y compris en anglais sont demandées.

Contexte de travail

Cadre du CDD: LHFA, Unité Mixte CNRS-UPS située au bâtiment de Chimie de l'UPS, 118 route de Narbonne, Toulouse.
Le LHFA est composé de 6 équipes de recherche et comprend 70-80 personnes. Son cœur de métier est la synthèse et l'étude de molécules originales, d'espèces hautement réactives.
Equipe d'accueil: LBPB, voir le site web pour descriptif

Contraintes et risques

RAS

Informations complémentaires

Les recherches de notre groupe se concentrent sur le développement et la compréhension de nouvelles classes de composés du groupe principal (P, B…) et de complexes de métaux de transition (Au, Pd…), ainsi que leur application dans l'activation et la catalyse de petites molécules. Dans l'un de nos axes de recherche, nous concevons des ligands pour stabiliser les complexes d'or hautement réactifs (carbènes…), pour émuler une réactivité sans précédent sur l'or (comme l'addition oxydante…) et pour développer de nouvelles transformations catalysées par l'or. Ce projet post-doctoral vise à explorer et à faire progresser ces trois facettes de la chimie de l'or sur des complexes P,C-cyclométallés d'Au(III).

1. Nouveaux complexes P,C-cyclométallés d'Au(III)
Nous avons montré que l'addition oxydante assistée par P-chélation fournit un accès efficace aux complexes P,C-cyclométallés d'Au(III) à partir de naphthyl phosphines périhalogénées (J. Am. Chem. Soc. 2014, 136, 1778). Ce squelette rigide confère une stabilité élevée tout en conservant deux sites réactifs au niveau de l'or. Il a été mis à profit pour préparer et caractériser complètement les espèces inhabituelles d'Au(III), en particulier les complexes C–H agostiques, pi-arène et pi-allyle (Angew. Chem. Int. Ed.2016, 55, 3414; Chem. Sci.2017 , 8, 4539; Angew. Chem. Int. Ed. 2020, 59, 1511). C'est le premier objectif du projet de généraliser cette approche, en faisant varier la structure du ligand cyclométallé et en ciblant de nouveaux complexes d'Au(III) réactifs.
2. Nouveaux chemins de réactivité à l'Au(III)
Les complexes P,C-cyclométallés d'Au(III) se sont également révélés hautement réactifs, et des transformations élémentaires sans précédent pour l'or telles que l'insertion migratoire d'alcènes et la beta-H élimination ont été mises en évidence (Angew. Chem. Int.Ed.2015, 54 , 1266; J. Am. Chem. Soc. 2016, 138, 11920). Avec les nouveaux complexes cyclométallés d'Au(III) en mains, des études approfondies de réactivité seront menées pour identifier les systèmes et les conditions dans lesquels l'Au(III) s'engage dans de nouveaux types de réaction. Un intérêt particulier sera consacré à la métathèse sigma et à la coopérativité métal-ligand car cela peut offrir de nouvelles possibilités d'activation de liaisons fortes et de molécules inertes sur l'or.
3. Applications catalytiques des complexes d'Au(III)
Le troisième objectif est de tirer parti des nouveaux complexes réactifs d'Au(III) et des nouvelles réactivités de l'Au(III) en catalyse. Ici, la catalyse à l'Au(III) sera d'abord ciblée, car elle est encore sous-développée (Pour l'application de complexes P,C-cyclométallés d'Au(III) dans l'hydroarylation d'alcynes, voir: Angew. Chem. Int. Ed. 2018 , 57, 11732). Des approches doubles combinant des complexes d'Au(III) et d'autres modes d'activation (coopérativité métal-ligand, catalyse photo et / ou redox) seront également étudiées.

Le démarrage du projet est prévu en septembre 2021. Merci d'adresser une lettre de motivation, un CV détaillé ainsi que les coordonnées (e-mail et / ou téléphone) d'au moins une personne susceptible de donner une appréciation sur le / la candidat(e).

On en parle sur Twitter !