En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5001-BERBOE-016 - Chercheur en modélisation du vêlage d'iceberg – application au Groenland H/F

Chercheur en modélisation du vêlage d'iceberg – application au Groenland H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 11 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5001-BERBOE-016
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : lundi 20 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2663,79€ et 3953,59€ (selon expérience)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le but de cette mission est de modéliser les lois de vêlage des icebergs (calving), les qualifier puis les appliquer aux glaciers émissaires du Groenland dans le code communautaire Elmer/Ice (code de dynamique glaciaire http://elmerice.elmerfem.org/). Le vêlage d'icebergs (calving) contrôle l'extension des marges des calottes et c'est un processus nécessaire pour établir des projections fiables du bilan de masse des calottes polaires à l'échelle centennale.
La personne recrutée devra poursuivre les développements engagés et les documenter dans le wiki de l'équipe. Elle appliquera dans un premier temps le modèle à l'exercice international d'intercomparaison de modèles de calotte polaire dédié au vêlage qui sera lancé à l'automne 2022 dans le cadre du projet H2020 PROTECT.
Suite à cette qualification des lois de vêlage, le modèle sera appliqué au Groenland.

Activités

- Poursuite de l'implémentation de lois de Calving usuelles dans Elmer/Ice
- Versionning et documentation des nouvelles fonctionnalités
- Réalisations de cas test unitaires de non-régression.
- Adaptation de la méthode level-set à des géométries complexes
- Réalisation de CalvingMIP
- Développement d'une configuration Groenland avec position des fronts pronostique.

Compétences

- Doctorat en Modélisation et calcul scientifique, en Mathématiques appliquées ou en Simulation numérique haute performance
- Maitriser la modélisation et simulation numérique (Méthode des Eléments finis)
- Maitriser l'analyse numérique
- Maitriser les langages de programmation : Fortran, Python
- Maitriser le système d'exploitation linux
- Maitriser l'environnement de développement (git/compilation de code : make/cmake)
- Maitriser l'utilisation de clusters de calcul
- Connaissances en techniques de parallélisation (protocoles MPI et OpenMP)
- Capacité de conceptualisation
- Capacité à travailler en équipe
- Capacité de travail en autonomie

Contexte de travail

L'Institut des Géosciences de l'Environnement (IGE) est un laboratoire public de recherche sous les tutelles du CNRS, l'IRD, l'Université Grenoble Alpes (UGA) et Grenoble-INP qui travaille sur les changements climatiques et l'anthropisation de notre planète dans les régions polaires, de montagne et la zone intertropicale, régions particulièrement sensibles et aux enjeux sociétaux majeurs.
Il rassemble environ 250 personnes dont plus de 150 membres permanents (chercheurs.es, enseignant.es-chercheurs.es, ingénieur.es et technicien.nes) et environ 100 personnels en contrat à durée déterminée (doctorant.es, chercheurs.es et IT). Le laboratoire accueille également chaque année plusieurs dizaines de stagiaires et visiteur.ses scientifiques. Le laboratoire est installé sur deux sites du campus universitaire de Grenoble (bâtiments Glaciologie et OSUG-B - Maison Climat Planète).
L'IGE constitue l'un des principaux laboratoires de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Grenoble (OSUG), une structure fédérative de l'INSU.
La personne recrutée effectuera sa mission au sein de l'équipe Cryodyn de l'IGE et sera placé.e sous la responsabilité de Fabien Gillet-Chaulet (CR CNRS) et Mondher Chekki (IR CNRS).

Contraintes et risques

Sans.
La recherche se fera indifféremment en français ou anglais, néanmoins il est attendu que le candidat non-francophone s'efforce d'apprendre les bases du français afin de faciliter la communication et son intégration dans le laboratoire.

On en parle sur Twitter !